SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Saint-Tropez

Lionel Péan et son VOR70 remportent les 900 Nautiques de Saint-Tropez

"ce bateau va vite, mais ça tape vraiment fort !"

mercredi 26 mars 2014Redaction SSS [Source RP]

Parti de Saint-Tropez le 22 mars dernier, le bateau SFS a bouclé ses 900 milles hier à 20h08. Lionel Péan et son équipage remporte cette 5e édition des 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS en temps réel.

Malgré des conditions de navigation assez difficiles, l’équipage a su dompter son VOR 70’ pour cette première régate. « 

Super voyage, mais bien difficile, ce bateau va vite, mais ça tape vraiment fort ! Les conditions ne nous ont pas fait de cadeau. Un départ au près sous la pluie jusqu’au Sud de la Sardaigne, car nous étions en avant de la zone de portant qu’ont eu nos concurrents plus lents. Beau voyage au portant entre la Sardaigne et Ponza, puis une journée de chaos jusqu’au cap Corse (rotations des vents, calmes, mer démontée,…) rendant les manœuvres compliquées (vents à plus de 40 nœuds, grains de grêle), tout y est passé comme la garde-robe. Enfin, passage en deux temps de la Giraglia, vent de Sud-Ouest bascule rapide au milieu et fini sous spi avec du Nord-Est, l’opposé juste incroyable. Un bel accueil à l’arrivée par la vedette de la SNSM et le semi-rigide de la Nautique » raconte Lionel Péan.

Il faut désormais attendre que les autres concurrents terminent l’épreuve pour savoir si SFS sera premier au temps compensé.

« Coté performance, nous sommes en période de découverte du bateau, nous avons testé diverses configurations héritées de nos prédécesseurs et l’apprentissage a pris le pas sur la performance pure. Mais bon, nous avons bien navigué, je suis content de l’équipe qui s’est très vite soudée et a fait un super travail dans une magnifique ambiance » précise le skipper.

Le prochain rendez-vous pour le SFS TEAM aura lieu lors de la SNIM de Marseille qui se déroulera du 18 au 21 avril 2014. 150 bateaux sont attendus pour cette 49e édition de courses inshore, un défi de taille !

« Nous sortons le bateau de l’eau pour lui faire sa robe définitive et la peinture sous-marine Marine Marine nationale . Nous n’aurons pas beaucoup l’occasion de nous entraîner pour la SNIM, néanmoins l’équipe de 900 Nautiques sera quasiment la même à Marseille. L’objectif de la SNIM est de découvrir le bateau en configuration « régates » à la journée et de percevoir les problématiques liées au handicap dans des flottes de plus petits bateaux » conclut Lionel Péan.



A la une