SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vendée Globe

Un 60’ Finot-Conq pour le Chacal

Brit’Air fait construire un nouveau monocoque pour Armel Le Cléac’h

vendredi 22 septembre 2006Redaction SSS [Source RP]

Après s’être engagée avec Armel Le Cléac’h sur la saison Figaro 2006 et avoir annoncé sa participation à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , BRIT AIR annonce aujourd’hui la construction de son monocoque IMOCA Imoca #IMOCA 60 pieds, dessiné par le groupe Finot et construit par le chantier Multiplast. Leur objectif : le Vendée Globe 2008 !

Armel Le Cléac’h : « Dans ma carrière sportive, j’ai toujours fonctionné en essayant de me fixer des objectifs, sans brûler les étapes. En m’engageant dans le circuit Figaro, mon objectif était clairement de gagner la Solitaire. Ce fut chose faite en 2003 et à l’arrivée à Saint-Nazaire, vainqueur de cette édition, l’objectif du Vendée Globe s’est imposé à moi. Mais le délai de préparation pour l’édition 2004 était trop court.

Quand je prépare ces courses, j’aime arriver au départ bien préparé en ayant les moyens d’arriver au bout et, éventuellement, de gagner. Aujourd’hui, BRIT AIR m’apporte cette sérénité. Je sais que je suis prêt à poursuivre cette magnifique aventure Aventure humaine avec les 1300 salariés de la compagnie et à leur faire vivre cette course mythique qu’est le Vendée Globe. »

BRIT AIR s’engage donc dans la construction de son monocoque IMOCA Imoca #IMOCA 60 pieds et a choisi, avec Armel, la solution idéale en termes de performance et de calendrier : construire un bateau qu’Armel va pouvoir fiabiliser en faisant quelques grandes courses avant le Vendée Globe, puisque sa mise à l’eau aura lieu un peu plus d’un an avant le départ de la grande boucle (9 novembre 2008).

Armel Le Cléac’h, vainqueur du Figaro 2003, et son partenaire BRIT AIR ont choisi Multiplast pour construire leur nouveau monocoque Imoca Imoca #IMOCA 60 pieds pour le Vendée Globe 2008. Dessiné par le Groupe Finot, sa fabrication démarrera à Vannes début octobre 2006.


Voir en ligne : Info presse www.voile.britair.com


Le Groupe Finot : un cabinet d’architecture navale reconnu

Le Groupe Finot a conçu ce bateau en tenant compte des 60 pieds précédents (4 victoires sur les 5 Vendée Globe, 3 victoires au BOC). L’évolution des 60 pieds va vers toujours de plus en plus de stabilité et de plus en plus de toile. « Nous avons initié ce style debateau avec le bateau d’Alain Gautier en 1990, et peu à peu, les bateaux (aussi bien les nôtres que les bateaux concurrents) ont évolué vers plus de stabilité et plus de voilure ».

Une recherche sur les matériaux et une recherche sur les efforts auxquels les bateaux sont soumis, ont été entreprises. « Cette année, nous avons développé des essais en bassin de carènes au Val de Reuil, ainsi que de nombreux calculs en CFD (c’est à dire en bassin numérique). Ces recherches nous ont permis de quantifier beaucoup mieux les différents facteurs de traînée du voilier ».

Une recherche continue sur la glisse au portant permet peu à peu de comprendre la marche de ces bateaux aux vitesses élevées et les formes associées qui correspondent le mieux. « Depuis longtemps, nous dessinons des voiliers (comme le Wizz, l’Open 6.50) qui arrivent à planer gîté en allant droit, mais nous avons encore beaucoup à progresser sur le sujet ». Une recherche sur les appendices pour les optimiser en poids, en rigidité, en forme, en inclinaison … est également menée.

« Dans ce cadre d’évolution des bateaux, nous avons spécifiquement adapté notre dessin à la façon dont Armel Le Cléac’h souhaite utiliser le bateau. Un travail commun a été fait entre Armel et Gaël Le Cléac’h (boat captain), Pascal Conq, David de Prémorel et Erwan Gourdon pour définir le pont et le cockpit les plus adaptés, le plan de voilure optimum, et l’intérieur qui corresponde à ses besoins. La volonté commune, en particulier celle d’Armel, a été la recherche de la simplicité, gage de fiabilité, de légèreté et souvent de facilité de manœuvre.

Notre souhait à tous est d’obtenir un bateau solide, fiable et rapide, de façon à ce que le coureur et le bateau reviennent en bon état au port, en ayant pris beaucoup de plaisir, plaisir partagé avec le sponsor, le constructeur, l’équipe technique, les architectes, les supporters… »

Le chantier Multiplast se charge de la construction

Avec BRIT AIR, c’est le 2e monocoque IMOCA que Multiplast va réaliser pour la 6e édition du Vendée Globe, plus grande course en solitaire autour du monde, où fiabilité et sécurité, au-delà de la performance, sont des maîtres mots. Des vocables qui ont toujours fait partie des credo du chantier, son palmarès en témoigne.

Gilles Ollier : "…nous sommes très heureux de réaliser ce bateau pour Armel Le Cléac’h. C’est un skipper de talent qui fait partie des véritables espoirs dans cette catégorie très exigeante des monocoques Open IMOCA. D’autre part, BRIT AIR est une compagnie de transport aérien où la culture de la précision, de la performance et de la qualité est omniprésente. Nous partageons ces valeurs et entretenons une excellente collaboration avec eux. Enfin, c’est une entreprise installée comme nous en Bretagne, attachée à son identité…".

Neuf mois de construction Yann Penfornis, chef de projet chez Multiplast pour la réalisation de BRIT AIR : "…Dès le début octobre 2006, nous entamons la construction du pont. Puis, ce sera le tour de la coque en décembre. Fin février 2007, nous débuterons la jointure pont/coque. Une fois l’assemblage terminé, nous entrerons en peinture en avril et poserons l’accastillage et le moteur en mai. Nous réaliserons aussi les safrans. La mise à l’eau est programmée pour juin 2007…".

Comme tous les prototypes de compétition fabriqués par Multiplast, BRIT AIR sera réalisé en sandwich composite carbone avec âme en nid d’abeille (Nomex) cuit au four, ce dans des moules femelle en carbone, afin d’avoir une parfaite homogénéité de dilatation lors des cuissons. Un process de fabrication où le savoir-faire de Multiplast dans sa mise en œuvre, est une référence mondiale, aussi bien dans le monde de la compétition voile que dans l’univers industriel. Armel Le Cléac’h : "…j’avais eu l’occasion lors de la transformation d’un autre bateau chez Multiplast, de constater leur sérieux et leur professionnalisme. Il n’a donc pas été difficile avec BRIT AIR d’opter pour Multiplast lors du choix du chantier, car nous avons beaucoup de points communs dans l’approche et la gestion de la technique. Et avec Multiplast, nous sommes sûrs d’avoir un bateau livré à l’heure…".

Issu du circuit Figaro où les monotypes sont faciles à manœuvrer, Armel Le Cléac’h voulait un bateau sobre et simple. En faisant appel à Jean-Marie Finot, dont les réalisations ont gagné les 4 derniers Vendée Globe, et à Multiplast réputé pour la qualité et la fiabilité de ses réalisations – et dont les ateliers sont situés à une encablure du bureau des architectes - le skipper breton s’est assuré la réactivité d’un tandem performant.

BRIT AIR est une évolution des 60 pieds IMOCA déjà réalisés par le Groupe Finot dont celui en cours de construction chez Multiplast depuis le printemps 2006. Jean-Marie Finot : "… BRIT AIR est le résultat de nos expériences passées. Ce sera un bateau puissant et stable. Il est un peu dans l’esprit de Geodis, vainqueur du 3e Vendée Globe. Mais il a été dessiné en intégrant les paramètres des bateaux actuels, avec des appendices mobiles… ".



A la une