Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Costarmoricaine

Vauchel-Camus et Laguarrigue vainqueurs

"Ce fut un bon warm up avant l’Archipelago se déroulant en Suède"

lundi 8 août 2005SeaSailSurfnaute

"La semaine du 27 au 31 Juillet, s’est déroulée l’une des épreuves les plus représentatives de l’esprit de la classe F18. Du raid côtier itinérant dans un des coins les plus propices à ces courses, autrement dit le littoral costarmoricain. 5 jours de course, 4 nuits sous la tente, 25 équipages, entre 124 et 45 printemps par bateau, 155 miles en ligne droite, près de 16 heures de nav’ et quelques dessalages au bout de pointes à plus de 23 nœuds !" Thibault Vauchel revient donc, pour SeaSailSurf.fr sur cette nouvelle épreuve de son programme en catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran .

• 1re étape Erquy - Bréhat

Après l’attente du retour du vent, le départ en lancé par 12 nœuds de vent à 16h00 à Erquy direction Bréhat en laissant les Îles St Quay à Tribord. Nous menons la flotte alors que le vent molli, nous faisons un mauvais choix de route devant les Rosaires et l’équipages Champannac / Valer bienveillant prennent l’avantage et le marqueront à chaque mile avalé.

Alors que quasiment toute la flotte aura maintenue le spi, un défaut de navigation nous poussera à devoir louvoyer pour contournes une marque. C’est pas comme çà qu’on risque de revenir !

Victoire de Champannac / Valer nous terminons 5e à plus de 8 minutes. Une fois de plus cette étape marque par la beauté du site ; si on vous propose de choisir votre maison sur l’archipel, l’embarras de choix en tel qu’il en devient empoisonné.

• 2e Etape Bréhat - Perros

Un départ Rock’n Roll devant l’Arcouest dans le surf Surf #Surf des vedettes, avec des rafales à plus 15 nds, Bâbord amure.

La Vieille Loguivy, la Treou, les Heaux, la Jument, puis long louvoyage jusqu’à Perros en jouant des grains où le vent taquinait les 22,23 nds.

Nous gagnons avec 3minutes 39 d’avance sur Champannac / Valer, suivit de Bourgnon / Meyers et Erussard / Bontemps (après un dessalage et une longue baignade). Nous sommes accueillis par le Maire de Perros, puis invité à dîner au Grand Hôtel, puis avant de partir un petit déjeuner face à une vue imprenable qui nous rappelle à la mer. Merci à Perros, aussi pour la qualité de son Ti-Punch ! Nous avions eu l’impression que la plage du Trestraou avait glissé vers les 16° Nord, étrange !

• 3e étape Perros - St Quay

Le vent est à nouveau là avec le soleil. L’étape est annoncée pour rentabiliser l’achat des spis.

Du passage de la bouée de dégagement où nous luttons avec Brossard ( tronche de Cake )jusqu’à la ligne d’arrivée, nos voiles turbos n’ont été affalé et renvoyé qu’une fois lors d’une chute et bascule du vent.

Transition qui aurait pu nous coûter très cher. Plus de 6 minutes d’avances sur nos rivaux à l’entrée de Bréhat, à peine 30 seconde à la sortie,pour ensuite se faire passé par 5 bateaux.

Dur instant pour les nerfs. Nous réattaquons, revenons 2nd puis une fois les spis regonflés, nous reprenons la tête pour finir avec 40 petites secondes d’avances devant l’Alado de Benoît et Pierre Jean.

Ils restent en tête du général avec 3 minutes 35 d’avance. Le duel est relancé.

• 4e étape St Quay- Erquy, l’Etape de toutes les émotions.

Départ devant le Port de Plaisance Plaisance #Plaisance , direction le taureau devant Plouha, puis les Îles St Quay à Bâbord, le Légué avant d’aller chercher le Cap d’Erquy. Nous menons la flotte, au portant tribord amure à plus de 20 nds, que du bonheur, quand tout d’un coup « Crac » le safran sous le vent s’arrache. Plus de barre et la bateau chavire. Suite à une marche arrière douloureuse dans les vagues lors du Mondial nous avions endommagé ce même safran, le fémelot dû alors fragiliser le tableau arrière. Ce qui explique notre souci.

Nous redressons le bateau et estimons que l’avarie est grave, nous imaginons abandonner.

Nous repartons bien sur déçu pour rentrer à terre, mais toujours dans l’axe du parcours. En réexaminant l’avarie, ne voulant pas perdre le podium nous continuons la course ; d’abord au portant (donc pas trop de problème de remplissage d’eau) puis fin de parcours au près dans la houle. Autant vous dire qu’il ne fallait pas traîner en relance.

Juste avant l’arrivée un grain, sous spi, nous sanctionne notre gourmandise, le bateau monte sur ne coque, le seul safran est hors de l’eau, plus moyen d’abattre et nous chavirons. Çà nous apprendra !

Victorien et Gurvan gagne la manche, Benoit et Pierre Jean nous remettent près de 9 minutes ! ce qui fait alors un total de 12 minutes et 41 secondes, autant dire que sur une étape de 25 miles a peine çà devient compliqué. Mais nous restons 2nd avec de l’avance sur le 3e Yves Allaire et Bruno.

Equipage que nous devons grandement remercier pour le sérieux coup de main qu’il nous donner pour remettre notre bateau « barrable », navigable et étanche. Grand Merci à eux ainsi qu’à tous les coureurs pour sympathie et les conseils de réparation, les expériences de chacun sont intéressante à confondre.

Donc bonne soirée pour rester motivé à l’Iguana Café

• 5e étape Erquy - Erquy via Fort La Latte

Après un parcours de dégagement un peu rocambolesque nous contrôlons la flotte sous spi par 12 à 15 nds de vent. Passage en tête à La Place, escorte de dauphins jusqu’au pied du Cap Fréhel. Et c’est par le retour de Victorien et Gurvan que nous attaquons un Match Racing au raz des falaises chercher un contre courant.

Ce fût un moment incroyable que de se battre dans ces conditions (soleil, mer bleue, vent avec courant) à cet endroit, dénichant les oiseaux peur que l’on rentre dedans, pour ensuite traverser un groupe de Cormoran en chasse.

Le vent à l’air d’être plus droite à droite, petit contre bord de 300 mètres et c’est la gavade. Au moment où nous contournons le Cap d’Erquy le vent tombe. Benoit et Pierre son au bout d’une option raz de côte qui risque de réduire leur retard ; puis disparaissent derrière le Cap.

Le vent faibli et nous remportons la manche. Nous nous retournons pour voire arriver le spi bleu de notre concurrent, c’est celui de Victorien qui apparaît.

Nous avons à ce moment la satisfaction d’avoir fait une belle course mais aussi celle de mettre Benoit et Pierre Jean dans le doute, jusqu’au bout. Enfin le spi attendu redouté arrive avec une belle remontée, mais ce ne sera pas suffisant. Les 12 minutes 41 sont écoulées et ils n’ont toujours franchi la ligne d’arrivée. Grande surprise.

Comme le dit très bien notre roi du Muscadet « C’est le jeu Jeu #jeu Lucette ! » Très sportif. Comme quoi s’est foutue course çà n’est jamais fini !

Enfin un clin d’œil à l’équipe des bénévoles qui a, avec une bonne suée, assurée le transport de nos sacs à Bréhat et nous assurer une bonne nuit.

En 2006 la Costarmoricaine est retenue comme l’épreuve Championnat de France des Raids, même épreuve que nous avons gagné à Toulon au printemps.

Ce fut un bon warm up avant l’Archipelago se déroulant en Suède.

Départ de Stockholm le 15 arrivée le 20 Août par un crochet en Finlande. Vous pourrez suivre la course sur http://www.archipelagoraid.com

Et nous devrions vous faire parvenir des news tous les jours grâce à Etienne Virloget qui nous accompagne.

A bientôt et que çà schtroumpf

Thibaut et Jérémie


Voir en ligne : Tous les résultats sur www.cvberquy.org


Classement général après 5 étapes

Rang N°Voile Equipage / Club / Bateau Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Etape 5 Temps Total Ecart / 1er Ecart Preced.
- 1 FRA 1 VAUCHEL-CAMUS Thibaut - LAGARRIGUE Jeremie CATA C BAIE LA FORET - Diam 03:19:23 02:44:42 03:54:29 03:08:23 02:45:40 15:52:37 00:00:00
- 2 4 CHAMPANHAC Benoit - VALER Pierre-jean Y C ST LUNAIRE - Alado 03:11:29 02:48:21 03:55:09 02:59:17 03:01:25 15:55:41 00:03:04 00:03:04
- 3 M 2 ALLAIRE Yves - BENEC’H Bruno SURF SCH ST MALO - Cirrus 03:17:16 03:00:22 03:56:14 03:00:58 03:08:09 16:22:59 00:30:22 00:27:18
- 4 FRA 99 COJAN Antoine - COJAN Aline Y C ST LUNAIRE - Mystère Twister 03:20:38 02:57:52 04:03:46 03:01:07 03:01:37 16:25:00 00:32:23 00:02:01
- 5 BEL 22 LEMAIRE Jacques - PILATE Julien BRUXELLES ROYAL Y.C. - Mattia 18 03:22:28 02:58:54 03:57:01 03:03:12 03:05:57 16:27:32 00:34:55 00:02:32
- 6 FRA 2222 SALGAS Francois - LAURIOU Arnaud Y C MAUGUIO CARNON - Cirrus 03:22:46 03:02:14 04:06:57 03:04:28 03:02:40 16:39:05 00:46:28 00:11:33
- 7 FRA 007 ERUSSARD Victorien - BONTEMPS Gurvan SN BAIE ST MALO - Nacra F 18 03:25:38 03:32:38 03:56:47 02:57:21 02:52:03 16:44:27 00:51:50 00:05:22
- 8 FRA 202 SALE Yves - BERTAUX Dominique E V CHERBOURG - Alado 18 03:22:59 03:11:39 04:00:34 03:04:17 03:07:20 16:46:49 00:54:12 00:02:22
- 9 FRA 64 HEMERY Guillaume - VIRLOGET Etienne Y C BASQUE - Hobie Cat Tiger 03:35:48 03:02:24 04:04:21 03:02:44 03:01:41 16:46:58 00:54:21 00:00:09
- 10 1 HEEMSKERK Piet - DEJANG Henk Hollande - Cirrus 03:24:28 02:58:46 04:05:32 03:13:58 03:12:42 16:55:26 01:02:49 00:08:28


Dans la même rubrique

Raid Xtrême 500 M’Iles : Vauchel-Camus & Lagarrigue premiers du raid

Raid 500 M’Iles Xtrem : Première étape pour Vauchel-Camus & Lagarrigue

Championnat M2 : La Formule 28 renaît en Suisse !

Bol d’Or • Décision 35 : Le nouveau D35 d’Etienne David remporte le Bol D’Or


A la une