SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route du Rhum

Franck-Yves Escoffier déclare son abandon officiel

« Je laisse la place à ceux qui sont encore en course »

jeudi 11 novembre 2010Redaction SSS [Source RP]

La décision de Franck-Yves Escoffier, triple vainqueur de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum en Multi50 Multi50 #multi50 , n’a pas été facile à prendre. Il a dû s’armer de courage pour se rendre à l’évidence. La course est terminée pour lui depuis son avarie d’étrave il y a quatre jours, ne lui permettant pas de naviguer correctement dès que le vent se lève. Franck-Yves a été contraint de faire route au moteur en marche arrière pendant une heure au moment de consolider sa réparation. Dans ces conditions, il préfère laisser à d’autres, toujours en course, l’espace médiatique qu’ils méritent et qu’il a si souvent occupé en Multi50 Multi50 #multi50 depuis 12 ans.

Pour autant, le skipper de Crêpes Whaou ! n’a pas demandé d’assistance et continue de faire route vers la Guadeloupe. Un grand catamaran affrété conjointement par Actual et Crêpes Whaou ! se dirige toutefois vers les deux trimarans blessés. Il a quitté la Guadeloupe hier soir et devrait se trouver sur zone dans trois jours pour porter assistance aux deux navigateurs s’ils le souhaitent.

La réparation effectuée par Franck-Yves mardi lui a permis de maitriser la voie d’eau importante constatée la veille. A bord, le skipper malouin dispose encore de vivres mais il lui reste 15 litres de gasoil seulement ce qui le contraint à économiser l’énergie.

Franck-Yves a mené sa quatrième Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum en tête depuis le départ et son option sud laissait présager un joli coup à l’arrivée, à la manière d’Idec routé également par Jean-Yves Bernot. La déception est grande d’autant que Franck-Yves ne s’est jamais résolu à abandonner une course depuis 12 ans, excepté en 2004 dans la Transat Anglaise pour une avarie de dérive. Quand on sait le soin qu’il apporte à la préparation de ses courses, le coup porté cette fois n’en est que plus dur.

Aujourd’hui Crêpes Whaou ! progresse sur la route directe à 8 nœuds, à la faveur de conditions météo idéales pour ne pas abimer la blessure. Demain, au près, les choses devraient se compliquer un peu…

Retour sur un début de course fabuleux

« Je n’avais jamais été aussi prêt physiquement et mentalement. J’y avais beaucoup travaillé depuis plusieurs mois. J’ai été dans le coup dès le départ. Au bout de 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures , quand on m’a dit que j’étais bord à bord avec Gitana XI, je n’y ai pas cru ! Ensuite, c’était facile. Je dormais 3 h par 24 h mais je ne m’étais jamais senti aussi bien à bord. Le bateau était en parfait état. Quand je suis sorti du front, samedi dernier, avec Jean-Yves (Bernot) on a directement étudié l’arrivée. Il restait 3 jours de mer et on avait devant nous une route aux petits oignons ! Jusqu’à l’avarie, je n’ai regardé qu’Actual et les Ultimes qui étaient devant. Quand l’étrave a cassé j’ai d’abord été abasourdi. Je m’attendais à tout – rencontre avec une baleine, panne quelconque – mais pas à perdre mon étrave !!! »

« Je pense que je n’étais pas plus « à fond » cette fois ci que sur mes autres Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Simplement, j’avais un très bon bateau, j’étais très préparé. Mais j’ai toujours donné le max dans chacune de mes courses. Je ne peux pas faire autrement. Tant qu’il y a du monde devant, quelque soit les bateaux qui me précèdent, qu’ils aient une ou trois coques, grands ou petits, je m’arrache ! C’est vrai que je suis content de mon début de course mais elle n’est pas exceptionnelle. Actual était juste derrière »

« En dehors du fait que j’aie dû utiliser mon moteur, je préfère abandonner car je ne me sens pas le droit de continuer à occuper, même un peu, un espace de communication Communication #Communication qui revient désormais à ceux qui sont en course, qui se battent et qui en bavent. Comme je m’ennuie prodigieusement à bord… je regarde la course, les positions des Multi50 Multi50 #multi50 et la formidable bagarre chez les Class’40. J’en profite, c’est la première fois que j’ai le temps de faire cela ! »

- Info presse Anne Guillard-Robert / http://voile.whaou.com/



A la une