SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules Verne

Kingfisher2 touche mais garde espoir au Cap de Bonne Espérance

mercredi 19 février 2003Redaction SSS [Source RP]

KINGFISHER2 A HEURTÉ UN OBJET NON IDENTIFIÉ LA NUIT DERNIÈRE... "on naviguait à bonne allure et d’un seul coup, le bateau a touché quelque chose dans l’eau. On ne sait même pas ce que c’est. J’ai entendu un grand ’clac’, j’étais assise juste à côté du safran et le bruit venait vraiment de là. Alors j’ai vite regardé et ça va, on avait quelques boulons un peu mous, mais rien de grave. On est content de pouvoir continuer à avancer comme avant"...

PAS DE DÉGÂT MAJEUR MAIS UNE BELLE FRAYEUR. Neal MacDonald, sur le pont au moment de l’incident : "la première idée qui vous vient à l’esprit, c’est qu’on pourrait couler ici... Les premières secondes on a vraiment peur de ça, mais après on réalise qu’on ne coulera pas et on vérifie tout le bateau pour chercher les éventuels dégâts... Quand j’y repense maintenant, je me dis qu’on a vraiment eu de la chance..."

KINGFISHER2 AU COUDE À COUDE AVEC LE RECORD Record #sailingrecord D’ORANGE. L’équipage d’Ellen MacArthur n’a plus que 30 minutes de retard sur le record Record #sailingrecord et continue de reprendre du terrain sur Geronimo avec encore 3 heures gagnées depuis hier...

KINGFISHER2 a franchi la longitude du Cap de Bonne Espérance hier matin à 9h18 GMT après 19 jours et 2 heures de mer depuis le départ d’Ouessant. Le célèbre Cap Horn est maintenant à 10000 milles dans l’est. Mais avant cela, KINGFISHER2 devra passer le Cap Leeuwin (pointe sud-ouest de l’Australie)...

APRÈS 5 JOURS ’A DONF’ dans les mers du sud, les conditions rencontrées par KINGFISHER2 la nuit dernière se sont un peu calmées... mais cette petite baisse de régime était prévue et n’a donc pas inquiété l’équipage. Au relevé de positions à 7h00 GMT ce matin, le maxi-catamaran semblait par ailleurs avoir retrouvé une vitesse Vitesse #speedsailing digne d’un Jules Verne...

TRANSITION MÉTÉO : ELLEN et Meeno étudient la situation à venir..."Nous avons un vent de nord d’environ 20 noeuds et nous espérons en bénéficier pendant encore une douzaine d’heures car nous traversons une zone de convergence entre une anticyclone et une dépression... Ensuite nous devrions rencontrer de très forts vents d’ouest..."

CHANGEMENT D’HEURE À BORD. KINGFISHER2 progressant dans l’est et traversant les fuseaux horaires, l’heure GMT ne signifie plus grand chose pour l’équipage... "nous allons changé d’heure pour la première fois, explique Andrew Preece. Si on ne le fait pas, nous allons finir par prendre le petit déjeuner au coucher du soleil, et le dîner à l’aube..."

• LES MOTS D’ELLEN ce matin

- "Depuis le Cap de Bonne Espérance on est au coude à coude avec le record de bruno Peyron sur Orange et si on fait une moyenne de 2 noeuds de plus qu’Olivier de Kersauson sur toute la duré des mers du sud on a une chance de passer le cap Horn avec le même temps que lui. Alors ça va vraiment être une course pour nous.

C’est vrai que dans les tempêtes on sent que le bateau ça charge. Le bateau est lourd mais par rapport aux tonnes d’eau autour de nous, c’est rien du tout, on est très très petit dans ce monde. Alors il faut vraiment faire attention quand on pousse trop de ne pas casser le bateau et que les vagues n’arrivent pas sur le mauvais côté. Hier soir on avançait bien sous une belle nuit et d’un seul coup, le bateau a touché quelque chose dans l’eau, on ne sait même pas ce que c’est et j’ai entendu un grand ’clac’, j’étais assise juste à côté du safran et le bruit venait vraiment de là. Alors j’ai vite regardé et ça va, on avait quelques boulons un peu mous, mais ça va, on est content de pouvoir continuer à avancer comme avant. Là on est entre deux sytèmes météo, entre une dépression et un anticyclone. La dépression c’est celle dans laquelle nous étions il y a deux jours mais elle a ralenti, et l’anticyclone est très grand et bien installé à l’est de l’Afrique, et nous on essaie de rester encore un peu au nord pour prendre le vent de nord-est et descendre..."


• LES CHIFFRES : à 07h00 GMT le 19.02.03
- Positions : 44 38’S 27 28’E
- AVANCE / RETARD sur le record : 30 minutes de retard sur Orange (sur le WayPoint6)
- AVANCE / RETARD sur Geronimo : 50 heures et 25 minutes de retard sur Geronimo (sur le WP6)
- DISTANCE PARCOURUE en 24 heures JOUR 20 : KF2 463 milles / Orange 500 milles / Geronimo 415 milles
- DISTANCE DE L’ARRIVÉE : KF2 17107nm / Orange 17099nm / Geronimo 16301nm
- VITESSE du BATEAU au relevé de positions : 20.1 noeuds
- Distance du WayPoint6 46 00’S / 70 00’E (200 milles au nord des îles Kerguelen ) : 1776 milles (distance théorique la plus courte)


A la une