SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

The Artemis Transat

Desjoyeaux : "cela n’a plus d’intérêt de continuer la course"

Premier abandon en course au large du "Professeur"

jeudi 15 mai 2008Information The Transat

Ce jeudi à 16h45 heure française, Michel Desjoyeaux a contacté la Direction de Course de The Artemis Transat pour indiquer qu’il avait été percuté par une baleine et que la dérive tribord était cassée, tandis que le puits est abîmé mais il n’y a pas de voie d’eau.

Michel Desjoyeaux a décidé d’abandonner la course parce que la route pour atteindre Boston est encore longue et va se dérouler essentiellement au près, allure où l’absence de dérive est particulièrement pénalisante. La position de Foncia à 17h00 (heure française) était : 46°24.59 Nord et 30° 40.33 Ouest, soit une distance à la pointe de Penmarc’h de 1 070 milles. Avec les prévisions météo annonçant un flux de Nord, le retour à sa base technique de Port la Forêt devrait être rapide.

Michel Desjoyeaux (Foncia) : «  J’étais bon plein à dix-onze nœuds, cap à l’Ouest et j’étais dans le bateau : j’ai entendu un crac de carbone et j’ai senti que la dérive avait touché quelque chose. Quand je suis sorti, j’ai vu un bout d’aileron de cétacé qui gigotait. La dérive est certainement cassée au niveau de la coque avec un écrasement du bord d’attaque : j’ai pu la remonter d’un mètre, un mètre cinquante seulement. Je ramène Foncia à Port la Forêt parce que cela n’a plus d’intérêt de continuer la course puisque je ne suis pas opérationnel et qu’il y a une fissure sur le puits de dérive. C’est une grosse déception parce que la course était très intéressante même si je n’ai pas toujours été inspiré dans mes choix de bord. The Artemis Transat n’était pas finie puisqu’il restait plus de la moitié du parcours à faire. C’est la première fois que j’abandonne une course au large ! »



A la une