SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules-Verne

Geronimo peine au près vers l’équateur

dimanche 24 février 2002

Six jours et demi après avoir pris le départ du Trophée Jules Verne devant l’île de Ouessant, lundi dernier à 1h25’ TU (2 H 25’ heure française) et parcouru 2785 milles (soit près de 18 nœuds de moyenne), Geronimo se rapproche de l’équateur, première marque de parcours de son tour du monde.

Une ligne qu’il devrait franchir lundi dans la matinée. Le team Cap Gemini Ernst & Young – Schneider Electric devrait donc améliorer de manière très significative le temps de passage de la tentative victorieuse de 1997. Le trimaran que menait alors Olivier de Kersauson avait mis 11 jours et 4 heures pour passer dans l’hémisphère sud.

Ce passage dépendra des conditions météos que Geronimo va rencontrer durant les prochaines heures au cours de sa progression au large de l’Afrique. « Il faudra être patient », annonçait à la vacation, le détenteur actuel du Trophée qui sait qu’il n’a pas beaucoup d’options devant les étraves de son trimaran géant. La stratégie de Geronimo est donc maintenant assez simple. Atteindre le plus vite possible l’équateur par la route la plus directe et passer dans l’hémisphère sud afin de rattraper les vents alizés.

Une stratégie qui n’est pas facile à suivre. Depuis quarante-huit heures, l’équipage de Geronimo doit faire face à des conditions de navigations particulièrement éprouvantes pour les nerfs. « Depuis que nous avons passé les îles du Cap Vert, nous n’avons plus beaucoup de vent, avoue Olivier de Kersauson. Il n’a jamais dépassé 18/19 nœuds. Et en plus, il dans l’axe de la route. On a manœuvré toute la nuit. On n’arrête pas ! »

A cette vitesse Vitesse #speedsailing , Geronimo se trouvait encore aujourd’hui à 12h TU (13h heure française) à 350 milles de l’équateur qu’il espérait passer demain matin. « On ose plus rien dire, on croise les doigts, lâche Kersauson. On fait ce que l’on peut avec le vent que l’on a. Et on n’a pas grand chose…. »

Information Rivacom pour Geronimo. A suivre sur http://www.grandsrecords.com

Voir la carte du tour du monde : Geronimo vs Orange


Dans la même rubrique

Trophée Jules Verne : De Kersauson fait le Grosdos !

Trophée Jules-Verne : « Geronimo et l’équipage tournent comme une horloge »

Trophée Jules Verne : Geronimo à 22,6 noeuds de moyenne

image 300 x 158Affalage du solent au large de la Mauritanie le 21 février. Photo : Cap Gemini Ernest & Young - Schneider Electric http://www.grandsrecords.com

Trophée Jules Verne : Geronimo deux fois plus vite que Sport Elec


A la une