SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Torben Grael : "On peut savourer le travail bien fait"

Ericsson 4 remporte le tour du monde • Puma gagne la 9e étape

mardi 16 juin 2009Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Il aura fallu attendre la (presque) fin de cette Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2008-2009 pour que l’équipage américain signe sa première victoire d’étape, dans la foulée d’une première victoire tout court, celle de l’in port de Galway, le 30 mai dernier.

Le talonnage de Telefonica Blue au départ de cette 15e manche de 525 milles entre les deux villes suédoises, Marstrand et Stockholm, laisse un boulevard à Ken Read et à son équipage pour signer une 2e place sur le podium de St Petersburg, terme de ce tour du monde avec escales, commencé le 4 octobre dernier avec la première épreuve, l’In port d’Alicante.

C’est à 22h43 (Paris) hier soir que Puma franchissait la ligne d’arrivée à Stockholm après 1jour, 9 heures, 43minutes et 10secondes de course, devançant Ericsson 3 d’1mn 30 sur la ligne.

En arrivant au ponton, Ken Read savourait sans complexe la victoire de son équipage : « C’est fantastique. Nous sommes juste un peu désolés d’avoir gâché le retour à la maison d’Ericsson 3, mais c’est une très belle victoire qui a été dure à aller chercher. Quand nous nous sommes faits un peu distancer sur la fin, beaucoup auraient baissé les bras. Mais l’adversité semble nous réussir…. ». Read admet qu’une 2e place au classement général d’une épreuve comme la Volvo Océan Race serait un énorme succès pour cet équipage à la bannière étoilée, dont l’inscription a été tardive et dont c’est la première participation.

Arrivé 90 secondes après Puma, Ericsson 2 se contente de la 2e place. Son skipper, le suédois Magnus Olsson : "Nous avons fait le plein de virements de bords pour toute une vie ! Nous voulions tant remporter cette victoire à domicile. Maintenant Ken Read a gâché ma fête… Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis dépité. Désormais je ne vais plus le lâcher… »

Un quart d’heure plus tard, Ericsson 4 signait une 3e place. L’équipage international de l’Ericsson Racing Team s’estime heureux et sait désormais que la victoire au général ne peut plus lui échapper. Le skipper Torben Grael : "Nous avons fait quelques erreurs sur cette manche mais nous avons ce que nous voulions (comprendre : la victoire au général), donc nous sommes très contents. Nous étions déjà très près du but au départ de Marstrand, mais désormais c’est chose faite. Pour nous c’est fini. On peut vraiment savourer le travail bien fait dans ce tour du monde. Le bateau a été construit ici. Nous avons quitté Stockholm il y a à peu près 1 an et revenir ici en vainqueur, rien ne peut être mieux. Nous avons un équipage remarquable avec beaucoup d’expérience. Etape par étape, ils ont fait un travail magnifique. Cela a été un plaisir de naviguer avec eux et d’arriver à cette place à Stockholm. »

Une demi- heure plus tard, c’était au tour de l’espagnol Telefonica Black de se présenter sur la ligne suivi à dix minutes par le concurrent sino-irlandais, Green Dragon. Delta Lloyd fermait la marche à 0h54, soit 2h10 après le victorieux Puma.

Ian Moore, skipper de Green Dragon revenant sur l’accident de Telefonica : “ Je me sens vraiment désolé pour Simon Fischer (le navigateur de Telefonica Blue). Si on regarde les choses en face, cela aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous. J’étais entrain d’essayer de repérer le rocher quand ils ont talonné ; ce qui m’a clairement montré où il était... Nous nous sommes tous beaucoup approchés des cailloux. Et quand nous avons réalisé à quel point, nous avons tous eu un nœud au ventre. Heureusement personne n’a été blessé et il semble qu’ils vont pouvoir rejoindre la course. »

En effet, à Marstrand, l’équipe de Telefonica Blue, navigants et team technique, se bat contre la montre pour être au départ de l’In Port de dimanche prochain. Les premiers examens du bateau par le design team ont été très rassurants. Reste qu’il y a beaucoup de travail à faire. Chacun donne tout ce qu’il peut, selon ses compétences, pour permettre à Telefonica Blue de rejoindre la course le plus vite possible. Verdict dans les prochains jours.


Résultat de la 9e étape Marstrand – Stockholm : 525 milles

- 1. PUMA
- 2. Ericsson 3
- 3. Ericsson 4
- 4. Telefónica Black
- 5. Green Dragon
- 6. Delta Lloyd
- 7. Telefónica Blue SUSPENDED RACING
- 8. Team Russia DNS

Classement général Provisoire après 15 manches (sur 17)

- 1. Ericsson 4 (Torben Grael/BRA) : 108 points
- 2. PUMA (Ken Read/USA) : 95.0 points
- 3. Telefónica Blue (Bouwe Bekking/NED) : SUSPENDED RACING 86.0 points
- 4. Ericsson 3 (Magnus Olsson/SWE) : 71.5 points
- 5. Green Dragon (Ian Walker/GBR) : 63.0 points
- 6. Telefónica Black (Fernando Echávarri/ESP) : 47.0
- 7. Delta Lloyd (Roberto Bermudez/ESP) : 38.0 points
- 8. Team Russia (Andreas Hanakamp/AUT) : 10.5 points



A la une