SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Météorologie et routage

Great Circle partenaire météo de Guo Chuan en solo autour du monde

vendredi 18 janvier 2013Christophe Guigueno

Parti le 18 novembre 2012 de Qingdao, le port olympique chinois, Guo Chuan espère valider le record Record #sailingrecord du tour du monde à la voile, non-stop, en solitaire et en Class40 Class40 #Class40 . S’il y parvient, cet ancien équipier sur la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2008-2009 qui a aussi participé à la dernière Transat 650 en série, serait le premier Chinois à réaliser cette performance. Pour l’assister dans ses choix météo, il a fait appel à Great Circle, la société belge de Gérald Bibot. Le routage au quotidien étant assuré par Christian Dumard assisté de Bernard Sacré, respectivement routeur associé et météorologue/climatologue chez Great Circle

"Je trouve ce projet bien plus complexe que les « classiques » Trophée Jules Verne - ndr : au départ de l’île d’Ouessant au large de la Bretagne - car la descente depuis Qingdao jusqu’à l’est de la Nouvelle Zélande se fait dans une zone à forte activité cyclonique," explique Gérald Bibot. " D’ailleurs, 10 jours après le départ un cyclone avec 110 nœuds de vent soutenu sévissait sur le Pacifique." Les prévisions de routes étaient divergentes selon les modèles. "On avait plus de 400 nautiques d’écart en latéral sur la localisation de « Bopha »."

Figure 1 : Contournement du Typhon Bopha

La première partie de ce tour du monde était donc difficile à interpréter sachant qu’il s’agissait aussi de router Guo dans une mer très fréquentée en raison d’une forte activé pêche nécessitant des périodes de veilles prolongées. Guo s’est ensuite pris 15 jours de près et la traversée d’une importante dorsale." Lancé en orbite nautique, le taïkonaute vise un tour du monde en 120 jours. Et après 61 jours de mer, Guo Chuan est en approche du Cap Horn (cf cartographie).

Economiste de formation, Gérald a eu un parcours de cadre de direction dans les télécoms où il a notamment été en charge du business développement Grand Public. Quand, en 2007 il achète son premier Class 40, il décide de s’entourer de compétences belges pour la préparation météo. "C’est en préparant la météo pour la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 2007 que j’ai eu la chance de rencontrer Nicolas Clerbaux de l’Institut Royal Météorologique. Nicolas a rapidement embrayé sur les pistes envisageables grâces aux modèles perturbés (météo probabiliste) et on n’a pas arrêté depuis... Nos premières routines sous Lynux, étaient assez complexes à adapter à chaque préparation de course, mais c’était une période passionnante où l’on testait de nouvelles hypothèses en continu, certaines intéressantes, d’autres moins… mais au moins nous obtenions la validation très rapidement. " Ces premiers programmes mis bout à bout on constitué la première boîte à outil de la future société. Aujourd’hui, Great Circle compte 6 personnes, employés et associés, et exerce deux métiers. Elle produit et distribue de la météorologie haute résolution via son site internet et fournit des prestations de routage et des études climato-océaniques.

L’usine à GRIB, Great Circle Weather Forecast (GCWF)

"Notre premier métier consiste à produire et distribuer du maillage fin de qualité à 9Km et 3 Km de résolution. Nous forçons le modèle global GFS [1] dans un système WRF [2] dont nous avons modifié certains paramètres et conditions initiales, nos secrets de cuisine… Après du calcul intensif sur notre cloud, on obtient une solution pour les différentes zones à forte intensité de navigation sur l’Europe : de la Blatique à Gibraltar, et sur les Iles Atlantiques : Madère, Canaries, Açores et toutes les Antilles.

Figure 2 : Zones GCWF 9Km de rsolution

Ces données GRIB sont disponibles dès 06:30 UTC pour une échéance de 96 heures et par pas de 1 heure. Elles comprennent 8 variables dont le vent à 10m, pression, rafales, température, CAPE, etc. La mise au point du GCWF à pris 6 mois : nous avons testé différentes combinaisons de conditions initiales et optimisé le temps de calcul afin de produire l’ensemble des zones Europe, Méditerranée, Iles Atlantiques et Antilles en moins de 60 minutes. Le GCWF est ensuite distribué sur internet via le téléchargement du logiciel SQUID, gratuit pour toutes les données GFS et GEM (modèle canadien) " SQUID est une peu le couteau suisse de la préparation de navigation, il permet de comparer les modèles météos entre eux et induit un esprit critique par rapport aux prévisions en décelant là où les modèles divergent dans le temps ou dans l’espace. Depuis la version SQUID 2.0 la société propose également un module de routage isochrone comprenant son propre éditeur de polaires.

Routages et études préparatoires

"L’autre métier consiste à offrir aux coureurs un accompagnement à la carte avant course ou lors d’une tentative de record Record #sailingrecord . Nous répondons par exemple à des demandes d’un bureau d’architecte qui veut tester les polaires VPP d’un nouveau plan de carène pour un tour du monde sans escale. On effectue alors des milliers de routages, un départ par jour pour les douze dernières années, que nous traitons ensuite statistiquement. Ou encore nous aidons au choix de voiles à embarquer lorsque celles-ci sont limitées par les instructions de course, ce qui est la règle en IMOCA Imoca #IMOCA ou en Class40 Class40 #Class40 . Ces études climato servent également au skipper à objectiver ses arguments lors de ses discussions avec la voilerie."

Great Circle propose aussi le Best Start®. Un service qui allie routages probabilistes et traitement statistique afin de définir mathématiquement la meilleure heure de départ pour une tentative de record Record #sailingrecord . Cette mécanique avait été validée dès 2010 par l’établissement du record WSSRC Marseille - Carthage (ZED4, skipper Gérald Bibot). Et a depuis lors été adopté pour des transat, transpac, route de l’or par des teams comme Sodebo, Maserati, Terralia, Hydroptère, Cuisine Lecoq, …

Figure 3 : Routages Marseille - Ajaccio, jaune : sans moteur, vert : moteur si SOG < 5 nds

Forcément, la société de Gérald Bibot est toujours en développement de nouvelles idées. "En 2013, nous allons proposer nos données haute résolution à des éditeurs de logiciels de référence sur PC ». C’est ainsi que Great Circle fournit depuis près d’un an déjà le GCWF pour l’application leader sur l’AppStore : Weather 4D. « Nous démocratiserons aussi le Best Start pour le rendre accessible aux plaisanciers dans une version simplifiée. Nous pensons que les plaisanciers qui le souhaitent doivent pouvoir mieux anticiper leurs traversés, voire leur simple navigation à la prochaine escale en terme d’état de la mer, de force et orientation du vent et de durée de navigation. Dans le mot plaisance Plaisance #Plaisance il y a la notion de plaisir, on préfèrerait que cela le reste pour tout le monde à bord. »


Plus d’info sur Great Circle : www.greatcircle.be

[1(GFS signifie Global Forecast System - système de prévision global. proposé par le National Centers for Environmental Prediction (NCEP) une division de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration)

[2Weather Research and Forecast est le plus récent modèle informatique de prévision numérique du temps, conçu à la fois pour des prévisions opérationnelles et les besoins de la recherche atmosphérique



A la une