SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Rolex Sydney Hobart Yacht Race

Wild Oats établit un nouveau record

Le plan Reichel/Pugh de 98 pieds couvre les 628 milles en 1 jour et 18 heures

mercredi 28 décembre 2005Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

C’est en grand vainqueur que Wild Oats s’est présenté mercredi matin dans le port de Hobart avec, à la clef, le tout nouveau record Record #sailingrecord de la Rolex Sydney Hobart. C’est sous génois seul, suite à un problème sur sa grand voile, que Wild Oats franchissait ce matin à 8 heures, heure locale, la ligne d’arrivée. Le géant de 98 pieds de Bob Oatley, Wild Oats XI devient officiellement le nouveau détenteur de la course en 1 jour 18 heures et 40 minutes, soit 1 heure de mieux que Nokia en 1999.

Handicapé par un problème sur sa grand voile, survenu lors d’un virement, Wild Oats a effectué les derniers milles sur la Derwent River à une honorable vitesse Vitesse #speedsailing de 12 nœuds sous et sous génois seul. « Le soulagement est énorme » confiait Richard, barreur de Wild Oats. « Nous avons bien navigué mais nous avons rencontrés quelques problèmes à 10 milles de l’arrivée, ce sont malheureusement les aléas des courses au large ». Quelques autres incidents ont également eu lieu. « Nous avons heurté trois poissons Lune durant la traversée. Ce n’était pas très joli à voir. Il y avait du sang partout dans le sillage. Un requin a aussi été touché et Gary Wiseman a bien failli sortir de la route ».

Les conditions musclées de la nuit ont fait payer un léger tribu au monocoque. Naviguant dans un vent de 34 nœuds au portant dans une mer hachée, la bôme a soudainement volé en mille éclats. C’était assez terrifiant, avoue Richard qui ne comprenait toujours pas la cause de cet incident. Ce sont des moments comme celui-ci qui rendent la victoire magnifique. « C’est un honneur et un rêve qui devient réalité » ajoutait l’homme de barre.

Bob Oatley, propriétaire du Maxi victorieux, est venu féliciter ses hommes dès l’arrivée à Hobart, le tout, sous des milliers d’applaudissements des spectateurs massés le long des quais. Bob Oatley obtient ici sa première victoire dans la Rolex Sydney Hobart. C’est ému et incapable de détacher ses yeux du JJ Illingworth Trophy que Oatley regardait les différents noms des multiples vainqueurs de la course qui selon lui sont, pour beaucoup d’entre eux, de bons amis.

Lancé moins d’un mois avant le départ de la course, Wild Oats XI a eu du mal à terminer sa préparation. Son Sister-ship Alfa Romeo a, quant à lui, eu une période d’adaptation au grand large de plus de 4 mois et, en toute logique, s’imposait comme le grand favori de l’épreuve. Si le lancement de Wild Oats est intervenu très tard dans la saison, Bob Oatley n’est pas sans expérience dans le domaine des voiliers à quilles pendulaires. Propriétaire de trois monocoques utilisant cette technologie, la campagne de Oatley, pour cette 61e édition de la Rolex Sydney Hobart, était tout à fait maîtrisée. « Nous avions confiance dans le fait que nous allions être dans les temps pour achever la construction et la préparation du bateau. Nous ne pensions pas faire autant de changements après le lancement, ce qui a eu comme conséquence de réduire le nombre d’heures d’entraînement et de navigation. Nous avons tout de même eu la chance de courrir 5 régates lors du Rolex Trophy, un bon test qui nous a conforté dans nos choix ».

Pour Wild Oats, la victoire s’est construite lors de la première nuit. Positionné derrière Alfa Romeo, Richard et ses hommes ont rapidement opté pour tirer un bord vers la côte, là où le vent devait permettre de creuser un léger écart. Alfa Romeo, plus au large, n’a pu que constater l’inévitable retour de Wild Oats qui, du même coup, prenait le commandement de la flotte pour ne plus la lâcher. Selon Richard, la victoire se construit lors de la première nuit. « Nous avions un plan de combat et il a fonctionné à merveille ».

C’est avec une heure de retard qu’Alfa Romeo s’est présenté à Hobart. A l’arrivée, Neville Crichton avait du mal à cacher sa peine et s’en voulait d’avoir loupé la victoire en temps réel. « Ils nous ont bien eu ! Nous adorons gagner et nous avons par 6 fois sur 7 réalisé la première place dans les régates préliminaires, mais pour celle-ci, la plus importante, nous avons laissé passer notre chance. Il semble que Wild Oats dispose d’un légère supériorité en terme de vitesse Vitesse #speedsailing au portant. Nous avons fait de mauvais calculs sur les prévisions météorologiques en optant pour le large alors que c’est à la côte que le vent s’est avéré le plus soutenu » confiait Crichton à son arrivée sur les pontons à Hobart.

Embarqué à bord comme porte bonheur, le chapeau de Peter Kurts, légende de la Rolex Sydney Hobart qui s’est éteint l’année dernière à bord de son voilier Love & War, a très certainement porté bonheur aux hommes de Wild Oats. C’est coiffé de ce grand chapeau blanc que Mark Richard franchissait la ligne d’arrivée en grand vainqueur, un bel hommage !

A l’arrière des deux maxis, les conditions climatiques se sont renforcées durant la journée et malmènent le reste de la flotte qui s’étale entre la côte Tasmane et le détroit de Bass. Selon les conditions, Wild Oats pourrait bien devenir le premier voilier, depuis Rani lors de la course inaugurale en 1945 à faire le triplé, victoire en temps réel, record Record #sailingrecord de l’épreuve et victoire en temps compensé. A l’heure actuelle, deux Cookson 50, Chieftain et Living Doll sont au coude à coude pour la victoire en temps compensé. En troisième position, on retrouve un autre plan Reichel/Pugh, Hardys Secret Mens Business suivi de près par Wild Oats XI. Actuellement, le long de la côte nord-est de la Tasmanie et selon les projections, Living Doll aurait un léger avantage sur son Sister ship. Michael Hiatt, propriétaire de Living Doll dispose d’une avance de trois heures sur Wild Oats et doit impérativement arriver avant minuit (heure locale) pour s’emparer de la Tattersalls Cup, récompense pour la victoire en temps compensé.

Deux voiliers sont actuellement à bon port, 81 restent en course et deux voiliers ont abandonné, Conergy et Sirromet Life Style Wine.


• Line honours standings, recorded at 1230 (AEDT) local time, 28 December 2005

- 1. Wild Oats finished at 08:00:10 hours
- 2. Alfa Romeo finished at 09:16:31 hours

• Provisional IRC standings, recorded at 1230 (AEDT), 28 December 2005

- 1. Living Doll
- 2. Chieftain
- 3. Hardys Secret Mens Business
- 4. Wild Oats
- 5. Heaven Can Wait
- 6. Alfa Romeo



A la une