SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Maxi Yacht Rolex Cup

Neville Crichton remporte la division Racing

Hetairos, Alfa Romeo, Magic Carpet Squared, Atalanta II et Roma s’imposent dans leurs classes

mardi 12 septembre 2006Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Les eaux cristallines de la Costa Smeralda ont une nouvelle fois accueillis les 48 monocoques engagés dans la 17e édition de la Maxi Yacht Rolex Cup dans le plus fabuleux des décors. Ce record Record #sailingrecord de participation et ces équipages venus de 15 pays différents ont, durant une semaine, offert un spectacle, certes éphémère, mais qui restera gravé dans les mémoires de chacun.

Organisée par le Yacht Club Costa Smeralda en collaboration avec l’International Maxi Association (IMA), les organisateurs ont successivement proposé aux compétiteurs différents parcours, de l’incontournable parcours côtier dans l’archipel de la Maddalena aux parcours au vent et sous le vent, plus physiques. Cette diversité dans les manches a permis à cette flotte hétéroclite de briller dans leur domaine de prédilection. Si les conditions se sont révélées légères lors des 5 premières journées, samedi aura été l’occasion, pour les concurrents, d’accélérer le rythme et de se lancer dans de beaux surfs. Avec 16 nœuds de vent de nord-ouest, Porto Cervo retrouvait enfin les conditions typiques rencontrées début septembre en Sardaigne.

Dans la très impressionnante classe de la Racing Division, les deux sister- ships, Alfa Romeo de Neville Crichton et Wild Oats XI de Bob Oatley, dessinés par les mêmes architectes, Reichel & Pugh, disposent tous deux des dernières technologies.

Auteur d’une navigation quasi-parfaite, Alfa Romeo s’est en toute logique imposé comme leader devant Wild Oats, moins régulier. Si la première place du classement général semblait revenir naturellement à Neville Crichton, les hommes de Bob Oatley ont dû faire face à une concurrence très sérieuse pour la seconde place en la personne d’Hasso Platner sur Morning Glory.

Troisième à l’entame de la dernière journée, Morning Glory a finalement réussi son pari : devancer Wild Oats au classement général. A égalité de points, les deux Maxis ont été départagés par les résultats des manches qui se sont déroulées tout au long de la semaine. Doté d’une meilleure régularité, Hasso Platner devient le dauphin d’Alfa Romeo en s’intercalant entre les deux supers Maxis.

Selon Steve Erickson, cette seconde place n’est que le fruit d’un travail de longue haleine et d’une bagarre de tous les instants sur l’eau : « Pour nous garantir la seconde place au classement général, nous devions impérativement avoir un bateau intercalé entre nous et Wild Oats. Cela ne s’est jamais produit durant cette semaine. A notre grande surprise, dans la dernière manche, nous avons fini devant Alfa Romeo et Wild Oats. Notre contrat était rempli mais nous avons été les premiers surpris. »

Transporté par sa victoire, Neville Crichton savoure son bonheur : « Cette semaine de course a été tout simplement magnifique. Les concurrents ont été très agréables et je crois bien que cette course est l’une des plus belles qui soient. »

Vainqueur, il y a quelques mois, de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , à bord du VO 70, ABN AMRO ONE, Mike Sanderson revient à Porto Cervo pour la seconde fois. Embarqué en 1999 à bord de Sayonara, le Maxi de Larry Ellison, Sanderson aurait préféré des conditions beaucoup plus soutenues pour exploiter pleinement les capacités de son Maxi. Habitué à affronter des mers difficiles et des vents forts, le VO 70 n’a pourtant pas démérité en s’emparant de la première place. « Notre bateau a été dessiné pour gagner la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , mais également pour nous apporter de bonnes sensations et de belles navigations dans des endroits magnifiques. »

Dans la Cruising Division, la victoire finale s’est également décidée lors de la dernière journée. Au coude à coude depuis le début de la semaine, Filippo Faruffini sur Roma aura finalement eu le dernier mot face au magnifique Class J de chez Camper et Nicholson, Velsheda. Vainqueur en 2005, Allsmoke n’a pas réussi le pari de s’imposer pour la seconde année consécutive. Gunter Herz, propriétaire d’Allsmoke, termine à la troisième place du classement général, à 5 points de Roma et 4 points de Velsheda.

Skipper à bord de Roma, Paolo Semeraro se dit ravi de ce match avec Velsheda, dû en grande partie à l’opposition des styles. « Nous sommes très certainement le plus récent des Maxis de course-croisière à courir ici. Velsheda, quant à lui, est de conception beaucoup plus ancienne bien qu’il utilise des fibres modernes comme le carbone pour son mât et ses voiles. Cette différence entre nos deux Maxis est flagrante mais, à l’arrivée, l’écart est infime. »

Dans la classe des Minis Maxis, c’est un Carlo Puri Negri, dominateur, qui s’est imposé. Déjà vainqueur en 2005 de la Rolex Middle Sea Race, Puri Negri confirme la bonne forme de son équipage et de son plan Farr de 70 pieds. Il s’impose face à Edimetra d’Ernesto Gismondi, vainqueur de la Maxi Yacht Rolex Cup en 2001. Massimo Violati sur OPS 5 complète le podium. Créée cette année, la catégorie Mini Maxi permet aux unités comprises entre 18 et 23m90 de participer à cette grande fête du nautisme.

Du côté de la classe W, Lindsay Owen Jones sur Magic Carpet a surpassé ses adversaires et s’impose avec près de 7 points d’avance sur Tango de Carlo Sama.

Owen Jones est finalement soulagé et heureux de terminer les régates ici à Porto Cervo avec en prime une très belle victoire : « Nous sommes ravis. L’année dernière, nous avons cassé une partie du mât et précédemment nous avions heurté un rocher. Autant dire que finir une course ici est déjà une victoire en soi ! »

Dernière mais non des moindres, la catégorie des Spirit of Tradition a été remportée par Hetairos. Annagine, termine second à 3 points du leader. L’impressionnante goélette de George Lindemann, Adela, achève cette édition 2006 à la troisième place du classement général. Habitué de ce plan d’eau et de la Maxi Yacht Rolex Cup, le deux-mâts aura, cette année, trouvé des adversaires à sa taille.

Info YCCS Press Office


Voir en ligne : Full results and details of the Maxi Yacht Rolex Cup are available on www.yccsmaxi.com.


Classement général

Racing
- 1. ALFA ROMEO Neville Crichton NZL, 1/1/1/2/1/(2)/6.0
- 2. MORNING GLORY Hasso Platner GER, 3/2/2/3/(3)/1/11.0
- 3. WILD OATS XI Robert I. Oatley AUS, 2/(4)/3/1/2/3/11.0

VOR
- 1. ABN AMRO ONE ABN Amro Brand NED, 1/1/1/1/1/(1)/5.0
- 2. AMER SPORT TOO Giovanni Marangon EUR, 2/2/2/2/2/(2)/10.0

Cruising
- 1. ROMA Filippo Faruffini ITA, 2/1/1/(3)/2/6.0
- 2. VELSHEDA Tarbat Investments GBR, 1/2/(4)/1/3/7.0
- 3. ALLSMOKE Gunter Herz GER, 3/3/3/2/(4)/11.0

Spirit of Tradition
- 1. HETAIROS Rockport Ltd CAY IS, 1/2/1/(3)/1/5.0
- 2. ANNAGINE C. E. Van Asbeck NED, 2/1/3/2/(5(RET))/8.0
- 3. ADELA George Lindemann USA, 3/3/2/(4)/2/10.0

Mini Maxi
- 1. ATALANTA II Carlo Puri Negri ITA, (4)/3/1/3/1/8.0
- 2. EDIMETRA Ernesto Gismondi ITA, 3/6/(6)/1/4/14.0
- 3. OPS 5 Massimo Violati ITA 2/5/5/4/(5)/16.0

Wally
- 1. MAGIC CARPET SQUARED Lindsay Owen Jones GBR, 2/1/(4)/1/2/1/7.0
- 2. DARK SHADOW Antexis Ltd MON, (5)/3/1/4.50/1/4/13.50
- 3. TANGO Carlo Sama MON, 3/2/2/2/5/(7)/14.0


Dans la même rubrique

Translémanique en solitaire : Survol de Toucan pour la 34e édition

Rolex Commodore’s Cup : Victoire de l’équipe de France dans le Solent

Grand Prix de l’Ecole navale : Patou, Elies, Obeso, Dutoit, Troiville, Bruneau...

Abonnement : Soutenez SeaSailSurf.com, abonnez-vous


A la une