Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France

Nouveau succès calédonien en Vendée

Michel Cohen : "Cette régate s’est jouée du départ jusqu’à la pointe de Groix"

lundi 12 juillet 2010Redaction SSS [Source RP]

De la Bretagne à la Vendée, il y a Groix, Belle-Ile, l’estuaire de la Loire, l’ile d’Yeu. 112 milles chamboulés par une bulle orageuse, cette nuit. 112 milles assez lents, très fatigants, vraiment stressants. 112 milles racontés depuis le bateau-presse et remportés haut la main par Nouvelle-Calédonie.

A croire qu’ils ne voulaient pas quitter la Cité de la Voile. Quatre tentatives de départ, dont deux sous pavillon noir, avant que les Farr 30 Farr 30 #farr30 ne quittent enfin Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. , hier à 20h30. Cinq nœuds de vent d’Ouest : chaque bateau glisse au ralenti. Les équipiers se déplacent constamment à bord pour en assurer l’équilibre.

La flotte quitte Groix après la pointe de Pen Men. Spis envoyés, les 27 concurrents prennent la route directe pour Talmont. 27 ? Oui, car Supelec n’a pas pris le départ de cette étape. Au crépuscule, deux tendances : une dizaine de bateaux a abattu, menée par les Hollandais de Mummaduck. A leur vent, les autres concurrents, emmenés par Nouvelle-Calédonie. Les feux de nav s’allument. A la VHF, le comité de course annonce régulièrement le score de la finale de foot. C’est un peu comme à la maison - sauf qu’on marche à huit nœuds sur le fond !

La suite de la nuit prend des allures de défaite. Défaite néerlandaise, d’abord – une info d’importance pour les trois teams hollandais engagés dans la compétition – et fuite du vent. La transition météo prévue frappe la flotte en milieu de nuit. A deux heures du matin, la nuit est orageuse, le vent très faible et instable. « La foire », « un coup de mistoufle », dit-on à l’arrivée. Certains sont sous spi, d’autres au près. Dans tous les cas, ils n’avancent pas beaucoup, stoppés au Sud de Belle-Ile. « Pour s’en sortir dans ces conditions, l’équipage doit être très réactif. » Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque, évoque une pétole fatigante. « Affaler le spi très vite, être prêt à manœuvrer toutes les 30 à 40 secondes pour que le bateau ne s’arrête jamais. C’est un exercice difficile, surtout de nuit ! »

Puis l’orage passe et la caravane s’ébranle. Les bateaux partis à l’Ouest, Nouvelle-Cal et Normale Sup – Lagardère en tête, s’en sortent bien. Au petit matin, les marins ont sorti les bonnets et les chapeaux de pluie. Mais la grisaille se déchire, dix nœuds rentrent. Les Farr 30 Farr 30 #farr30 filent vers la Vendée en serrant le vent, certains sous spi de capelage, d’autres sous génois.

A l’arrivée, à 16h36, l’équipe de Bertrand Pacé s’impose trois minutes devant Courrier Dunkerque, revenu au contact. Troisième, Mummaduck, décidément très en forme depuis l’arrivée de Laurent Pagès ! Derrière eux, trois équipages étudiants s’illustrent. Normale Sup – Lagardère (4), Brest Brest #brest Grandes Ecoles - ENSIETA - ESCB – ISEN (5) et CSC – HEC – Ecole Navale (6). Au général, Nouvelle-Calédonie creuse donc son avance, suivi par Courrier Dunkerque et Ile-de-France 2010, qui reprend la troisième place. Ville de Genève est toujours leader amateur, et CSC – HEC – Ecole Navale leader étudiant.

Et ce soir, sur les pontons vendéens, l’avance de Nouvelle-Calédonie fait parler. Peuvent-ils encore perdre le Tour de France à la Voile ? « Oui ! » Le navigateur Michel Cohen est affirmatif. « C’est vite fait. Une mauvaise journée, et on se retrouve au contact du deuxième. Il y a des bateaux qui l’ont perdu avec autant d’avance que nous à l’entrée en Méditerranée. » La bagarre n’est pas terminée.

- Michel Cohen, navigateur de Nouvelle-Calédonie : « Cette régate s’est jouée du départ jusqu’à la pointe de Groix. Du passage à Groix jusqu’à deux ou trois heures du matin, nous avons vraiment très bien navigué. Le vent tournait dans tous les sens et nous n’avons pas raté une occasion de faire marcher le bateau dans la bonne direction. Nous avons bien creusé. A un moment donné, nous ne voyions plus personne ! A la vacation de 7h du matin, nous ne pouvions pas reconnaître les bateaux - nous avions vraiment bien marché. Le jour s’est levé et nous étions bien. A la fin de la journée, Courrier Dunkerque était à notre gauche, avec un peu de retard. Leur position leur a permis de revenir en début de matinée. Nous nous sommes mis devant lui et avons fait les six ou sept dernières heures comme ça. J’ai essayé de faire la nav’ du mieux possible après Gildas Morvan. J’ai fait les deux étapes précédentes à côté de lui et grâce à lui, j’ai beaucoup appris. Et ça marche ! »

- Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque : « Une place de second sur un ralliement comme ça, c’est une bonne manche ! La difficulté, c’est que Nouvelle-Calédonie est devant. Il n’en prend pas beaucoup et ça ne creuse pas les écarts – nous restons en piste pour le titre, mais il est plus que temps que nous inversions la vapeur. Nous arrivons bientôt à la moitié du TFV ! Il faut arrêter l’hémorragie de points. Nous avons bien démarré la manche, mais nous nous sommes pris une grosse algue au passage de la pointe de Groix. Nous nous sommes faits doubler par Nouvelle-Calédonie. Il n’a pas manqué grand chose : trois minutes à l’arrivée sur une étape de 120 milles. »

- Axel Trehin, régleur de grand-voile de Normale Sup – Lagardère : « Ca nous tenait à cœur de réussir à faire une belle place en ralliement : ça n’était pas passé très loin l’année dernière et nous n’avons pas non plus été ridicules cette année. Oui, ça fait plaisir à tout le monde ! Nous nous entendons tous bien, sur l’eau comme à terre. Nous prenons du plaisir à naviguer et ne nous prenons pas la tête. Nous avons forcément des prétentions, parce que nous sommes des compétiteurs, mais on verra à la fin ! »

Classement de la manche Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. – Talmont Saint Hilaire :

- 1- Nouvelle Calédonie (Bertrand Pacé / Vincent Portugal)
- 2- Courrier Dunkerque (Daniel Souben)
- 3-Mummaduck (Laurent Pagès)
- 4-Normale Sup Lagardère (Eric Brezellec)
- 5-Brest Brest #brest Grandes Ecoles - ENSIETA - ESCB - ISEN (Tangi Mahé)
- 6-CSC - HEC - Ecole Navale (Hervé Gautier)
- 7-Purflo Les Thermes Marins - St Malo (François Lebourdais / Pierre Hingant / Quentin Grueau)
- 8-Ile de France (Jimmy Pahun / Vincent Aillaud)
- 9-Côtes d’Armor (Stéphane Letertre)
- 10-Oman Sail’s Renaissance (Rob Greenhalgh)

Classement général provisoire avant jury à l’issue de la 5e étape de ralliement

- 1 Nouvelle Calédonie (Bertrand Pacé / Vincent Portugal) 61 pts
- 2 Courrier Dunkerque (Daniel Souben) 102 pts
- 3 Ile de France (Jimmy Pahun / Vincent Aillaud) 132 pts
- 4 Toulon Provence Méditerranée - COYCH (Fabien Henry) 140 pts
- 5 Oman Sail’s Renaissance (Rob Greenhalgh) 169 pts
- 6 Groovederci (Deneen Demourkas) 178 pts
- 7 Manche Basse Normandie (Benoit Charon) 197 pts
- 8 CSC - HEC - Ecole Navale (Hervé Gautier) 202 pts
- 9 Ville de Genève - Carrefour Prévention (Jérôme Clerc / Bruno Barbarin) 238 pts
- 10 Purflo Les Thermes Marins - St Malo (François Lebourdais / Pierre Hingant / Quentin Grueau) 239 pts



A la une