SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Brèves de Cup

• Inapproprié • Tête à queue • Mas • Victory

jeudi 31 janvier 2002Christophe Guigueno


# Areva, Greenpeace et la Nouvelle Zélande

Bunny McDiarmid, militante de Greenpeace, a dit aux journalistes du New Zealand Herald Tribune qu’il était inapproprié pour un groupe comme Areva de tenter de blanchir son image dans une épreuve sportive comme la Coupe de l’America. La Nouvelle Zélande possédant une loi qui interdit la publicité pour la tabac, elle demande à ce qu’une loi soit votée pour interdire toute publicité pour l’énergie nucléaire...

De son côté, Peter Taylor, commodore du Royal New Zealand Yacht Squadron, a répondu que le "rôle du club est uniquement d’organiser" et de ne pas s’ingérer dans les affaires des équipes. Trevor Mallard, ministre de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup (?) a dit pour sa part que de nombreux Néo Zélandais ne seraient pas impressionnés par ce partenariat du nucléaire mais que la décision finale devait revenir aux... Français.

Par contre, le Senior Sergeant Martin Paget (ndr : rien à voir avec le photographe français Martin-Raget !) qui n’est autre que le chef de la police maritime et responsable du planning de la Cup a prévenu qu’étant "données les idées Néo Zélandaises sur le nucléaire, il fallait s’attendre à des protestations contre Areva"...

Sources : Scuttlebutt, Bernard Orsman et Julie Ash pour le New Zealand Herald

# Qui veut du 69 ?

Les challengers pour la Coupe de l’America boudent le numéro de coque 69 ! Ken McAlpine, le directeur technique de la classe des voiliers de la Coupe de l’America, IACC, a attribué le numéro 68 au futur bateau des Allemands d’illbruck Challenge, puis le numéro 70 aux Anglais du GBR Challenge et le numéro 71 au premier nouveau bateau des Américains d’Oracle Racing.

Quid donc du numéro 69 ? Un numéro boudé par les Anglo-saxons qui ont peut-être peur de se retrouver en tête à queue lors d’une procédure de départ... Ces mêmes Anglo-saxons qui ne se sont pas remis du sulfureux French Kiss de Marc Pajot, évoquent que les Français pourraient bien prendre ce numéro laissé pour compte... Les membres du Défi Français peuvent-ils tout se permettre ?

Source : Scuttlebutt

# Pierre cherche son mas

Le directeur sportif du Défi Français pour la Coupe de l’America est revenu de Nouvelle Zélande où il était allé chercher une base pour accueillir son équipe et ses deux bateaux. Alors sans fortune, les membres du défi avaient sagement préféré investir leur argent dans la recherche plutôt que dans la réservation d’une base devenue hors de prix après la nouvelle victoire des Black Magics dans leurs eaux.

Hélas, peu de solutions s’offrent à Pierre Mas et ses hommes. La meilleure d’entre elles serait une friche appartenant à l’armée Néo Zélandaise (!). Située à 1,5 kilomètres de l’ancienne base, elle n’est pas trop éloignée. Mais en échange d’une location des lieux, les Français auraient à leur charge le réaménagement total de la zone et le dragage de la partie maritime pour pouvoir mettre à l’eau le nouveau bateau et son partenaire d’entraînement.

Source : L’Équipe du 29 janvier

# Les Suédois de la Cup sacrés chez eux

Magnus Holmberg, le barreur du Victory Challenge et ses équipiers, Stefan Rahm, Lars Linger et Magnus Augustson, ont été sacrés marins Suédois de l’année grâce à leur victoire dans le Swedish Match Grand Prix Sailing Tour. Cette équipe de match racing est toujours classée numéro 1 mondial de match racing pour la saison 2001-2002.

Source : Victory Challenge


Dans la même rubrique

Le Défi Français : Le Nucléaire Français attendu à Auckland

Le Défi Français : 32 hommes d’équipage pour un bateau : le Défi relance sa campagne

image 300 x 158De gauche à droite : Pierre Mas, Jean-Pierre Champion (président de la FFV), Jacques-Emmanuel Saulnier (Areva), Xavier de Lesquen et Pascal Hérold. Photo : Ch.Guigueno

Le Défi Français : Le groupe Areva apporte 15 millions d’Euros au Défi

image 300 x 158Le Dir Com du Groupe Areva présente son entreprise lors de la conférence de presse. Photo : Ch.Guigueno

America’s Cup : Budget prévisionnel important, philosophie Airbus, le K-Challenge 2006 prend un an d’avance


A la une