SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#TheTransat

The Transat 2016 : Gilles Lamiré 1er Multi 50 à New York bat le record de la classe

"Je rêve de gagner une grande course au large depuis mes débuts"

dimanche 15 mai 2016Redaction SSS [Source RP]

Gilles Lamiré, parti de Plymouth outsider et revanchard, remporte haut la main The Transat The Transat #thetransat #ostar Bakerly en Multi 50 ce samedi 14 mai à New York en 12 j 7 h 51 min. Le trimaran la French Tech Rennes Saint-Malo bat à plate couture le temps de référence de sa catégorie (14 j 1 h 23 min) détenu par Eric Bruneel sur Trilogic en 2004.

1re victoire sur une course de légende … Gilles Lamiré, comment expliquez-vous votre première victoire sur The Transat The Transat #thetransat #ostar Bakerly, la course au large reconnue comme la plus ancienne mais surtout la plus difficile ? « Je rêve de gagner une grande course au large depuis mes débuts. En 2006, pour ma première Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , je venais d’acquérir un trimaran 60 pieds, l’ancien Elf Aquitaine de Jean Morel. Je n’étais pas du tout au point sur le bateau et n’avais donc aucune chance de gagner. Et pourtant quelques jours avant le départ, j’ai rêvé que je gagnais. Je me suis dit que ce serait tellement incroyable de gagner une si grande course ». « Depuis j’ai bien progressé et maintenant j’arrive à obtenir des résultats mais il me manquait quelque chose. Entre faire un podium, avec une place de deuxième ou troisième, et gagner une grande course ça n’a rien avoir. On peut faire des dizaines de places d’honneur mais tant qu’on n’a pas gagné, il manque le déclic. J’étais en recherche de cette victoire. Intimement, je n’en parlais pas mais à chaque fois que je prenais le départ d’une course, je l’espérais ». « Au départ de Plymouth j’ai eu ce feeling. Tout le monde me disait, c’est une course pour toi et je me suis dit que cette fois-ci, c’était peut-être vrai. J’avais un pressentiment. The Transat The Transat #thetransat #ostar bakerly est la course mythique à la hauteur de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Les exploits de Tabarly, comme je l’ai souvent dit, m’ont poussé à faire de la course au large. Son récit Victoire en Solitaire, que j’ai amené à bord, est un de ses premiers livres que j’ai dévoré. C’est drôle car moi aussi je vais l’avoir ma victoire en solitaire sur The Transat bakerly, une course de légende. C’est incroyable, j’ai du mal à réaliser ». Et sur les favoris Erwan Leroux et Lalou Roucayrol. Cette première marche du podium à New York va marquer votre compétitivité sur le circuit des Multi 50. Comment allez-vous abordez le reste de la saison 2016 ? « C‘est vrai qu’en Multi 50 je suis monté en puissance petit à petit. J’ai fait l’acquisition de Prince de Bretagne en 2012. J’ai franchi le grand pas l’année de la Route du Rhum en finissant 3e. Ainsi, j’ai montré que je pouvais faire marcher le bateau. Sur cette transatlantique, j’ai fait un pas supplémentaire. Je sais maintenant que je peux gagner. Je vais être davantage pris au sérieux. C’est toujours mieux d’être considéré mais c’est surtout important pour mes partenaires qui me soutiennent. Ils m’ont toujours fait confiance. Cette victoire est pour eux et pour un avenir prometteur ». « Dans un avenir proche, on doit déjà réparer le bras de liaison bâbord. Je ne l’avais pas encore évoqué, mais j’ai une rupture sous le bras bâbord. J’ai fait une réparation de fortune qui a heureusement tenu. On va le réparer à 100% pour être au départ de la Québec Saint-Malo le 10 juillet. On va convoyer le bateau avec l’équipe pour se préparer à cette transat, cette fois-ci en équipage. ». « Je dédie cette victoire à tous mes partenaires mais aussi à mon team et mes amis qui m’aident et font tout leur possible pour que je navigue dans les meilleurs conditions. L’année prochaine, je vous réserve pleins de surprises, dont notre revanche sur la Transat Jacques avec Yvan Bourgnon ».

Voir en ligne : Info presse www.defi-nautic.fr



A la une