SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Record de Vitesse

Langman & Wood s’attaquent aux 50 nœuds

Premiers essais du prao à foils, le WotRocket, dès février en Australie

jeudi 3 janvier 2008Christophe Guigueno

L’ère des engins de vitesse Vitesse #speedsailing n’est pas révolue. Après l’Hydroptère qui fait peau neuve (encore une fois), voici le WotRocket, un engin « hybride entre un avion et un voilier » comme le décrit son propriétaire, l’Australien Sean Langman. Il a été lancé officiellement le 23 décembre dernier et vise les 50 nœuds.

Cet engin de neuf mètres de long a été dessiné par Andy Dovell du cabinet Murray Burns & Dovell, connu en Europe pour avoir dessiné le 60 pieds IMOCA Imoca #IMOCA BBK d’Unaï Basurko qui a participé à la Velux 5 Oceans Velux 5 Oceans #Velux5Oceans . Sean Langman a construit son prao de vitesse Vitesse #speedsailing dans son propre chantier, Noakes Shipyard, à partir d’un concept qu’il a lancé, il y a quatre ans. L’engin lui a d’ores et déjà coûté 250,000 $ AUS (soit 150,000€). Et il cherche encore le double pour assurer sa chasse au record Record #sailingrecord . Et même pour viser les 60 nœuds à partir d’une évolution future de ce premier jet.

Haut de neuf mètres et large de 6,5, WotRocket pèse 450 Kg. Il est composé d’une coque centrale équipée de foils. Ces derniers seraient inspirés de ce qui se fait avec succès sur les moths à foils. Leur concepteur espère ainsi éviter des effets de cavitation sous la coque centrale à la façon des torpilles à bulles d’air russes (!). Au bout du bras de liaison, on retrouve une nacelle qui ressemble à celle d’un planeur. Elle dispose de deux places pour le barreur et son équipier. En l’occurrence, il devrait s’agir de Graham Wood, le patron de WotIt, une chaîne de réservation d’hôtels sur internet et sponsor du team australien. L’aile quant à elle s’inspire de celles des Class C Class C #CClassCats #LittleCup ou de l’engin Yellow Pages.

« Le record Record #sailingrecord est détenu par le funboarder Finian Maynard avec 48,7 nœuds (depuis 2005). Et nous visons les 50 nœuds à Botany Bay dès février prochain » prévient Langman. Il y a en effet urgence pour, non pas battre le record de vitesse Vitesse #speedsailing à la voile sur 500 mètres et la performance du planchiste Maynard, mais surtout pour être le premier engin à voile à passer la barre des 50 nœuds. WotRocket n’est pas seul sur les rangs. Et les engins de vitesse ne sont, pour le moment, pas au mieux côté performances. Sur les 5 meilleures performances mondiales, on retrouve un planchiste, trois kitesurfers et un seul engin, le fameux Yellow Pages. Avec la session des Saintes-Maries-de-la-Mer qui reprennent, les perf exceptionnelles des kitesurfers en Namibie et les travaux en cours sur l’Hydroptère, la course est lancée. Qui passera donc les 50 nœuds en premiers ?


5 meilleures performances sur 500 mètres
Navigateur/engin vitesse type d’engin Lieu Pays
1 Finian Maynard 48,70 nœuds windsurf Saintes Marie de la mer France
2 Alexandre Caizergues 47,77 nœuds kitesurf Luderitz Namibie
3 Manu Taub 46,98 nœuds kitesurf Luderitz Namibie
4 Sebastien Cattelan 46,71 nœuds kitesurf Luderitz Namibie
5 Yellow Page 46,52 nœuds bateau Sandy point Australie

Dans la même rubrique

Record de vitesse : Objectif 100… nœuds !

Foilers de vitesse : Spitfire contre Hydraplaneur... Et si Parlier volait ?

Le Spitfire 12 s'envole à Perth en Australie

A la une