Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat 6,50 Charente-Maritime / Bahia

75 solitaires à Fort Boyard le 16 septembre 2007

Pour ses trente ans, la Mini va à Bahia (Brésil) pour la 4e fois

mardi 12 décembre 2006Christophe Guigueno, Information Transat 650

Trente ans après la création de l’épreuve, la 16e édition de la Transat 6,50 Charente-Maritime/Bahia 2007 partira le dimanche 16 septembre au large de Fort-Boyard.

Anciennement Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat , la Transat 6,50 Charente-Maritime/Bahia a été créée par le Britannique Bob Salmon, convoyeur professionnel et amateur de course au large, en réaction à la débauche de moyens financiers et techniques constatée lors de la Transat Anglaise de 1976. Cette nouvelle course se devait donc d’être à la portée de toutes les bourses et pour garantir toute dérive, la taille des voiliers pouvant y participer ne devait pas dépasser la limite des 6,50 mètres. Les deux premières éditions organisées en 1977 et 1979 reflètent cet esprit de simplicité et de modestie : un départ officiel en Angleterre, à charge ensuite aux premiers concurrents de se déclarer en passant la ligne d’arrivée aux Antilles. D’année en année, la Transat 6,50 est devenue une épreuve reine, sans jamais avoir renoncé aux partis pris qui ont présidés à sa création. Toujours accessible aux budgets modestes et aux amateurs éclairés, elle est devenue une étape incontournable pour les marins qui aspirent à une carrière de marins de course au large en solitaire.

Un aspirateur à talents… Tous y sont passés et tous le reconnaissent : cette Transatlantique est bien la porte d’entrée dans le monde de la course au large. Vaste entonnoir et aspirateur à talents, cette course est placée sous l’adage du « Passe ta Mini d’abord ! ». Il faut dire que les prédécesseurs sont d’illustres marins : Isabelle Autissier, Catherine Chabaud, Ellen MacArthur, Yves Parlier, Jean-Luc Van Den Heede, Michel Desjoyeaux, Thierry Dubois, Loïck et Bruno Peyron, Yvan et Laurent Bourgnon, Roland Jourdain, Patrice Carpentier, Sébastien Josse, Thomas Coville, Jacques Caraës, Lionel Lemonchois, Halvard Mabire, Lionel Péan… Ils sont tous là ! « Sur l’eau, j’ai pris conscience de la vraie solitude car j’étais privé de moyens de communication Communication #Communication . À l’arrivée, je me suis rendu compte que je m’étais débrouillé en vrai solitaire, que j’avais fait marcher le bateau sans me poser de question. On devient dur au mal... et barjot » : Thierry Dubois, vainqueur en 1993.

Un parcours modifié… via Madère !

Si la destination d’arrivée reste inchangée avec Salvador de Bahia au Brésil, une nouvelle escale fêtera la 30e édition de la Transat 6,50 Charente-Maritime/Bahia. Les skippers partiront au large de Fort Boyard (Charente-Maritime) le 16 septembre à destination de Funchal (Ile de Madère-Portugal). Cette première étape de 1100 milles s’annonce comme une bonne entrée en matière puisque les skippers traverseront le Golfe de Gascogne, véritable parcours initiatique pour les navigateurs. Les concurrents mettront ensuite le cap vers Salvador de Bahia (Brésil), étape de 3100 milles avec la traversée du mythique Pot au Noir et de l’équateur.

Le Brésil depuis 2001… 2007 sera la quatrième édition de cette Transat 6,50 à destination de Salvador de Bahia (Brésil). Nouvel organisateur de la course depuis 2001, GPO (Grand Pavois Organisation Organisation #organisation ) avait innové en proposant un parcours inédit emmenant alors les concurrents dans l’hémisphère Sud, soit en leur faisant traverser le mythique équateur et ce Pot au Noir si redouté. Une grande première pour un parcours de 4 200 milles puisque la flotte se devait alors de quitter les alizés de l’hémisphère Nord pour récupérer ceux de l’hémisphère Sud. Mais le Grand Pavois Organisation Organisation #organisation s’est également attaché à mettre en œuvre de nouvelles mesures de sécurité en collaboration avec la Classe Mini, avec un renforcement de la formation des skippers, des sélections plus rigoureuses, des relais radio en mer via les bateaux accompagnateurs et un système de positionnement efficace via des balises de positionnement…

75 participants en 2007… Véritablement victime de son succès, la Transat 6,50 Charente-Maritme/Bahia verra concourir 75 skippers en 2007, contre 72 en 2005. À la fin du Salon Salon #Salonnautique Nautique de Paris (début des inscriptions sur le salon Salon #Salonnautique ), on enregistrait déjà plus de 120 inscrits. Les inscriptions ne seront effectives que sous certaines conditions comme avoir parcouru le nombre de milles qualificatifs en course et hors course. Néanmoins cette course attire toujours plus de skippers professionnels et d’amateurs en quête de sensations fortes. Notons que cette année déjà 12 femmes sont inscrites et plus de 20 nationalités différentes sont représentées. La Transat 6,50 est bien la course en solitaire la plus internationale qu’il soit !

Deux catégories de bateaux participent à la Transat 6,50 Charente-Maritime/Bahia 2007. Fabriqués sur mesure et à l’unité, les Prototypes ont investi la scène depuis la première édition en 1977. Et si Petit Dauphin, premier vainqueur, était un Serpentaire de série, le classement scratch est trusté maintenant par des prototypes de 6,50 mètres signés d’architectes connus ou de skippers en passe de le devenir. « C’est le concours Lépine flottant » dixit le skipper Marc Thiercelin. De petits monocoques laboratoires dont toutes les innovations, qui aujourd’hui font les beaux jours des 60 pieds Open, ont été testées à un moment ou l’autre sur ces bateaux. Au cabinet Marc Lombard on ne cache pas l’intérêt porté à ces monocoques : « Mini et 60 pieds sont liés. Toutes les carrières commencent par le Mini, qu’il s’agisse des marins ou des architectes. Comme en Mini le budget est moins élevé, on peut se permettre certains délires, mais la conception reste la même. » C’est ainsi que le mât carbone, le bout-dehors orientable, les doubles safrans, la quille pendulaire, le gréement en kevlar, le foc solent, les dérives latérales asymétriques, entre autres, ont été testés sur les 6,50 mètres. Des « détails » aujourd’hui devenus indispensables sur les grandes luges de 60 pieds qui doivent être performantes au près et rapides au portant…

Info presse GPO / www.grand-pavois.com


FICHE D’IDENTITE DE LA TRANSAT 6,50 CHARENTE-MARITIME/BAHIA 2007

Ce qu’il faut retenir de la Transat 6,50 Charente-Maritime / Bahia

- Date départ : Au large de Fort Boyard le dimanche 16 septembre
- Parcours : Fort Boyard / Funchal (Madère - Portugal) / Salvador de Bahia (Brésil)
- Nombre de milles à parcourir : 4 200 milles soit 7 800 kilomètres
- Nombre de bateaux : 75 skippers en solitaire
- Organisation : Grand Pavois Organisation
- Présence des Bateaux : à partir du 6 septembre au Bassin des Chalutiers
- Village de la course : du 12 au 15 septembre de 11h à 19h au Bassin des Chalutiers La Rochelle

Organisation

Grand Pavois – GPO avec le soutien du Conseil Général de la Charente-Maritime, du Gouvernement de Bahia (Brésil) et de Madère.

Parcours

- Traversée de l’Atlantique en deux étapes via Madère, 4 200 milles à parcourir soit 7 800 kilomètres.
- Départ le dimanche 16 septembre 2007 au large de Fort-Boyard (Charente-Maritime).
- Le record Record #sailingrecord à battre est de 24 jours, 21 heures, 36 minutes et 24 secondes établi par Corentin Douguet sur son prototype (E. Leclerc/Bouygues Telecom) en 2005. Au niveau des série Peter Laureyssens sur Wellments (Série/Pogo 2) en 27 j 04 h et 02 m

Bateaux

- Monocoques de 6,50 mètres Prototypes et de Série. La course est ouverte aux voiliers conformes à la jauge Mini en vigueur.

Concurrents

- 75 partants (lire ci-dessous)

Sélection

- Pour s’inscrire et participer à la Transat 6,50 Charente-Maritime/Bahia, le couple bateau/skipper doit parcourir 2 000 milles dont 1 000 milles en course et 1 000 hors course.
- Les concurrents ayant déjà terminé une Transat 6,50 et n’ayant pas changé de bateau sont dispensés de la partie qualificative hors course, mais doivent participer à au moins une des épreuves du calendrier Mini 2007.

Classements

- Il sera effectué deux classements : un classement Prototypes et un classement Bateaux Série.
- Chaque classement général final sera effectué en temps réel, en additionnant pour chaque bateau les temps de course des 1re et 2e étapes, en tenant compte des éventuelles pénalités ou bonifications.
- Chaque étape donnera lieu à deux classements distincts.
- Sera déclaré vainqueur le concurrent ayant le cumul de temps le plus court. En cas d’égalité, le temps effectué sur la première étape départagera les concurrents.

Points de règlement…

- La course se court en solitaire, sans assistance extérieure. Toute demande d’assistance extérieure (à l’exception de l’assistance médicale) entraîne la mise hors course du concurrent pour toute la durée de l’épreuve.
- Les unités au départ doivent répondre aux normes de sécurité imposées par la jauge.
- Aucun routage n’est autorisé et les équipements d’aide à la navigation électronique type ordinateur de bord sont interdits sauf GPS et girouette - anémomètre électronique.
- Aucun ravitaillement ou contact avec un autre bateau ne peut avoir lieu en mer.


75 participants en 2007…

Les skippers ont gagné trois places pour les trente ans de la Mini puisque les organisateurs et la Classe Mini ouvrent le nombre de places à 75 au lieu de 72.

La répartition, après qualifications, est la suivante :

- 26 places pour les premiers inscrits et qualifiés de la catégorie série ;
- 26 places pour les premiers inscrits et qualifiés de la catégorie prototypes ;
- 6 places réservées pour des skippers non-français (prototype ou série) ;
- 3 places pour les skippers de prototypes neufs lancés en 2007 ;
- 14 places ouvertes dans l’ordre de qualification (proto ou série).

La Classe Mini reserve donc 40% de place pour les prototypes et 40% de places pour les séries sur les 52 premiers inscrits. Restent ensuite les 3 places au prototypes de l’anné, les six places aux étrangers pré-sélectionnés mais qui doivent se qualifier, et le reste des places ouvert à toutes les catégories (proto ou série) dans l’ordre des qualifications.

Liste des étrangers sélectionnés
- Carlos de Albertos Matos Luis – Brésil,
- Izabel Christina Duate Pimental – proto Manuard - Brésil,
- Haim Amit – proto Berret 416 – Israël,
- Andy Abel – Zero – USA,
- Clayton Burkhalter – proto Johnstone 575 – USA,
- Tom Braidwood – proto Rogers 574 – Australie.

CG



A la une