SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Finistère Course au Large

Desjoyeaux, pur produit du Pôle

"Le Pôle c’est plus que le groupe, c’est aussi l’échange, on vient pour apprendre"

mercredi 4 février 2009Redaction SSS [Source RP]

Michel Desjoyeaux, skipper de Foncia, l’un des piliers fondateurs du Pôle France Finistère Course au Large, vient de remporter son deuxième Vendée Globe, huit ans après sa première victoire dans la course autour du monde en solitaire la plus extrême. Le skipper de Foncia revient sur le rôle du Pôle et la notion de partage si fondamentale. Si cette victoire est attristée par l’abandon de Roland Jourdain à 1200 milles de l’arrivée, elle draine derrière elle l’espoir et l’ambition des jeunes skippers talentueux du Pôle qui préparent déjà l’édition du Vendée Globe 2012.

Inutile de refaire l’histoire Histoire #histoire , le skipper de Foncia a passé la ligne d’arrivée plusieurs jours devant ses poursuivants, alors qu’il avait pris 40 heures de retard après le coup d’envoi de la course. Sa double victoire, unique dans l’histoire Histoire #histoire de la course au large, a mis en exergue le talent et les qualités humaines d’un homme de 43 ans hors du commun.

Derrière lui, une famille, une équipe, des amis et les entraîneurs du Pôle France Finistère Course au Large. Pour eux, cette victoire représente un moment d’émotion intense, forcément. Avec eux, Michel Desjoyeaux a participé à la naissance de ce cette aventure Aventure devenue centre d’entraînement puis Pôle France. Dix huit années d’histoire commune et de partage, ça marque.

- Michel Kerhoas, Président du Pôle France Finistère Course au Large : "Au-delà de la performance de l’homme et de son équipe, la victoire de Michel est la reconnaissance du travail accompli par l’équipe du Pôle depuis plus de 15 ans, avec le soutien fort du Conseil Général du Finistère. Les trois pouirsuivants de Michel sont eux aussi formés au centre d’entraînement, cela démontre le niveau d’excellence de notre centre. Cette victoire ne cache pas la tristesse que nous éprouvons pour Bilou, que nous espérons retrouver parmi nous très rapidement."

- Christian Le Pape, Directeur du Pôle : "La victoire de Michel c’est la consécration du talent et du travail d’un Champion hors norme, auxquels beaucoup de personnes sont associées. L’équipe du Pôle n’en ait qu’une petite partie. Michel a participé à renforcer la démarche de travail du Pôle dès 1992, année de sa première victoire dans la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire . Il a ensuite amené les monocoques Imoca Imoca #IMOCA 60 puis les multicoques 60 Orma."

Les fondements

C’était en 1990, l’arrivée du monotype Monotype #sportboats Figaro met en évidence le besoin de s’entraîner pour optimiser la préparation sportive et faire la différence. Michel Desjoyeaux mais aussi Jean le Cam et Roland Jourdain partagent cette volonté de mettre les moyens en commun pour se préparer, aux côtés de Christian Le Pape, futur entraîneur. Se préparer à plusieurs pour courir une compétition en solitaire au plus haut-niveau sportif constitue alors une véritable révolution dans le milieu de la course au large. Dix huit ans après, cette volonté de partager constitue toujours l’essence même du Pôle France Finistère Course au Large. Recevoir et donner font partie de l’épanouissement que le Pôle souhaite mettre à la portée de ses navigateurs. Christian Le Pape : "Michel a toujours été curieux de tout. Il donne son avis, se jauge, essaie de changer les choses, toujours impliqué, jamais indifférent."

- Michel Desjoyeaux : "C’est une structure de formation et d’entraînement qui, à travers son mode de fonctionnement, m’a permis de ne pas me disperser. Et même si nous, je veux dire le groupe d’irréductibles du début, avons mis dix ans à apprendre ce que les "p’tits jeunes" d’aujourd’hui ingurgitent en deux ans, cette longue construction est presque aussi utile que son contenu. Nous avons aussi tiré profit des erreurs."

Le partage, une valeur universelle

Au Pôle, on est là pour partager, apprendre et comprendre. Tous les facteurs de la réussite sont répertoriés, disséqués, pour trouver la clé de l’optimisation. Et c’est en groupe que ce travail se fait.

- Christian Le Pape, Directeur du Pôle : "Michel est certainement celui qui cumule le plus de journées de participation, un record Record #sailingrecord de fidélité ! Cela veut dire que c’est celui qui a le plus donné mais peut-être aussi celui qui a le plus reçu de la part des autres."

- Michel Desjoyeaux : " Le Pôle c’est plus que le groupe, c’est aussi l’échange, on vient pour apprendre, même si c’est un centre d’entraînement et pas une école de voile. Dans "apprendre" il y a "prendre", et à Port la Forêt, on y lit "donner" aussi ! On pourrait croire que la connaissance ne vient que des "vieux". En fait, le niveau de formation universitaire des jeunes qui arrivent signifie aussi une curiosité intellectuelle qui nous pousse nous les vieux à ne pas rester sur nos acquis. Du coup, tout le monde, au sein du groupe, y trouve son compte."

Le futur ? Echanger encore ...

Après avoir tout gagné, que peut apporter le centre d’entraînement à Michel Desjoyeaux ? Peut-être tout ce qui constitue son essence et dont la richesse est inépuisable, le partage.

- Loïc Ponceau, entraîneur : "Michel s’est toujours impliqué dans le fonctionnement du centre. L’entendre dire que le Pôle est une des composantes de sa victoire, c’est une reconnaissance importante pour notre travail. Il n’est pas avare d’information, les navigateurs l’écoutent. Evidemment que ses paroles prendront plus de poids. Il marque les plus jeunes et devient un modèle. Il va leur apporter beaucoup. Mais ici, personne n’hésitera à lui donner un avis différent du sien. Et ça, c’est fondamental pour nous tous."

- Michel Desjoyeaux : "J’aime bien l’échange sur ce que je connais. Et comme j’aime aussi apprendre, pour moi cette fois-ci, ça m’évitera de me laisser aller à ne plus m’entraîner pour ne pas passer en mode roue libre et garder les sens, marin notamment, en éveil. Je ne peux pas me contenter de regarder le train passer, je préfère y garder mon siège ! D’ailleurs, je devrais dans quelques semaines rejoindre les stages Figaro, dès que la ferveur sera calmée ..."

Développer l’intérêt économique dans le Finistère et en Bretagne

L’intégration de skippers tel que le skipper de Foncia au Pôle France Finistère Course au Large a permis de préserver l’intérêt économique d’un terroir, le Finistère, et de la collectivité. Les équipes, les chantiers, les futurs skippers de demain créent une dynamique économique importante. Pour autant, il reste au Pôle à atteindre un objectif essentiel : rapprocher le milieu économique finistérien et breton du milieu de la course au large. La plus belle récompense que pourrait apporter la victoire de Michel Desjoyeaux au Pôle ? Voir de jeunes skippers s’aligner au départ du prochain Vendée Globe aux couleurs d’entreprises finistériennes ou bretonnes.

Le dernier mot ... du Pôle est pour tous les autres skippers membres du pôle qui ont pris le départ du Vendée Globe le 8 novembre dernier : " Aujourd’hui c’est Michel qui a la victoire. Demain ce sera un autre. Mais nous pensons aussi aux skippers du pôle qui ont eu moins de réussite, qui ont cassé ou souffert et à ceux qui ne sont pas encore arrivés. Ils ont tous leur part dans la réussite du Pôle."

Info presse Kaori • Photo B.Stichelbaut / www.stichelbaut.com


FINISTERE COURSE AU LARGE : UNE GRANDE HISTOIRE

Des idées, de la motivation, l’envie de s’entraîner collectivement pour naviguer en solitaire et d’exploiter pleinement l’énergie du groupe sont les fondements du centre d’entraînement. Le lancement du monotype Figaro en 1990 crée le déclic. Le partage dans la compétition devient la ligne de conduite du Pôle et de ses adhérents. Des échanges permanents, des réunions régulières sur tous les aspects de la préparation du bateau et du skipper permettent de travailler sur tous les facteurs de la réussite.

Une fois par an, une sélection rigoureuse est opérée : une commission de sélection analyse les candidatures des jeunes comme des anciens.

- 1990 : Création du centre d’entraînement à Bénodet
- 1991 : Aménagement à Port la Forêt et premier stage météo
- 1994 : Ouverture aux non-finistériens pour s’ouvrir à d’autres cultures
- 1995 : Labellisation "Pôle France"
- 2000 : Premier stage monocoque de 60 pieds
- 2002 : Premier stage multicoque 60 pieds
- 2006 : Lancement d’un programme d’entraînement à long terme en préparation du Vendée Globe - Agrandissement des locaux avec salle de sport intégrée

- Pour en savoir plus : www.polefinistere.com

LES NAVIGATEURS DU POLE

Romain Attanasio - Jérémie Beyou* - Pascal Bidegorry - Joseph Brault - Franck Cammas - Jacques Caraës - Eric Carret - Charles Caudrelier - Thierry Chabagny - Samantha Davies* - Fabien Delahaye - Michel Desjoyeaux* - Jean-Pierre Dick* - Corentin Douguet - Eric Drouglazet - Fred Duthil - Yann Eliès* - Gilles Favennec - François Gabart - Morgane Gautier - Jeanne Grégoire - Marc Guillemot* - Erwan Israel - Isabelle Joshke - Sébastien Josse* - Roland Jourdain* - Bruno Jourdren - Antoine Koch - Yves le Blevec - Jean le Cam* - Armel le Cléac’h* - Ronan Lucas - Nicolas Lunven - Gildas Mahé - Jean-Charles Monnet - Gildas Morvan - Jean-Luc Nelias - Christopher Pratt - Vincent Riou* - Thomas Rouxel - Erwan Tabarly - Ronan Treussart - Nicolas Troussel - Liz Wardley



A la une