SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

Hauteur des vagues

Une vague de 20,1 mètres détient le nouveau record du monde

mardi 12 février 2013Redaction SSS [Source RP]

Dans une étude publiée en décembre 2012 dans le Bulletin of American Meteorological Society1, une équipe de l’Ifremer, en collaboration avec des chercheurs de plusieurs organismes (Université du New Hampshire, NOAA2, CLS3, SHOM4, Université des Açores et IPGP5) a mis en évidence un nouveau record Record #sailingrecord des plus hautes vagues jamais mesurées dans l’océan.... C’est la tempête Quirin, survenue en février 2011 dans l’Atlantique nord, qui l’emporte avec 20,1 m !

Les vagues géantes de la tempête Quirin ont été mesurées par un altimètre radar6 du satellite Jason 2 opéré par le CNES, EUMETSAT7, la NASA8 et la NOAA . La valeur de 20,1 m enregistrée le 14 février 2011 est la plus forte "hauteur significative" mesurée par un altimètre depuis le début de ce type de mesures à la fin des années 1980. Cette "hauteur significative" est une moyenne des hauteurs des vagues. Bien que ce radar ne puisse pas mesurer la hauteur des vagues une par une, les statistiques des hauteurs de vagues suggèrent que la plus haute vague de Quirin mesurait probablement plus de 36 m de haut, autant qu’un immeuble de 12 étages ! Des vagues plus hautes ont probablement déjà existé, mais elles n’ont pas encore pu être mesurées au milieu de l’océan.

Les radars embarqués sur les satellites n’ont pas été conçus pour mesurer des hauteurs aussi impressionnantes, ces mesures sont-elle correctes ?

Les vagues très hautes doivent avoir de très longues périodes9, or ces périodes ne changent pas beaucoup quand les vagues se dispersent sous forme de houle sur tout l’océan. Les houles qui ont atteint toutes les côtes Européennes entre le 15 et le 16 février avaient effectivement des périodes record Record #sailingrecord , jusqu’à 25 secondes enregistré au nord de l’Irlande, alors que 18 secondes est déjà exceptionnel. Les mesures du satellite Jason-2 sont donc crédibles.

Le rêve d’un surfeur et le cauchemar d’un capitaine de port

Avec de si grandes périodes, l’amplification de la hauteur de la houle par la topographie du fond marin est exacerbée, et peut être importante au large, même par 200 m de fond. Les houles longues sont aussi à l’origine de fortes oscillation du niveau de la mer dans les bassins portuaires, un phénomène connu sous le nom de seiche. Ainsi la tempête Quirin a permis au surfeur français Benjamin Sanchis de remporter en 2011 le prix "Billabong XXL" de la plus grosse vague surf Surf #Surf ée dans le monde. Son exploit du 16 février a eu lieu alors que les plus grosses vagues étaient déjà passées dans la nuit du 15 au 16. Cette nuit là, le port de Royan a subi d’importants dommages à cause de la seiche provoquée par cette même houle.


Voir en ligne : Info presse www.ifremer.fr


  • 1 http://journals.ametsoc.org/doi/pdf/10.1175/BAMS-D-11-00128.1 2 National Oceanic and Atmospheric Administration,
  • 3 Collecte Localisation Satellites,
  • 4 Service hydrographique et océanographique de la marine,
  • 5 Institut de Physique du Globe de Paris,
  • 6 L’altimétrie permet de mesurer précisément la topographie de surface. L’altimètre émet un signal et l’antenne reçoit en retour l’écho radar,
  • 7 Organisation européenne pour l ́exploitation de satellites météorologiques,
  • 8 National Aeronautics and Space Administration,
  • 9 En physique, un phénomène périodique est un processus qui se répète identique à lui-même après un intervalle de temps appelé période.


A la une