SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Little America’s Cup

Trois manches d’entrée de jeu pour Cammas & Viat

Franck Cammas : "Trois manches de premier c’est bien"

lundi 23 septembre 2013Christophe Guigueno

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La "Petite Coupe de l’America" a débuté ce lundi à Plymouth par trois régates en flotte. Trois manches remportées par le duo français Cammas & Viat qui mis, d’entrée de jeu Jeu #jeu , la pression sur tous leurs adversaires... sauf un. Seule l’équipe suisse d’Hydros menée par Besson & Lagarrigue a semblé en mesure de menacer le Class C Class C #CClassCats #LittleCup vert à foils des Lorientais.

Un ciel gris, du clapot et même de la bruine. Des conditions dignes de Plymouth pour ce début de championnat du monde de ClassC, plus connu sous le nom de Little America’s Cup America's Cup #AmericasCup . Des conditions donc pas faciles pour ce début de compétition disputé en flotte (les deux premiers disputeront la finale en match-race).

Et cela a mal commencé pour nombre de concurrents (un record Record #sailingrecord cette année) avec le dessalage avant la première manche des Anglais de Team Invictus. Plus tard, lors de la seconde manche, c’est le second bateau suisse qui s’offre une figure. Heemskerk & Tentij, troisièmes de la première manche, devront rentrer au port réparer leurs "lattes" d’aile brisées.

Dans ces conditions de machine à laver sur la côte sud anglaise, on attendait avec impatience de voir performer les catamarans à foils. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’a pas été déçu... à l’inverse des équipages de bateaux "classiques". Ceux-ci ont été aux première loges pour admirer le match, au sec, de Groupama C et Hydros. Malgré un équilibre précaire dû au peu de temps qu’ils ont eu pour amadouer leurs machines, ces deux équipes ont fait fort impression.

Jérémie Lagarrigue, chef de projet et navigant Hydros : « Je me focalisais sur l’équilibre du bateau, les régalages des foils, mais c’était vraiment difficile de régler l’aile en même temps et de tenir la dragée haute à Groupama, barré par Franck Cammas, qui était impressionnant au près. Nous avons des bateaux très puissants et peut-être un peu trop pour cette météo musclée. »

Un peu trop mais efficaces, les franco-suisses. Mais moins que Franck Cammas qui a mené son catamaran à foils et aile basculante au sommet du classement à trois reprises ! Foilant au près, foilant au portant, Groupama C a survolé le plan d’eau. Souvent, le catamaran levant sa coque sous le vent, poussée par ses foils, alors que la coque au vent touchait l’eau... Une nouvelle façon de naviguer en cata à foils ? Mais, toujours à grande vitesse Vitesse #speedsailing . De quoi laisser les finalistes de 2010 à un tour après trois aller-retours.

Billy Besson - Hydros : « C’était incroyable ! Lancé à 30 nœuds, le bateau file mais l’erreur n’est pas tolérée. C’est une concentration de chaque instant. Nous nous sommes fait quelques frayeurs, et cela demande énormément d’énergie de gérer ces situations. »

Avec ces abandons, Bontemps & Gahinet, eux, n’ont pas démérité et occupent après trois belles places, la 5e du classement provisoire.

Franck Cammas : "Trois manches de premier c’est bien"


Classement après trois manches :

  • 1. Groupama, FRA, Cammas/Viat, 1-1-1-3pts
  • 2. Hydros, Besson/Lagarrigue, 2-2-2-6pts
  • 3. Fred Eaton, Eaton/Clarke, 4-3-3-10pts
  • 4. Sentient Blue, Downey/Aviles, 5-4-5-24pts
  • 5. Challenge France, Bontemps & Gahinet, 6-5-4-15pts
  • 6. Hydros II, Heemskerk/Tentij, 3-DNC-DNC-27pts
  • 7. Team Cascais, Coyolla & Barreto, DNC-DNC-DNC, 36pts
  • 7. Project Cogito, Guck/Kramers, DNC-DNC-DNC, 36pts
  • 7. Fred Eaton, Gooderham/Pavey, DNC-DNC-DNC, 36pts
  • 7. Team Invictus, Phipps/Bader, DNC-DNC-DNC, 36pts


A la une