SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Fort Boyard Windsurf Challenge

Albeau maître en son pays

Une 5e édition sous le soleil et avec du vent !

mardi 9 novembre 2010Redaction SSS [Source RP]

Apres un samedi où seule une funny race a été lancée du fait d’un vent qui avait décidé de lézarder, la journée de dimanche a bénéficié quant à elle de belles conditions. Un vent de nord- ouest est monté franchement aux alentours de quinze nœuds.

Sur les 188 windsurfeurs inscrits, 164 ont pris le départ à 15h pour une 1re manche gagnée (classement provisoire) sans grande surprise par Antoine Albeau, suivi de très près par le Rochelais de 27 ans, Yoann Fleury. Charles Perret s’est octroyé la 3e place. Belles performances aussi du côté féminin puisque la Rochelaise Charline Picon se classe 16e et Sarah Hébert 24e. Une funny race est partie à 16h15 avec un parcours réduit en raison d’un vent faiblissant. Antoine Albeau, l’Homme aux 18 titres mondiaux, est le grand vainqueur de cette 5e édition.

Un régal pour Antoine Albeau et les autres “pros” - le plaisir et la joie d’avoir participé à la dernière course de l’année pour les amateurs et mordus de windsurf Windsurf #Windsurf . Le fait qu’à chaque édition, toujours autant de windsurfeurs répondent à l’appel, prouve bien encore une fois que le windsurf Windsurf #Windsurf suscite toujours l’intérêt et déchaîne les passions chez certains jeunes comme les neveux d’Antoine Albeau, Julien et Camille. La relève est là c’est sûr !

Petit clin d’œil à une sacrée battante

Sarah Hébert, pour sa 2e participation au Fort Boyard Windsurf Challenge, a encore montré aujourd’hui ses talents de windsurfeuse. Cette sportive de haut niveau vit depuis 2006 avec un défibrillateur implanté, ce qui ne l’empêche pas de se lancer de nouveaux défis et de participer à des courses de longue distance comme Le FBWC.

Parce que tous les rêves sont possibles. En février 2011, Sarah envisage une traversée de l’Atlantique - de Dakar à Pointe-à-Pitre. 3 500 kilomètres d’Atlantique en vingt jours, avec huit heures de navigation par jour sur une planche à voile de série. Un bateau assistance la suivra et lui permettra de se reposer à bord.

- Info presse Isabelle Delaune / www.fbwc.paysrochefortais.fr



A la une