SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

TROPHEE JULES VERNE

Orange a avalé les Canaries en moins de trois jours

mardi 5 mars 2002

La barre des 1500 milles, soit depuis le phare du Créac’h (Ouessant), a été passée ce mardi 5 mars à 12 heures françaises. Le maxi-catamaran Orange continue "d’avaler" les milles et vient de laisser ce matin l’archipel Canarien sur bâbord (à gauche) tutoyant toujours les 20 noeuds de vitesse Vitesse #speedsailing moyenne sur 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures . Et la suite des événements devrait être favorable pour Bruno Peyron et son équipage car le vent devrait s’orienter plus à l’Est en se renforçant dans les heures qui viennent.

"Les conditions sont tout à fait différentes aujourd’hui, lâche Bruno Peyron à la vacation du jour. Nous sommes passés de conditions musclées avec des grains assez violents à un alizé qui n’en est pas vraiment un, avec un vent de 12/13 noeuds de nord-est. Je suis assez content de notre position car nous avons pu passer à l’extérieur des Canaries. Je ne voulais pas aller à l’intérieur de l’archipel au risque de se faire bloquer entre les îles. Et la nuit a été assez bonne même si nous avons été bloqués plusieurs heures entre 6 et 7 noeuds. Mais notre score sur 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures est très correct (452,4 milles à 13 heures ce jour à 18,85 noeuds de moyenne) et être aux Canaries en 2 jours et 20 heures n’est pas si mal !".

Le maxi-catamaran Orange continue donc de descendre au portant empannant à chaque léger changement de direction du vent. Le but est simple : gagner dans le sud vers les Iles du Cap-Vert puis incurver légèrement sa route à l’ouest pour traverser le Pot au Noir avec Ses célèbres caprices météorologiques vers les 25° de longitude. Mais pour l’instant, l’objectif est de traverser une petite dorsale anticyclonique qui génère des vents assez faibles et surtout capricieux en direction. "Nous sommes sous grand voile haute et grand gennaker actuellement et glissons entre 18 et 19 noeuds. Le ciel est gris après avoir été ensoleillé ce matin et la mer assez calme, déclare le skipper du bord. Nous attendons avec impatience ce que nous annoncent les fichiers de vent, soit une rotation du vent plus à l’Est et se renforçant. Cela nous permettrait de tirer un seul bord vers l’extérieur des Iles du Cap-Vert (distantes de 670 milles à 13 heures)" Inutile de dire qu’une route directe sur un seul bord dans un alizé constant "droperait" alors le maxi-catamaran Orange plus rapidement vers l’Equateur distant de 1700 milles ce midi.

"A bord, nous surveillons le bateau de manière permanente !"

C’est du non-stop ! En effet, en plus de faire avancer le bateau le plus vite possible et surtout de le mener au bon endroit, chaque membre d’équipage est responsable de son "secteur d’activité" "il faut anticiper sur tout et tout vérifier. Par exemple, nous sommes actuellement dans des conditions assez calmes et nous allons en profiter pour envoyer Florent (Chastel, responsable du gréement) à l’intérieur et à l’extérieur du mât pour qu’il vérifie toutes les drisses " poursuit Bruno Peyron. "C’est vrai que cela peut être un peu stressant et il ne faut pas être claustrophobe lorsque l’on se glisse à l’intérieur de cette grande cheminée continue Florent. Cela consiste en fait à tout vérifier mais je vais aussi regarder les réparations qui ont été faites. Je n’ai pas à me plaindre car avant, je devais monter en haut à la force des bras. Maintenant il y a une drisse pour me hisser à l’intérieur et ce, jusqu’en haut !".

Information Mer&Media / Orange

Voir la carte du tour du monde : Geronimo vs Orange


Dans la même rubrique

Trophée Jules Verne : Conditions humides et changements de voile permanents à bord d’Orange

TROPHEE JULES VERNE : Orange se presse au large du Portugal

Trophée Jules Verne : Un samedi orange sur la route du Jules Verne

image 300 x 158Départ au petit jour ce matin. Photo : G.Martin-Raget

Trophée Jules-Verne : Retour sur une première tentative avortée pour Geronimo


A la une