Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat Jacques Vabre

Virbac, Sill, Ecover… Trio gagnant à Bahia

Tous les multicoques sont arrivés

mardi 18 novembre 2003Information Transat Jacques Vabre

Jean-Pierre Dick et Nicolas Abiven (Virbac) ont remporté la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 2003 en monocoque 60 pieds • Ils ont rejoint Salvador de Bahia depuis Le Havre en 16j 15h 18’ 05’’, à la moyenne théorique de 10,87 nœuds, soit 1h53’ de plus que le temps de référence de Sill en 2001 • Le duo Jourdain-Thomson (Sill) est arrivé 2e, à 6h 51’ 06’’ de Virbac, suivi 19’ 34’’ plus tard par Golding-Thompson (Ecover). En 99, Golding était arrivé 10 minutes devant Jourdain ! • Bayer et Banque Covefi, les deux derniers multis Orma en mer, sont arrivés à Salvador de Bahia • 5 monos 60’ n’ont toujours pas franchi l’équateur • Tir Groupé (Birch père et fils), dernier 60’, était encore à 1500 milles de Salvador de Bahia au moment de l’arrivée de Virbac, soit 1/3 du parcours • Dans le Pot-au-Noir, StorageTek (Guillemot-Salnelle) a repris la 2e place à Défi Vendéen (Durand-Chemin)

La nuit, à Salvador de Bahia, la vie ne s’arrête pas ! Au contraire, elle s’intensifie au rythme des Batoucadas, ces groupes de percussions qui jouent en déambulant. A 2h18 (heure locale, 6h18 en France), Jean-Pierre Dick et Nicolas Abiven franchissent les premiers - en monocoque 60 pieds - la ligne d’arrivée sous un déluge de pétards, suivi de danses endiablées des bahianaises en tenue traditionnelle. Une heure plus tôt, l’arrivée de Banque Covefi (Stève et Yvan Ravussin) a mis un terme à la course des multicoques 60 pieds.

Monocoques 60 pieds

Première course et première victoire pour Jean-Pierre Dick (Virbac), avec Nicolas Abiven, sur son tout nouveau plan Farr construit en Nouvelle-Zélande. Certes le bateau s’avère très rapide, mais l’équipage a aussi parfaitement navigué, grâce notamment au routage de Jean-Yves Bernot. « C’est comme en formule 1, un mauvais pilote dans la meilleure des voitures ne peut pas gagner » explique Jean-Pierre Dick à son arrivée. « Lorsqu’on a pris la tête, on savait qu’on n’était pas près de la lâcher. L’une de nos forces était notre extrême motivation » ajoute Jean-Pierre. « Mais on s’est quand même fait peur cet après-midi lorsqu’on a perdu 29 milles en deux heures. On a beau savoir que le vent va revenir, c’est quand même stressant ! »

Roland Jourdain et Alex Thomson (Sill) ont également connu quelques moments de stress dans les dernières 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures . La régate avec Ecover a duré jusqu’au bout. « Jusqu’à ce matin, rien n’était fait avec Ecover, avoue Bilou. Comme d’habitude, on finit par la petite régate traditionnelle, le corps à corps viril avec les Anglais ! En 99, juste après la mise à l’eau de Sill, on termine 10 minutes derrière Ecover (sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 ), cette fois-ci on est 19 minutes devant. L’histoire Histoire #histoire s’inverse, et ce n’est pas pour me déplaire… » Très frustré d’avoir perdu ses trois spis en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures , ce qui lui a fait perdre la tête de la course au passage des Canaries, Mike Golding s’avouait fataliste : « on n’a rien cassé pendant six jours au près avec du vent fort, et lorsqu’on envoie le spi par 11 nœuds de vent, ça tourne mal ! Deux drisses cassent en une heure et on perd deux spis simultanément. »

Les prochaines arrivées concernent Vincent Riou et Jérémie Beyou (PRB), les deux jeunes papas, en début de soirée, suivis dans la nuit de Sébastien Josse et Isabelle Autissier (VMI).

Multicoques 60 pieds

Fred Le Peutrec et Julien Cressant (Bayer CropScience), 12es, et les frères Stève et Yvan Ravussin (Banque Covefi), 13es, ont rejoint Salvador de Bahia malgré de nombreuses avaries. Poutre arrière fissurée pour les uns, rail d’écoute de grand-voile et safran central pour les autres… Arriver de l’autre côté de l’Atlantique est déjà une satisfaction pour ces équipages dont la course a très vite changé d’orientation. « On est content d’être là, mais ce qui prédomine réellement c’est la frustration de n’être pas arrivé plus tôt, avoue Fred Le Peutrec à son arrivée. Il y a eu des petits soucis techniques sur tous les bateaux, nous c’était un peu plus important. » « Ça nous a permis de bien tester le bateau pour l’année prochaine, explique le Suisse Stève Ravussin. On est au moins sûr d’avoir un bateau simple et solide. Maintenant, on va prendre une semaine de vacances et rentrer dans notre pays de montagne ! » Malgré une escale de 20 heures à Cherbourg, une collision avec un OFNI abîmant la dérive et la perte du safran bâbord, les frères Ravussin terminent à 1j. 19h. du premier.

A noter qu’après l’arrivée du dernier, il est établi que Groupama a parcouru le moins de milles sur tout le parcours : 4624 milles pour une route directe de 4340 milles, contre 4842 milles pour la plus longue distance réalisée par Banque Populaire.

Monocoques 50 pieds

Pris dans les calmes du Pot-au-Noir, les trois équipages des monocoques 50 pieds encore en course doivent prendre leur mal en patience. Défi Vendéen (Durand-Chemin) et StorageTek (Guillemot-Salnelle) sont à nouveau à la lutte pour la 2e place, avec un grand décalage dans l’ouest pour StorageTek, qui a repris la deuxième place mardi après-midi.

Correction : toutes nos excuses à Laurent Delage, de la voilerie North, qui a dessiné les voiles de Virbac, et non Luc Dubois comme nous l’écrivions dans le communiqué d’hier.

Loïc Le Bras



• CLASSEMENT 18/11/03 19:00:00 GMT

Rang Nom du Bateau Latitude Longitude Vit Cap Date - Heure Dist. Arrivée Dist. du 1er

MONOCOQUES 60 Open IMOCA
- 1 VIRBAC 10.87 18/11/2003 05:18:05 0.0 0.0
- 2 SILL 10.69 18/11/2003 12:09:11 0.0 0.0
- 3 ECOVER 10.68 18/11/2003 12:28:37 0.0 0.0
- 4 PRB 13 02.08’ S 38 00.56’ W 10.0 231 18/11/03 18:46:00 33.5 0.0
- 5 VMI 12 33.08’ S 36 56.28’ W 6.8 276 18/11/03 18:46:00 100.5 67.0
- 6 TEAM COWES 12 05.72’ S 36 36.92’ W 10.0 229 18/11/03 18:44:00 128.2 94.8
- 7 CARREFOUR PREVENTION 9 05.16’ S 34 48.12’ W 10.4 195 18/11/03 18:44:00 327.0 293.6
- 8 ARCELOR-DUNKERQUE 2 26.96’ S 29 34.80’ W 11.9 209 18/11/03 18:46:00 832.7 799.2
- 9 GARNIER 1 26.20’ N 30 26.84’ W 4.4 250 18/11/03 18:44:00 1006.4 972.9
- 10 LOIRE ATLANTIQUE 1 24.40’ N 26 57.68’ W 8.6 220 18/11/03 18:44:00 1111.3 1077.9
- 11 60e SUD 3 57.72’ N 27 37.04’ W 8.0 206 18/11/03 18:44:00 1217.8 1184.3
- 12 ADECCO 5 07.28’ N 25 52.96’ W 7.5 227 18/11/03 18:44:00 1331.1 1297.6
- 13 TIR GROUPE 7 21.20’ N 25 00.64’ W 5.0 188 18/11/03 18:44:00 1472.2 1438.8

MULTICOQUES 60 Open ORMA
- 1 GROUPAMA 16.49 16/11/2003 08:10:41 0.0 0.0
- 2 BELGACOM 16.42 16/11/2003 09:22:42 0.0 0.0
- 3 SERGIO TACCHINI 16.24 16/11/2003 12:20:28 0.0 0.0
- 4 GEANT 16.05 16/11/2003 15:27:31 0.0 0.0
- 5 BISCUITS LA TRINITAINE 15.95 16/11/2003 17:11:55 0.0 0.0
- 6 BANQUE POPULAIRE 15.87 16/11/2003 18:27:44 0.0 0.0
- 7 SODEBO 15.76 16/11/2003 20:20:15 0.0 0.0
- 8 GITANA 15.29 17/11/2003 04:50:45 0.0 0.0
- 9 FONCIA 15.25 17/11/2003 05:38:06 0.0 0.0
- 10 SOPRA GROUP 15.23 17/11/2003 05:55:55 0.0 0.0
- 11 BONDUELLE 14.93 17/11/2003 11:40:21 0.0 0.0
- 12 BAYER CROPSCIENCE 14.44 17/11/2003 21:31:02 0.0 0.0
- 13 BANQUE COVEFI 14.13 18/11/2003 04:04:00 0.0 0.0

MULTICOQUES 50 Open
- 1 MOLLYMAWK 13 19.00’ N 25 50.72’ W 10.7 164 18/11/03 18:44:00 1769.2 0.0

MONOCOQUES 50 Open
- 1 HELLOMOTO 1 43.72’ N 26 32.80’ W 9.7 218 18/11/03 18:44:00 1141.8 0.0
- 2 STORAGETEK 7 25.08’ N 27 40.04’ W 0.5 226 18/11/03 18:44:00 1401.9 260.1
- 3 DEFI VENDEEN 6 32.76’ N 25 39.60’ W 0.6 157 18/11/03 16:00:00 1409.9 268.1



A la une