Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Spindrift Racing | ‘Sails of Change’

Trophée Jules Verne : Le début du stand-by est prévu le 24 octobre prochain

mardi 11 octobre 2022Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Autour de Yann Guichard et Dona Bertarelli, ils sont neuf hommes à composer l’équipage de ‘Sails of Change’ et à relever l’incroyable défi du Trophée Jules Verne, le record Record #sailingrecord du tour du monde en équipage, sans assistance et sans escale. Un incroyable challenge sportif et humain, fruit d’un travail de plusieurs années. Il se veut aussi porteur d’un message fort pour la préservation des écosystèmes marins et terrestres. Le début du stand-by est prévu le 24 octobre prochain et marque le début d’une nouvelle magnifique aventure Aventure pour Sails of Change.

Le compte à rebours débutera donc lundi 24 octobre prochain. C’est le temps de l’attente, de l’analyse fine des conditions météorologiques et celui, aussi, de la projection vers un défi immense. Objectif ? S’élancer pour le Trophée Jules Verne, batailler contre le temps et tenter d’abaisser le record Record #sailingrecord de 40 jours, 23 heures et 30 minutes, détenu depuis 2017. « C’est un objectif sportif sans commune mesure, un record Record #sailingrecord extraordinaire, divisé par deux en l’espace de 30 ans », commente Yann Guichard.

UNE MONTÉE EN PUISSANCE

Pour l’équipe Spindrift, l’année a été particulièrement studieuse. Tout d’abord la participation aux six épreuves du TF35 Trophy, championnat annuel unique proposant un mix de navigations en mer et sur lac à travers l’Europe. Spindrift termine la saison à la 3e place au général.

En parallèle, les navigations à bord du maxi-trimaran se sont multipliées. « Certes, il y a toujours des petits ajustements à faire », confie Yann Guichard. « Mais ce qui est bon signe, c’est que le bateau est prêt et que je sens l’envie de tous les membres de l’équipe ».

À partir du début du stand-by, le maxi-trimaran, basé à la Trinité-sur-Mer, sera prêt à rallier Brest Brest #brest dès qu’une fenêtre météo favorable se présentera.

UNE ÉQUIPE DE PASSIONNÉS, PARTAGEANT LES MÊMES VALEURS

Aux côtés de Yann Guichard et Dona Bertarelli, reporter-embarquée, ils sont neuf à tenter l’aventure Aventure . « Certains font partie du projet depuis des années et d’autres nous ont rejoints, souligne le skipper. Nous avons une équipe expérimentée de compétiteurs, de passionnés de mer avec qui on partage le goût de l’effort et de la solidarité ».

L’ÉQUIPAGE PRÉSENTÉ PAR YANN GUICHARD

  • Dona Bertarelli (54 ans) : « Je suis très heureux de partager l’aventure Aventure avec Dona, déjà présente à bord lors de notre premier tour du monde, en 2015-2016. Elle s’attache à donner du sens à notre grand défi ».
  • Thierry Chabagny (50 ans) : « C’est un marin d’expérience, qui compte déjà deux tours du monde, et dont l’expérience est très précieuse à bord ».
  • Greg Gendron (39 ans) : « Arrivé dans l’équipe en 2019, Greg a toujours le sourire, est toujours avenant, en permanence prêt à aider. C’est un marin en qui j’ai une confiance totale est très à l’aise en mer ».
  • Clément Giraud (41 ans) : « Il vient de finir le Vendée Globe et fait partie de nos sudistes à bord. Il a toujours la joie de vivre en bandoulière ».
  • Jacques Guichard (42 ans) : « Chef de quart, j’ai pu compter sur ses talents multiples depuis la genèse du projet Spindrift. Partager une telle aventure avec mon frère, qui est un très bon marin, c’est une chance énorme et la possibilité de resserrer encore plus nos liens ».
  • Pierre Leboucher (41 ans) : « Nouveau venu dans l’équipage, il a une solide expérience. Passé par l’olympisme, aguerri au Figaro, c’est un pur régatier qui aime se surpasser ».
  • Christopher Pratt (41 ans) : « Lui aussi nous a rejoint cette année. C’est un esprit cartésien, très structuré, très axé sur la performance. Il aime aller au bout de ce qu’il entreprend ».
  • Xavier Revil (51 ans) : « Un grand régatier et ancien détenteur du Trophée Jules Verne, que j’ai la chance de connaitre depuis mes années en Optimist et présent à nos côtés depuis le début de l’aventure Spindrift. Chef de quart, je sais que je peux m’appuyer sur son savoir-faire à tout moment ».
  • Benjamin Schwartz (36 ans) : « Il est passé par le Figaro, mais compte également un tour du monde à son actif avec une participation à la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace . C’est mon binôme sur ce tour du monde, responsable de la cellule navigation, je peux compter sur ses analyses très fines en matière de stratégie météo ».
  • Julien Villion (30 ans) : « Doté d’une solide expérience en Figaro, il contribue à la bonne dynamique à bord en cherchant constamment les bons réglages, en s’interrogeant en permanence afin que l’on recherche sans discontinuer la performance ».
  • Jean-Yves Bernot (routeur) : « Spécialiste reconnu et respecté du routage, il est à nos côtés depuis notre première tentative autour du monde en 2015. Grâce à son expérience en tant qu’ancien navigateur puis en tant que routeur, Jean-Yves connaît le parcours comme personne. Surnommé le sorcier mais ce sera à nouveau notre ange-gardien pour cette nouvelle tentative ».

- Communiqué / www.spindrift-racing.com
- Site du record : www.spindrift-racing.com/jules-verne/

LE TROPHÉE JULES VERNE EN BREF

- Départ et arrivée : ligne entre le Phare de Créac’h (Ile d’Ouessant) et le Cap Lizard (Angleterre)
- Tour du monde du monde en équipage par les trois caps (Bonne Espérance, Leeuwin, Horn)
- Distance la plus courte à parcourir : 21 600 milles (environ 40 000 kilomètres)
- Ratification : World Sailing Speed Record Council, www.sailspeedrecords.com
- Temps actuel à battre : 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes
- Vitesse moyenne : 21,96 nœuds
- Date du dernier record : janvier 2017
- Détenteur : IDEC Sport, Francis Joyon et ses 5 hommes d’équipage
- Date début de stand-by de Spindrift 2 : 6 novembre 2017


Portfolio



A la une