SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Planche à voile olympique

Mondial RS:X 2021 : Charline Picon a décroché le bronze à Puerto Sherry en Espagne

mercredi 28 avril 2021Information FF Voile

Moins de trois mois avant les Jeux Olympiques de Tokyo, Charline Picon, médaillée d’or à Rio, décroche une nouvelle médaille mondiale, en bronze, lors des championnats du monde de RS :X (planche à voile olympique) à Puerto Sherry en Espagne. Le Français Thomas Goyard se classe 9e.

Cette semaine à Sorrento, au sud de la baie de Melbourne et précisément 5 mois avant les Jeux Olympiques, les meilleurs planchistes du monde ont disputé leur championnat du monde dans des conditions variées et une concurrence sévère. La française Charline Picon, médaillée d’or à Rio et première française sélectionnée pour Tokyo a une fois encore montré qu’elle était capable d’exploit. Après un début de compétition difficile, Charline a fait une remontée remarquable avec 3 victoires de manches et remporte ainsi le titre de vice-championne du monde.

Charline Picon a encore frappé fort cette semaine lors du championnat du monde, dernière compétition majeure avant les Jeux de Tokyo. Vice-championne du monde 2020, puis sacrée double championne d’Europe 2020 et 2021, la rochelaise décroche une nouvelle médaille mondiale ce mardi à Puerto Sherry, dans la baie de Cadix, en Espagne. Charline monte cette fois ci sur la 3e marche du podium, à égalité avec l’Israélienne Katy Spychakov, 7 points derrière la Néerlandaise Lilian De Geus. Charline démontre encore son très haut potentiel en s’octroyant notamment 2 victoires sur les 10 courses disputées.

Charline Picon : « Je suis forcément déçue car je visais le titre mondial. J’avais aujourd’hui pas mal de cartes en main pour faire mieux, je n’étais pas loin de la victoire… Mais cette médaille de bronze me donne la hargne pour aller chercher l’or olympique à Tokyo. Je savais que ça allait être difficile d’enchainer 3 grosses compétitions en 3 mois. Mais ce mondial a montré que je suis techniquement au top du top, il ne me manque vraiment pas grand-chose. J’ai montré, notamment hier, que je pouvais remonter la flotte un truc de dingue avec des vitesses bien supérieures aux autres. Cet hiver j’ai encore bien augmenté mon niveau de jeu Jeu #jeu . Mentalement je suis aussi très forte. Les voyants sont vraiment au vert pour les Jeux : ça peut être ouf ! »

Du côté des hommes, le Hollandais Kiran Badloe s’est montré intouchable cette semaine. Les français Pierre Le Coq et Thomas Goyard ont également disputé leur finale aujourd’hui. Pierre se classe 7e et Thomas se hisse à la 9e place.

Avec beaucoup de vent et une mer formée, les conditions rencontrées lors de ce mondial pourraient ressembler à celles d’Enoshima après le passage d’un typhon.



A la une