SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Les VOR 70 mettent le cap sur Galway

2550 milles transatlantiques depuis Boston

dimanche 17 mai 2009Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Après un départ mouvementé de Boston à 19h30 (heure Paris) hier soir, animé pour un public venu extrêmement nombreux par un premier faux départ, un épais brouillard, une brise versatile et … un monstrueux super tanker, les 7 concurrents de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace ont ouvert les débats de cette 7e étape Etat Unis - Irlande, longue de 2 850 milles qui devrait durer une petite dizaine de jours.

15 heures de course plus tard, la flotte toujours extrêmement compact, menée d’une courte tête par Puma, a fini de contourner par le nord le large territoire maritime réservée aux baleines et s’apprête à doubler en fin de journée la pointe sud de la Nouvelle-Ecosse avant de mettre le cap sur Terre-Neuve.

Les Volvo Ocean 70 progressent actuellement vent de travers à 14-15 nœuds sur une mer un peu brassée. Des conditions humides et fraiches pour ces hommes qui viennent de quitter les douillettes conditions de leurs 3 semaines d’escale américaine.

Les douloureux souvenirs de la précédente édition sur cette étape et un hiver particulièrement froid, ont incité les organisateurs à prendre quelques mesures de sécurité supplémentaires. Notamment à déclarer un second périmètre d’exclusion en raison de la présence de glaces, entre le sud-est de Terre-Neuve (sur le 56° Ouest) et le 42° Ouest, avec interdiction pour les concurrents de remonter à certains endroits de ce périmètre au-delà du 43° Nord.

Le troisième paramètre à considérer dans ce début de parcours fortement balisé, est le point de passage à points situé sur longitude de St John de Terre-Neuve, un premier rendez-vous lucratif avant l’encaissement du verdict irlandais. Cette perspective d’engranger des précieux points influencera certainement les trajectoires, car si le leader Ericsson 4 peut être relativement serein, la guerre est déclarée entre Telefonica Blue et Puma pour la 2e place finale. D’autant qu’Ericsson 3 a mathématiquement encore toutes ses chances pour ravir à l’arrachée la troisième marche du podium.

Bref, de quoi occuper les navigateurs pour les 4 prochains jours qui, une fois affranchis de la zone d’exclusion et de la porte à points aborderont la seconde partie du parcours, la traversée de l’Atlantique Nord qui les mènera à la ville irlandaise de Galway.

Aucun des équipages n’aborde cette transat comme une simple formalité qui marque le retour de la course en Europe et annonce la fin imminente de l’épreuve. Les débats restent encore largement ouverts.

Ce dimanche 17 mai – Positions à 09h 30 (heure française)

- 1- Puma à 2 610 milles de l’arrivée
- 2 – Telefonica Blue à 2 milles
- 3 – Ericsson 4 à 2 milles
- 4 – Ericsson 3 à 3 milles
- 5 – Telefonica Black à 4 milles
- 6 – Delta Lloyd à 7 milles
- 7 - Green Dragon à 8 milles


Overall Leaderboard

- 1. Ericsson 4 (Torben Grael/BRA) 81 points
- 2. Telefónica Blue (Bouwe Bekking/NED) 68.5 points
- 3. PUMA (Ken Read/USA) 65.5 points
- 4. Ericsson 3 (Magnus Olsson/SWE) 55.5 points
- 5. Green Dragon (Ian Walker/GBR) 45.0 points
- 6. Telefónica Black (Fernando Echávarri/ESP) 31.0 points
- 7. Delta Lloyd (Roberto Bermúdez ESP) 24.0 points
- 8. Team Russia 10.5 points (DNS)



A la une