SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Victoire espagnole pour la 10e et dernière étape

Torben Grael : "après que nous ayons course gagnée, le reste a été pur plaisir"

samedi 27 juin 2009Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

C’est à 2h41 (Paris) ce matin que Telefonica Black enlevait, après 36h de course, sa première victoire d’étape dans ce long marathon autour du monde. 2h19 plus tard, tous les concurrents avaient refermé le 17e et ultime chapitre de cette Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2008-2009, dont le coup d’envoi avait été donné d’Alicante, le 4 octobre 2008 avec la 1re épreuve In Port.

Longtemps occupée par le concurrent américain Puma, la première place de ce parcours de moins de 500 milles entre la Suède et la Russie est passée aux mains des espagnols de Telefonica Black dans les derniers milles. En effet, le pointage de 23h hier soir donnait Puma en tête à 33 nautiques de l’arrivée. 1h17 plus tard, le relevé de positions donnait Telefonica Black en tête à 19 milles de la ligne, leadership que l’équipage mené par Fernando Echávarri ne devait plus lâcher jusqu’à l’arrivée dans un tout petit temps et vent de face obligeant à force manœuvres.

Pour le skipper espagnol il s’agit d’une vraie récompense pour l’équipage. "A chaque étape nous avons visé la victoire mais nous n’avons jamais réussi. C’était donc notre dernière chance ici. Nous nous sommes battus avec Puma sur les 100 derniers milles. Nous sommes très contents ! Nous avons préparé le bateau pour des conditions légères, mais sur les 150 premiers milles, le vent était plus fort que prévu. Cela ressemblait à un match race. Je ne sais plus combien de changements de bord on a pu effectuer. C’est une bonne façon de terminer la course et je suis fier de notre groupe."

Les Puma boys ont franchi la ligne 1 minute et 23 secondes après « Back ». Le skipper Ken Read : "Ce qui compte, c’est que nous ayons bouclé notre tour du monde. Tout le monde est sain et sauf et le bateau a été formidable. Nous avons toutes les raisons d’être fiers de notre performance. Pour le moment, il y a une sorte de soulagement. Nous sommes tous un peu fatigués. Que la fête commence, car on le mérite !"

Moins de 10 minutes plus tard, le Telefónica Blue mené par Bouwe Bekking enlevait la troisième place alors que le vainqueur over all de cette Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2008-2009, Ericsson 4 terminait 5e, Ericsson 3 lui volant politesse de quelques 27 minutes.

Torben Grael, skipper d’Ericsson 4 : « En arrivant à St Petersburg j’ai des sentiments partagés car nous savons que c’est la fin de l’histoire Histoire #histoire . C’est un peu étrange parce que certains d’entre nous ne nous connaissions pas au départ de cette aventure Aventure et maintenant nous sommes presque comme des frères. Nous allons maintenant repartir chacun dans notre histoire Histoire #histoire personnelle. Cela fait un peu bizarre. Mais d’un autre côté cette course autour du monde a été très longue. Nous sommes tous complètement exténués et je pense donc que nous aspirons tous à un vrai repos. Nous avons vécu quelque chose d’exceptionnelle. Notre période d’entrainement à Lanzarote a été super et la course également. Nous avons eu des hauts et des bas, mais cela a toujours été « fun », surtout après que nous ayons course gagné (à Marstrand), le reste a été pur plaisir. Après avoir tant donné et achevé notre but, je pense que c’est normal de prendre les choses de façon un peu plus légère. Je suis vraiment très heureux pour l’équipage de Telefonica Black qu’ils aient remporté cette dernière manche. »

Il faudra attendre 1h20 pour que se présente le 6e et avant dernier concurrent, le sino-irlandais Green Dragon, suivi 3 minutes plus tard par le hollandais Delta Lloyd, skippé par ’Chuny’ Bermudez qui devait déclaré sur la ligne d’arrivée : « Nous avons fait du bon travail et tout le monde a pris du plaisir. Nous sommes tous heureux et c’est ce qu’il y a de plus important. Au début de la manche, nous étions en bataille rapprochée avec les Dragons. Mais ils ont fait un super travail de manœuvres à la fin et ils ont pris l’avantage. Bravo à eux. Cela a été vraiment un duel très sympa. »

Pour ceux qui s’inquiètent du Volvo Open 70 russe, il était localisé assez loin derrière Delta Lloyd. Ne faisant pas partie de la flotte des concurrents, ils n’ont pas été pointés mais ils ont envoyé régulièrement leurs positions afin qu’ils puissent être localisés. L’équipage de Team Russia sera donc bien au rendez-vous pour les festivités de Saint Petersburg qui commenceront cet après-midi à 17h (Paris), après que la flotte se soit acquittée de toutes les démarches administratives incontournables de douanes, d’immigration etc…


Leg Ten Finishing Order St Petersburg

- 1. Telefónica Black
- 2. PUMA
- 3. Telefónica Blue
- 4. Ericsson 3
- 5. Ericsson 4
- 6. Green Dragon
- 7. Delta Lloyd

Overall Leaderboard (provisional)

- 1. Ericsson 4 (Torben Grael/BRA) : 114.5 points
- 2. PUMA (Ken Read/USA) : 105.5 points
- 3. Telefónica Blue (Bouwe Bekking/NED) : 98.0 points
- 4. Ericsson 3 (Magnus Olsson/SWE) : 78.5 points
- 5. Green Dragon (Ian Walker/GBR) : 67.0 points
- 6. Telefónica Black (Fernando Echávarri/ESP) : 58.0
- 7. Delta Lloyd (Roberto Bermudez/ESP) : 41.5 points
- 8. Team Russia (Andreas Hanakamp/AUT) : 10.5 points



A la une