SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Projet mini

Quand un jeune d’école de commerce se met au mini 650…

Thomas Normand prépare sa Transat 2011 avec un nouveau plan Manuard

vendredi 16 octobre 2009Christophe Guigueno

La Mini, cela se prépare longtemps à l’avance. Et pourquoi pas, même en allant à Madère donner un coup de main au leader de la course qui barre son sister-ship. C’est en tout cas la méthode de Thomas Normand, 23 ans, 1,76 m pour 68 Kg (c’est son site qui le dit !) qui mettra à l’eau, en mars prochain un nouveau plan Manuard avec lequel il sera un des candidats sérieux pour l’édition 2011 de la Charente Maritime – Bahia Transat 650.

Thomas Normand est un ancien champion d’Europe jeune de F18. Licencié à la SNT (La Trinité-sur-Mer), il s’est lancé en mini début 2009 en louant une superbe machine de course, le plan Finot-Conq d’Erwan Leroux, sister-ship du Faber France de Thomas Ruyant et du Cap Monde 2 d’Olivier Avram. Sa première course, la Pornichet Select 650, il l’a disputée en solo et terminée à la 7e place à 1h30 du vainqueur, Thomas Ruyant. Lors de la Chrono 650 Chrono 650 #chrono650 , une course à la journée autour de l’île de Groix, il s’impose au classement général… Et lors du Mini-Fastnet, pour lequel il s’associe à Didier Le Vourch (c’était prévu dans le contrat de location), cela se termine par une sixième place, à 23 minutes des vainqueurs et dans le sillage de Ruyant et Lebrec. Pas mal pour un début !

Depuis septembre, le jeune Trinitain prépare le passage en classe supérieure. Il se fait construire un mini tout neuf. Il aurait pu choisir un plan Finot construit chez AMCO comme le bateau qu’il a barré cette année. Il a pourtant fait un choix différent. « Après un an de navigation sur le plan Finot, je me suis dit que je ne traverserais pas l’Atlantique dessus pour une question d’ergonomie. A bord d’un mini, il vaut mieux être bien dans ses baskets et naviguer au maximum de la moyenne de ce que l’on peut faire à bord en raison de son état de fatigue. Cela donne une navigation plus linéaire. C’est important de se sentir bien à bord. »

Du coup, il opte pour le même mini que Bertrand Delesne. « C’est déjà une question d’affinité car il y a un bon feeling avec Bertrand, ajoute Thomas. En choisissant le même bateau et le même chantier cela m’a permis d’étudier un plan de pont à l’échelle 1 et de bénéficier du retour de Bertrand. » Pour cela, il n’hésite pas à rejoindre le leader de la Transat 650 lors de l’escale de Madère. En plus du coup de main apporté à Bertrand Delesne, il y a « l’idée d’apprendre sur la première étape et sur l’approche de la seconde ». quant au niveau technique, « cela s’est fait avant la Mini, à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. . Le passage à Madère était donc une plus-value d’ordre sportif. »

Le garçon est organisé. Il n’est pas en 3e année d’école de commerce pour rien. L’année dernière, il l’a passée au sein du team Virbac – Paprec de Jean-Pierre Dick et Luc Talbourdet en tant que stagiaire. Il y a aussi acquis une tactique de montage de projet avec ses partenaires. Courrant 2009, ABC Arbitrage l’a soutenu pour devenir « partenaire officiel » en 2010 alors que la « Financière de l’échiquier » a signé en tant que « partenaire titre ». Mais ce n’est pas pour autant qu’il va négliger la fin de ses études. « Cela reste une priorité » répond-il lors d’une pause entre deux cours à Rennes. « Il faut procéder par priorité et la réussite de mes études est une clause contractuelle avec mes partenaires ! »

Il n’oublie pas pour autant qu’il y a aussi du travail sur l’eau avant la Transat 650 de 2011. L’épreuve principale de 2010 sera la course aux Açores en solitaire pour laquelle il lui faut se qualifier. Dans ce dessein, Thomas Normand a programmé « une participation à la Select 650 et à la course organisée par GPO (ndr : l’organisateur de la Transat 650) puis une qualification en solitaire en lieu et place du Trophée MAP. » Tout semble pensé et bien pensé dans ce projet d’une nouvelle envergure en mini 650 Mini 650 #mini650 . Et s’il ne met pas encore la main dans la colle à la façon de certains (de moins en moins nombreux) skippers de prototypes, il y viendra quand son emploi de temps d’étudiant le lui permettra. En attendant, il rend des visites chez Tocatec, le chantier d’Hervé Devic, pour suivre la construction de son plan Manuard. Sans oublier sa caméra et monter un sujet pour ses partenaires comme on peut le voir ci-dessous.

Christophe Guigueno

- Le site de Thomas Normand : www.thomasnormand.com
- Le Site de Sam Manuard : http://sam.manuard.free.fr/




A la une