SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Rolex Sydney Hobart Yacht Race

Neville Crichton prend le meilleur départ à Sydney

Alfa Romeo passe la bouée en tête, 30 seconds devant Wild Oats XI

samedi 26 décembre 2009Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Il fallait un vainqueur dans le combat des géants. Après un départ prudent, une option osée vers l’ouest a permis à Alfa Romeo de Neville Crichton de remporter la première bataille de cette édition 2009 de la Rolex Sydney Hobart . Après un départ sans soleil mais sous spi, poussée par un vent de 10 à 12 nœuds, la centaine de participant a offert un spectacle grandiose aux milliers de spectateurs présents sur l’eau et le long de la côte. Malheureusement un premier abandon est à signaler, celui d’un prétendant à la victoire, Etihad Stadium.

Il était certain que les regards allaient se porter sur les trois 100 pieds lors de la magnifique sortie de la Baie de Sydney, Wild Oats XI en tête, suivi d’ICAP Leopard et d’Alfa Romeo.

C’est sous spi que les 100 concurrents de la Rolex Sydney Hobart ont pris le départ de l’édition 2009. Rapidement les trois 100 pieds s’extirpaient de la Baie, suivis par un surprenant monocoque de 72 pieds, Ran. Déjà victorieux de la Rolex Fastnet Race, Ran espère bien remporter cette autre grande classique et le rythme imposé par les leaders ne semble pas effrayer Niklas Zenstrom, propriétaire de Ran.

Les déboires d’Etihad Stadium

Après avoir démâté lors du convoyage vers Sydney, l’ex Skandia, Etihad Stadium, a tout mis en œuvre pour retrouver un mât, l’acheminer vers Sydney, l’installer et effectuer les tests de robustesse et de sécurité. Après avoir trouvé un espar en France, Grant Wharington s’est lancé dans une course contre la montre pour installer ce mât hors norme. Après des heures et des heures de travail, Etihad Stadium a enfin pu tirer ses premiers bords dans le port de Sydney. Après une heure de course, Wharington, peu confiant dans la nouvelle installation, a préféré signaler son abandon au comité de course : « Les conditions de sécurité, surtout dans une course comme celle-ci, ne sont pas respectées sur notre voilier. Je préfère abandonner maintenant par précaution. » Dans le gros de la flotte, deux concurrents sont entrés en collision, créant une voie d’eau pour l’un d’eux. De son côté, Quest, vainqueur de la dernière Rolex Sydney Hobart, a été contraint d’effectuer une pénalité.

Une course dans la course

Après dix heures de course et une option à l’ouest osée sitôt sorti de la Baie de Sydney, Alfa Romeo de Neville Crichton a pris le commandement de la flotte des trois 100 pieds. Le trio évolue toujours dans un mouchoir de poche mais les vitesses instantanées donnent actuellement un léger avantage à Wild Oats XI.

Longtemps second, Mike Slade sur ICAP Leopard, doit céder au retour de Wild Oats dont la vitesse Vitesse #speedsailing instantanée est la plus élevée du trio avec 14,6 nœuds. Mike Slade semble très à l’aise sur ce parcours et n’a pas à rougir face aux deux cigares que sont Alfa et Wild Oats. ICAP Leopard, beaucoup plus large que ses concurrents, semble à l’aise dans ces conditions mais il faudra attendre la bascule pour savoir si Slade est en mesure de continuer son combat. Au dernier pointage, Alfa Romeo dispose de 3 milles d’avance sur Wild Oats XI. ICAP Leopard tient toujours le rythme et n’accuse qu’un retard de 0,4 mille sur Wild Oats. 8 milles derrière, Ran continue de descendre plein sud avec 2 milles d’avance sur Ichi Ban.

Cette édition 2009 compte 100 monocoques inscrits pour défier ce parcours exigeant. Cette flotte se compose de nombreux équipages australiens mais aussi d’équipages représentant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne, les Pays-Bas et la Nouvelle-Calédonie.

- Press info IEvent International / www.rolexsydneyhobart.com


Dans la même rubrique

Transat Jacques Vabre : Guillemot & Caudrelier leaders aux Antilles

Transat Jacques Vabre : Imoca et Multi50 s’élancent du Havre

Rolex Middle Sea Race : 2 sur 3 pour le Leopard de Mike Slade

Rolex Fastnet Race : Tanguy de Lamotte remporte la Fastnet race en Class40


A la une