SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Ocean50

Michel Desjoyeaux : "C’est un symbole important pour nous que de voir les moules de coque arriver au chantier CDK"

Les moules du monotype sont arrivés à Port-La-Forêt

mardi 21 août 2012Redaction SSS [Source RP]

La classe Ocean50, prise en mains par Mer Agitée, écurie de course au large de Michel Desjoyeaux et Mer Forte, son bureau d’études, lance sa campagne et s’organise pour être prête à produire, dès que 5 unités minimum seront commandées. L’aventure commence concrètement dès aujourd’hui avec le transfert des moules au chantier CDK, missionné pour construire les Ocean50.

Présent pour le grand déménagement et très impliqué dans le projet, le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux ne cache pas son enthousiasme à l’idée de cette nouvelle aventure :

« C’est un symbole important pour nous que de voir les moules de coque arriver au chantier CDK où les bateaux vont être construits. Le projet de la classe Ocean50 avance bien et maintenant que les moules sont arrivés ici, nous rentrons dans le vif du sujet.

« Les moules de coque resteront inchangés car la carène est saine et rapide. Nous allons adapter le plan de pont pour le rendre plus ergonomique et améliorer la sécurité et la protection du marin. C’est aussi une plate-forme idéale pour les opérations de relations publiques. C’est donc une journée importante pour nous tous et qui marque le début d’une aventure que l’on espère longue et pleine de succès. »

Conclut-il avant de superviser la manœuvre des moules qui entrent dans le hangar forestois.

Au travail depuis plusieurs mois, l’équipe de Mer Agitée a été confortée dans ses démarches par l’excellent retour des institutions et des skippers intéressés par cette classe intermédiaire entre d’une part le Figaro et la Class40 et d’autre part les IMOCA 60. Le grand saut en 60 pieds Open peut être une étape impressionnante tant par son côté sportif et technique que par ses besoins financiers. La classe Ocean50 vient combler ce vide en créant un pont reliant ces deux mondes. Le prix du bateau « prêt à courir » est de 1,767 millions d’euros HT et renforce effectivement le positionnement intermédiaire de cette nouvelle classe.

L’objectif de la classe Ocean50 est d’être présente aux départs des grandes courses océaniques telles que la Transat Jacques Vabre, la Route du Rhum. Les discussions avec Clipper Ventures qui ont organisé la Velux 5 Oceans sont en cours.


Voir en ligne : Info presse Mer Forte / www.merforte.com



A la une