SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

1000 milles de la Brittany Ferries

Jourdren & de Pavant 1ers au pit-stop de Plymouth

"On a gagné cette première étape sur le fil"

dimanche 24 août 2008Redaction SSS [Source RP]

L’ensemble de la flotte est arrivé cette nuit à Plymouth. Les premiers à avoir franchi la ligne sont le duo Jourdren- de Pavant. Cette première manche aura également eu raison de deux bateaux contraints à l’abandon : Groupe Partouche et Prévoir Vie.

Après avoir tous conformément respecté le pit-stop de six heures obligatoire, les 15 class 40 ont remis le cap ce matin sur Santander, et à l’heure actuelle, c’est toujours Bruno Jourdren qui mène la ‘bagarre’. Mais les marins naviguent à vue et le duo espagnol menace les premiers. Tous ont remis le cap sur Santander.

Cette nuit, les conditions dans la Manche et aux abords des côtes anglaises n’étaient pas des plus accueillantes. « La nuit était dantesque. Et au fur et à mesure que la nuit tombait, le vent montait. On a eu le droit à des petits surfs endiablés à 15 / 16 nœuds. » raconte Pascal Doin sur Groupe PHR. « On était avec 25 nœuds de vent à l’arrivée à Plymouth dans une nuit très noire. L’arrivée était vraiment tendue. » raconte quant à lui Bruno Jourdren.

C’est Lord Jiminy, le bateau skippé par Bruno Jourdren et Kito de Pavant qui, le premier, a franchi la ligne d’arrivée à Plymouth à 1 heure 3 minutes et 53 secondes (TUC). « On a gagné cette première étape sur le fil, notre option a été déterminante » explique Bruno Jourdren.

Deux minutes plus tard, Gonzalo Botin et Alex Pella (Talès) les ont rejoints, suivis du duo Aubry- Carpentier sur Auto Maxi. Chaque arrivée déclenchait automatiquement le compte à rebours des six heures à respecter avant de pouvoir repartir à l’assaut de la deuxième étape.

Difficile d’établir une ETA fiable pour l’arrivée des premiers à Santander. Le vent devrait s’affaiblir aux abords du Golfe de Gascogne, « Plus sec et moins rapide » selon Bruno Jourdren, toujours premier à l’heure actuelle.

Deux abandons

Groupe Partouche et Prévoir Vie ont dû se résoudre à abandonner la course. Christophe Coatnoan, skipper malheureux de Groupe Partouche, raconte : « La nuit dernière on a cassé le bout-dehors alors que nous étions sous gennaker. Il restait 900 milles à faire pour gagner la course mais sans cette voile déterminante et sans possibilité de faire du portant un peu serré, c’était difficile. On a dû prendre la décision d’abandonner. Dommage car ça s’annonçait bien pour nous et c’est une bonne course ». Groupe Partouche a rejoint Dieppe dans l’après-midi.

Benoît Parnaudeau sur Prévoir Vie a dû également abandonner pour une rupture de bout-dehors. Cette régate n’est décidément pas une sinécure, comme l’explique Olivier Grassi (Grassi Bateaux) : « Les 1000 milles on y était déjà l’année dernière. Au départ, on était neuf participants et seulement cinq à l’arrivée. Donc cette course apparemment… il s’agit surtout de la finir ! »

Info presse Rivacom


Classement à 18 heures

- 1 - Bruno JOURDREN - LORD JIMINY
- 2 - Gonzalo BOTIN - TALES
- 3- Wilfrid CLERTON - CGMER
- 4 - Pascal DOIN - GROUPE PHR
- 5- Erik NIGON - AXA ATOUT COEUR POUR AIDES
- 6 - Gilles DUTOIT - TECHNEAU
- 7 - Peter HARDING - 40 DEGREES
- 8 - Olivier GRASSI - GRASSI BATEAUX
- 9 - Jacques FOURNIER - OCEANS ELEVEN
- 10 - Marc JOLY VOILES SANS FRONTIERES
- 11 - Alexis GUILLAUME - MERENA NL - Arnaud AUBRY - AUTO MAXI
- NL - Tanguy de LAMOTTE - NOVEDIA GROUP-SET ENVIRONNEMENT
- NL - Christian CHARDONNAL NEURODON.FR
- NL- Axel STRAUSS - TZU HANG
- ABD - Christophe COATNAN - GROUPE PARTOUCHE
- ABD - Benoît PARNAUDEAU - PREVOIR VIE



A la une