SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules Verne

Peyron écrase le record autour du monde

50 jours, 16 heures, 20 minutes et 4 secondes nouvelle référence absolue

mercredi 16 mars 2005Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Trophée Jules Verne, Orange II et l’équipage de Bruno Peyron établissent un nouveau record Record #sailingrecord autour du monde en 50 jours, 16 heures, 20 minutes et 4 secondes, soit une moyenne sur le parcours de 22,2 nœuds. L’avance sur Cheyenne (Steve Fossett), précédent détenteur du record Record #sailingrecord absolu : 7j 17h 12’ 41’’. L’avance sur Geronimo (Olivier de Kersauson), précédent détenteur du Trophée Jules Verne : 12j 21h 39’ 42’’

Mission accomplie ! En coupant par une belle nuit noire mais néanmoins étoilée la ligne d’arrivée située au large de l’île d’Ouessant à 3h23 ce matin, Bruno Peyron et ses treize hommes d’équipage viennent de réussir une remarquable performance. Ils ont pulvérisé les temps de parcours effectués l’an dernier par l’américain Steve Fossett et par Olivier de Kersauson. Ce nouveau temps de référence, pas un des membres de l’équipage n’aurait oser imaginer l’établir avant le départ pris le lundi 24 janvier à 11h03. Le maxi-catamaran Orange II, mis à l’eau le lundi 22 décembre 2003, prouve haut la main qu’il est bel et bien le voilier océanique le plus rapide de la planète. Après avoir été le plus véloce sur 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures (706,20 milles) et après avoir remporté le record Record #sailingrecord de la Méditerranée (Marseille/Carthage) l’été dernière, il vient d’inscrire la plus brillante des lignes à son jeune palmarès. Ce « mangeur » d’océan, skippé de main de maître par Bruno Peyron qui a su réunir autour de lui un équipage de haute volée, a un bel avenir devant ses deux étraves. Mais ce matin, point question d’avenir, juste un bonheur à savourer pleinement avant de rejoindre le port de Commerce de Brest Brest #brest et le quai Malbert où Orange II est attendu dans la mâtinée, vers 10h30. Lors du passage de la ligne, le vent de sud soufflait à 25/27 nœuds de secteur sud-sud-ouest. Le maxi-catamaran l’a coupé à 28 nœuds de vitesse Vitesse #speedsailing , à 0,5 milles de la côte. « On a essayé d’être précis, à l’image de notre parcours » lâche Bruno Peyron, avec une vraie émotion dans la voix.

- Bruno Peyron, vacation après le passage de la ligne : « C’est plus de l’émotion que de la joie. C’est à la mesure de la durée de l’effort. Ce n’est donc pas une explosion. C’est intense, violent, à l’image de ce tour du monde. J’aime bien cette nuit et on va essayer d’en profiter au maximum. Tout le monde est sur le pont et je ne pense pas que l’on va dormir d’ici notre retour à terre, même s’il n’y a rien de prévu...Ce record Record #sailingrecord est authentique, il est vrai et il y a la manière. C’est un bateau qui est bien né et mené par une super équipe. On aura l’occasion d’en reparler..." .

- Olivier de Kersauson, le président et ancien détenteur du Trophée Jules Verne, a félicité Bruno Peyron et son équipage pour leur splendide performance autour du Monde. « La barre des cinquante jours est maintenant toute proche, témoignant des immenses progrès que notre sport accomplit d’année en année. Aucun autre sport mécanique ne peut prétendre à un tel niveau de progression, chaque nouvelle génération de bateau repoussant les limites encore plus loin. Le Trophée Jules Verne reste la référence absolue de l’engagement humain et technologique, et Bruno Peyron vient d’en écrire, pour la troisième fois, une des plus fabuleuses pages. »

Faits marquants 
- La meilleur journée : 689,4 milles, le 6 février, dans la descente de l’Atlantique Sud.
- La plus mauvaise journée : 166 milles, le 9 mars, au large du Cap Vert.
- Nombre de jours à plus de 600 milles : 12
- Avance maximum sur le temps de Cheyenne : 10 jours, le 3 mars
- Trois nouveaux records intermédiaires en cours de validation par le World Speed Sailing Record Council (WSSRC) 2005 /2008 : meilleur temps Equateur/Equateur et les traversées les plus rapides de l’Océan Indien et Pacifique.


Voir en ligne : http://www.maxicatamaran-orange.com


Les records battus par Orange II
- Le Trophée Jules Verne, détenu depuis le 29 avril 2004, par Olivier de Kersauson et l’équipage du trimaran Geronimo, en 63j, 13h 59mn.
- Le record du tour du monde absolu détenu depuis le 5 avril 2004, par l’Américain Steve Fossett, en 58j, 09h, 32mn.

Les précédents records établis par Orange II
- Le Record du monde des 24h (706,2 milles parcourus, à la moyenne de 29,42 noeuds) - Août 2004.
- Le Record de la Méditerranée (17h, 56mn et 13s, à la moyenne de 25,53 noeuds) - Septembre 2004.
- Le Record entre Ouessant et le Cap de Bonne-Espérance (14 jours, 8h et 19 mn) - Février 2005.
- Le Record entre l’Equateur et le Cap de Bonne-Espérance (7j, 5h, et 22mn) - Février 2005.
- Le Record entre le Cap de Bonne-Espérance et le Cap Leeuwin (7 jours, 5 heures et 35 minutes) - Février 2005.
- Le Record entre Ouessant et le Cap Leeuwin (21 jours 13 heures et 54 minutes) - Février 2005.
- Le Record entre l’Équateur et le Cap Leeuwin (14 jours et 11 heures) - Février 2005.
- Le Record entre le Cap Leeuwin et le Cap Horn (10 jours 23 heures 35 minutes)
- Le Record entre la Tasmanie et le Cap Horn (8 jours 18 heures 06 minutes)


Dans la même rubrique

Trophée Jules Verne : Peyron passe l’équateur avec 9 jours d’avance sur Fossett

Trois nouveaux records à l'équateur pour l'équipage d'Orange II

The Oryx Quest à bord de Doha 2006 : Carnet de Bord de Thomas Coville et Jacques Vincent : semaine 1

L’équipe française de Doha 2006 : Jacques Vincent,Stan Delbarre, Karine Fauconnier, Thomas Coville.
Photo Rick Tomlinson

Trophée Jules Verne : Double records au cap de Bonne-Espérance pour Bruno Peyron

L’Oryx Quest 2005 : Quatre multicoques géants font route vers Doha au Qatar


A la une