SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transgascogne

David Raison : "C’était une belle course, je suis vraiment très content !"

Thomas Normand : "Cette victoire d’étape c’est la concrétisation des trois ans de travail"

mardi 2 août 2011Redaction SSS [Source RP]

David Raison (Team Work Evolution) remporte la Transgascogne 2011 en prototype. Il a coupé la ligne de la 2e étape à 3h33’16’’ ce mardi, soit 1h30’59’’ après Thomas Normand (Financière de l’Echiquier), grand vainqueur de ce parcours retour vers la Vendée. Dans le sillage de ces deux skippers lorientais, les arrivées vont s’enchaîner toute cette fin de nuit et toute la journée à Port Bourgenay. Les premiers bateaux de série sont attendus en début de matinée.

David Raison (Team Work Evolution), vainqueur de la Transgascogne 2011 en prototype solitaire :

« C’était une belle course, je suis vraiment très content !... content pour moi mais aussi pour mes partenaires qui suivent la voile avec passion, et le circuit Mini en particulier depuis 2005. Je suis donc très heureux de leur offrir cette victoire, c’est un juste retour des choses !

Côté stratégie, il faudra que je regarde les tracés pour analyser tout cela mais, en se basant sur les infos météo données par VHF et celles de Radio France, cela suffisait pour tactiquer. Ce n’était pas hyper compliqué.

Après, il fallait faire marcher le bateau, travailler sur la vitesse Vitesse #speedsailing pure... Mon bateau n’est pas spécialement conçu pour le petit temps mais comme il léger, je ne m’en sors pas trop mal. Mais c’est surtout le gros travail réalisé cet hiver avec notre entraineur Tanguy Leglatin qui porte ses fruits.

Avec deux heures d’avance à la première étape, je pouvais nourrir quelques espoirs de victoire mais il y avait beaucoup de concurrents à contrôler. Thomas a fait une très belle course. Il ne s’est pas découragé dans la 1re étape : malgré son Solent déchiré, il s’est accroché, il a fait réparer en Espagne et là, il gagne l’étape et termine second... Mais il aurait très bien pu gagner aussi ! Je suis très content pour lui !

Pour la Transat 6,50, je pars confiant avec un bateau fiabilisé et solide. Je savais déjà qu’il était rapide, on avait fait des speed-test très prometteurs...

J’espère ne pas avoir trop de pression au départ de la Transat. La dernière « Mini » que j’ai faite, c’était en 1993, en bateau de série, j’étais un des favoris, ce n’est pas très agréable cette pression là... »

Thomas Normand (Financière de l’Echiquier), vainqueur de la 2e étape en prototype solitaire et 2nd au classement général :

« j’ai fait ma course. Je ne voulais pas naviguer en regardant dans le rétroviseur, j’ai tracé ma trajectoire en fonction de mes propres choix. Au début, pendant les 36 premières heures, il a fallu être dessus tout le temps, sans dormir, aux réglages, car le vent était très faible et changeant...

Ensuite, sur la deuxième partie de course, on a pu naviguer sous pilote. On a pu se reposer et profiter du large, ce qui est rare en course. Là, c’était génial ! On a vu des cétacés, des globi, des dauphins... ça discutait pas mal à la VHF aussi, c’était vraiment sympa.

Pour la stratégie je me suis beaucoup basé sur le travail réalisé en amont de cette étape. J’ai suivi mes schémas pré-établis mais il a bien sûr fallu s’adapter au fur et à mesure à l’évolution des phénomènes qui ont pas mal changés en cours de route et puis aussi bien sûr contrôler les autres concurrents.

Cette victoire d’étape c’est la concrétisation des trois ans de travail. Mon objectif cette saison était de gagner au moins une étape d’une grande course, voilà... c’est fait, je suis super heureux ! Je vais pouvoir partir en vacances la conscience tranquille ! C’est très important psychologiquement, juste avant la Transat, de montrer qu’on est là... »

- Info presse www.transgascogne.com



A la une