SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route du Rhum

Yves Le Blévec : "nous allons vite nous aussi "

Première transat en solitaire en multicoque pour le skipper d’Actual

jeudi 28 octobre 2010Redaction SSS [Source RP]

Trois ans et quatre jours après sa victoire dans la Transat 6.50 à Salvador de Bahia, Yves le Blevec s’apprête à courir sa première Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Son parcours atypique et très expérimenté lui permet de s’aligner au départ de sa première transat en solitaire sur multicoque. Le skipper du Multi50 Multi50 #multi50 Actual livre ses impressions sur ses concurrents.

Yves le Blevec ne débute pas la voile de façon académique. Après le bac, tour à tour il fait son trou dans des chantiers navals, apprend l’accastillage, la construction, la réparation entre la Rochelle et la Trinité sur mer. Il se fait les dents sur la Mini Transat, pour la première fois en 2001. Neuf ans après, il a engrangé une victoire dans la Transat 6.50, le Trophée Jules Verne sur Orange 1 et 2 et une victoire dans la Vendée - Saint Petersbourg sur le Multi50 Multi50 #multi50 Actual. Sa pugnacité et sa culture technique très poussée lui auront notamment permis d’arriver jusqu’à ce départ de Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum tant rêvé depuis l’enfance. Yves le Blevec courra dans la classe Multi50 Multi50 #multi50 , classe de multicoques de 15 mètres. La classe Multi50 est l’une des cinq catégories acceptées sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum - la Banque Postale parmi les Ultimes, les Imoca Imoca #IMOCA 60, les Classe 40 et la catégorie Rhum. Etat des troupes par Yves le Blevec.

Les Ultimes (multicoques géants) :

"Ils sont plus gros, plus rapides. Les manœuvres vont être un peu fatigantes pour les skippers, c’est un peu lourd à manœuvrer mais dès que le bateau est établi sur un bord, ça va. Dans tout type de temps, à toutes les allures, ces bateaux vont plus vite. Cela demande plus d’anticipation que nos multicoques de 50 pieds. Un Ultime mené à 70% de son potentiel va aller plus vite qu’un Multi50 mené à 90%. Le delta est énorme, surtout quand il y a de la mer et que les conditions sont mauvaises. Ils risquent de faire la course devant nous mais nous allons vite nous aussi ..."

Les Imoca Imoca #IMOCA 60 (monocoques de 18 mètres) :

" Nous allons nettement plus vite mais ils passent très bien dans certaines conditions de mer et de vent. Cette différence entre nous peut être très atténuée et, au bout du compte, nous risquons d’arriver dans un mouchoir de poche."

En Multi50, le jeu Jeu #jeu est ouvert

Si, depuis deux saisons, Actual est au coude à coude avec Crêpes Whaou ! il devra aussi compter sur une concurrence qui se construit au sein de cette classe, et ce n’est pas pour déplaire à Yves le Blevec :

" LoÏc Féquet sur Maître Jacques sera plutôt dans le domaine de la découverte que dans celui de l’enjeu sportif étant donné qu’il a récupéré le bateau très récemment. Quant à Crêpes Whaou ! de Franck-Yves Escoffier et Prince de Bretagne de Lionel Lemonchois, chacun a des atouts. Lionel est un super bon marin, il a remporté la Route du Rhum en 2006 en attaquant plus que les autres avec un bateau très bon et en navigant super bien. Quant à Franck-Yves, il sait faire, il a gagné la Route du Rhum à trois reprises dans sa classe mais il était presque seul. Il reste toutefois un sacré marin, un très bon compétiteur, avec une superbe expérience. Et moi ? Je me retrouve avec une expérience de la compétition en solo mais pas en multicoque. On sait que, en terme de vitesse Vitesse #speedsailing de bateau, Crêpes Whaou ! et Actual ont le même potentiel de vitesse Vitesse #speedsailing . Le jeu Jeu #jeu est donc extrêmement ouvert y compris face aux Imoca 60 et c’est ça qui est passionnant !"

- Info presse Kaori / www.teamactual.eu



A la une