SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Sanderson au dessus du plateau à New York

7 équipages repartent jeudi pour une 7e étape sur le parcours Ambrose - Cap Lizard

mercredi 10 mai 2006Information Volvo Ocean Race

A l’issue de la régate in-shore de Baltimore disputée le 29 avril dernier, les concurrents de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace ont gagné en convoyage Annapolis, la ville départ de la plus courte des 9 manches off shore de cette édition 2005-2006. Dimanche, à 13h locales (19h Paris), les 7 VO se sont élancés pour un sprint de 400 milles qui les a amenés à New York en moins de 48h. Après un pit stop de 48h, où toute assistance extérieure est interdite sous peine de pénalité en temps, les concurrents reprendront la mer demain pour une traversée qui marquera le retour de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace en Europe.

Dès le coup de canon, sous le soleil un peu voilé d’Annapolis, les concurrents se sont livrés bataille à coups d’empannages pour se sortir des calmes de l’étroite Baie de Chesapeake où les bascules de vent distribuaient leurs faveurs de façon anarchique. Il aura fallu plus de 12 heures aux puissants monocoques pour venir à bout de ce long couloir déventé de 85 milles où les deux plans Kouyoumdjian du team ABN AMRO ont dû faire appel à toute leur hargne pour rester collés aux plans Farr de leurs adversaires, beaucoup plus à l’aise dans ces petits airs.

Heureusement pour le leader du classement général, une forte brise a commencé à se lever juste avant la sortie de la baie et a permis à Sanderson et son équipage de revenir dans le match. C’est donc très groupée que la flotte a pénétré dans les eaux atlantiques où les attendaient des conditions de navigation radicalement différentes.

En effet, la dépression annoncée depuis plusieurs jours est arrivée sur zone juste avant cette entrée en Atlantique et a changé la donne. Des pluies sporadiques, une mer très dure et agitée et des vents soufflant en rafale à 40-45 nœuds les ont cueillis à la sortie de la Baie de Chesapeake.

Progressant au près, malmenés sur une mer hachée et submergés par des embruns glacials, les concurrents de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace ont effectué une remontée vers New York éreintante. Les tracés de route montrent que tous les équipages se sont dépensés sans compter, enchaînant les virements de bord le long des côtes américaines, pour tenter de tirer le meilleur parti de cette météo pour le moins chagrine. A bord, la tension a été maximum jusqu’au bout, car le succès dépendait de l’équilibre que chacun allait trouver entre la performance et la préservation du matériel sur cette mer casse-bateaux.

Très à l’aise dans ces conditions musclées, ABN AMRO ONE qui avait pris le commandement dès l’entrée en Atlantique ne l’a plus quitté jusqu’à son arrivée à 03h 06 (locale) à New York, soit 09h 06 (heure Paris). Dans son sillage, quatre bateaux se sont livrés une belle bataille pour conquérir une marche sur le podium de New York. Pirates de Caraïbes qui dès le début de cette 11e manche (sur 16), avait mis une sérieuse option pour la seconde marche, suivi par Movistar et Ericsson qui lui ont longtemps tenu tête, et Brasil 1 qui s’est joint sur le tard à la chasse.

C’est le manque de vent à quelques milles de la ligne d’arrivée qui jouera les juges de paix entre ces 4 concurrents qui peinaient encore à se départager, alors que Sanderson et son équipage, rompus de fatigue, fêtaient dignement à terre leur rude succès.

Paul Cayard prend la deuxième place à Ambrose

De cette discussion à quatre, au pied du phare d’Ambrose, à l’entrée du port de New York, c’est finalement les Pirates de Paul Cayard qui sont sortis vainqueurs, empochant la seconde place et les 6 points qui vont avec, puis Brasil 1, avec 1.5 milles de retard, qui fait main basse sur les 5 points de la 3e place, suivi par Ericsson dans son tableau arrière qui se contente de la 4e place et des 4 points qui lui sont attribués.

Quelques instants plus tard, c’est au tour de Movistar de franchir la ligne d’arrivée, en 5e position. Une mauvaise affaire pour l’équipage de Bouwe Bekking qui perd sa seconde place au général provisoire pour un petit demi-point au profit de Pirates des Caraïbes.

A 13h 50 (Paris), les Australiens de Brunel coupaient la ligne et s’adjugeaient 2 points. 46 minutes plus tard c’était au tour d’ABN AMRO TWO qui fermait la marche, 5h 30 après le vainqueur. Au classement général, après Bouwe Bekking, Josse est le second perdant de cette courte manche puisqu’il perd sa 4e place sur tiebreack, au profit de Brasil 1, pourtant ex aequo avec 42 points.

7 au départ jeudi pour la traversée de l’Atlantique

Ce mercredi matin, il reste quelques heures de repos et de bricolage aux équipages pour retrouver tout leur potentiel avant de reprendre la mer, jeudi à 18h (heures Paris), cap sur la vieille Europe. Cette étape de 3 200 milles entre New York et Portsmouth compte une porte créditée de point au Cap Lizard. Une opportunité pour les concurrents de tenter d’établir de nouveaux records de la traversée de l’Atlantique Ouest-Est en équipage sur monocoque sur le parcours officiel, Phare d’Ambrose - Cap Lizard. Les conditions météo annoncées devraient être favorables à une traversée express, avec une ETA des concurrents dans une petite semaine en Angleterre.

Après la régate in shore de Baltimore, cette étape a marqué le retour du concurrent australien, Brunel, qui après des modifications majeures, notamment sur ses appendices, a repris le fil de la course, interrompue volontairement à Melbourne, en février dernier. Ce retour est considéré par l’organisation Organisation #organisation comme une nouvelle inscription et de ce fait les Australiens ont abandonné le crédit de 11,5 points qu’ils avaient accumulés depuis le départ de Vigo et ont pris le départ de cette manche avec un crédit de 0.5 point, obtenu après leur dernière place dans l’in shore de Baltimore.


Résultat de l’étape Annapolis-New York - 400 milles

- 1 - ABN AMRO ONE - 7 points
- 2 - Pirates des Caraïbes - 6 points
- 3 - Brasil 1 - 5 points
- 4 - Ericsson - 4 points
- 5 - Movistar - 3 points
- 6 - Brunel - 2 points
- 7 - ABN AMRO TWO - 1 point

CLASSEMENT GENERAL provisoire après 11 manches

- 1 - ABN AMRO ONE 70.5 pts
- 2 - PIRATES DES CARAIBES 47.5 pts
- 3 - MOVISTAR 47 pts
- 4 - BRASIL 1 42 pts
- 5 - ABN AMRO TWO 42 pts
- 6 - ERICSSON 30.5 pts
- 7 - BRUNEL 2.5 pts



A la une