SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Telefónica Blue s’échoue au départ de la 9e étape

Bouwe Bekking perd toute chance de prendre la 2e place à Puma

lundi 15 juin 2009Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Hier après-midi, moins de deux heures après le coup d’envoi de cette 9e étape, l’équipage espagnol actuellement 3e au classement général a violemment talonné sur un rocher et annonçait qu’il se retirait de la manche. L’accident s’est produit alors que la brise était modérée avec moins de 10 nœuds.

Il avait fallu plus d’une heure aux concurrents pour s’acquittent du petit parcours côtier avant de prendre le large, laissant derrière eux une foule compact de bateaux spectateurs qui avaient quelque peu gêné les équipages sur la zone de départ. A ce moment de la course, Telefonica Blue et Puma, qu’un seul petit point sépare au classement général provisoire, se battaient pour prendre le contrôle de cette 17e manche, bref parcours de 500 milles entre deux villes suédoises, Marstrand et Stockholm.

Quelques instants plus tard, à 14h33, Telefonica Blue annonce son retrait de la course. C’est la seconde fois que l’équipage de Bouwe Bekking se trouve dans cette situation. La première était arrivée en Chine, au départ de Qingdao. Le canon n’avait pas encore tonné et les bateaux évoluaient dans la zone de départ quand Telefonica Blue avait talonné dans un banc de sable. Bouwe Bekking et ses hommes avaient repris la course qui les menaient vers le Brésil 19h après le coup d’envoi officiel de la manche. Peu de chose pour une étape qui devait en durer 984… (soit 41 jours pour le vainqueur Ericsson 3).

En Suède, les choses semblent plus graves pour les Espagnols. L’étape dure deux jours et le nombre de points en jeu Jeu #jeu est le même. Les chances de rattraper ce mauvais coup du sort, dont Bekking endosse la totale responsabilité, sont donc pratiquement nulles et laissent un boulevard à Puma pour conforter sa 2e place au général.

Telefonica Blue est rentrée à Marstrand pour être sortie de l’eau pour une inspection complète des dégâts, notamment sur la quille à bascule, les dérives et les safrans. A 7h55, ce matin, lundi, le Team Téléfonica n’avait encore donné aucune information officielle sur la suite des événements.

Côté course, après 19h de navigation, alors que la flotte progresse dans une brise de 12-15 nœuds d’Ouest, la lutte est à couteaux tirés entre les concurrents qui se tiennent dans un mouchoir de poche.

A 9h ce matin, les 6 Volvo Open 70 filaient vent de travers à 16-18 nœuds, et étaient en approche de l’île d’Öland qu’ils doivent laisser à bâbord. Ce rythme soutenu devrait s’atténuer à l’approche de Stockholm alors que le vent va baisser en intensité.

Positions ce lundi matin à 8h30
- 1 - Ericsson 4 à 262 milles de l’arrivée
- 2 – Puma à 0 mille
- 3 – Ericsson 3 à 1 mille
- 4 - Delta Lloyd à 4 milles
- 5 – Green Dragon à 4 milles
- 6 - Telefonica Black à 4 milles
- Telefonica course suspendue


Classement général Provisoire après 14 manches (sur 17)

- 1. Ericsson 4 (Torben Grael/BRA) : 102 points
- 2. PUMA (Ken Read/USA) : 87.0 points
- 3. Telefónica Blue (Bouwe Bekking/NED) : 86.0 points
- 4. Ericsson 3 (Magnus Olsson/SWE) : 64.5 points
- 5. Green Dragon (Ian Walker/GBR) : 59.0 points
- 6. Telefónica Black (Fernando Echávarri/ESP) : 42.0
- 7. Delta Lloyd (Roberto Bermudez/ESP) : 35.0 points
- 8. Team Russia (Andreas Hanakamp/AUT) : 10.5 points



A la une