SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules Verne

Olivier de Kersauson : "Nous faisons de nouveau un cap de merde pour éviter la furie"

Pendant ce temps, Kingfisher 2 reprend de la vitesse

jeudi 13 février 2003Redaction SSS [Source RP]


Ces dernières 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures , le trimaran aux couleurs de Cap Gemini et Schneider Electric a parcouru 521 milles à la moyenne de 21,72 nœuds. Des allures importantes qui demandent beaucoup de vigilance à Olivier de Kersauson et ses 10 hommes d’équipage.

« C’est très fatigant. Ces dernières heures, nous avons beaucoup manœuvré. De plus, il fait vraiment froid et très noir. C’est compliqué et stressant, mais ça se passe bien. La mer est moins dure à présent. On voit du ciel dans les nuages, quelques étoiles pour nous dire qu’il existe un autre monde. Geronimo glisse bruyamment d’une crête à l’autre. On aperçoit un début d’aurore boréale dans notre Sud, derrière la ligne ininterrompue de grains noirs. La tempête y ronfle déjà. Nous faisons de nouveau un cap de merde pour éviter la furie. Domine l’impression triste que le Sud ne veut pas de nous ».

Comme l’expliquait le skipper lors de la vacation d’hier, impossible de descendre à cause des vents violents qui grondent dans le Sud actuellement même si les hommes de Cap Gemini et Schneider Electric souhaitent rejoindre au plus vite les latitudes 58° ou 60° afin de raccourcir leur route. En effet, Geronimo évolue en ce moment aux alentours de 55° Sud, une latitude à laquelle les cartes des glaces ne sont toutefois pas encore indispensables. « La température de l’eau est encore à 9°C, nous ne sommes donc pas en danger pour le moment. Le risque de rencontrer les glaçons commence là où l’eau oscille entre 0°C et 4°C. À notre latitude, nous ne devrions donc pas avoir de glaces flottantes. On a une grosse pince à linge près de la table à carte pour toucher du bois dès que l’on parle de choses qui sont un peu fragilisantes. Tout va bien. Pourvu que ça dure ! ».

Par ailleurs, Olivier de Kersauson se dit content du jeu Jeu #jeu de voile de Geronimo, particulièrement adapté à ce tour du monde. « Nous n’avons effectivement pas de réel problème. Néanmoins, maintenant que l’on connaît mieux le bateau, il y a sûrement des coupes que l’on ferait un peu différemment sur telle ou telle voile, ou des surfaces que l’on modifierait. Mais dans l’ensemble, le travail de nos voiliers (Incidence à Brest Brest #brest ) est vraiment bien. Ce que porte Geronimo aujourd’hui est assez robuste et correspond à 80% à ce dont le bateau a besoin en ce moment ».

Position de Geronimo : Jour 33
- Position du bateau à 15H00 TU ce jour : 54°16S.- 159°44 W
- Distance parcourue en 12 heures : 253 milles
- Vitesse Vitesse #speedsailing moyenne sur les 12 dernières heures : 21,08 nœuds, point à point.


KINGFISHER2 a parcouru environ 180 milles depuis le relevé de positions ce matin à 7h00 GMT et l’objectif d’afficher des distances de plus de 500 milles en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures est de nouveau à l’ordre du jour. L’équipage du maxi-catamaran a mis le cap au sud-est à une vitesse Vitesse #speedsailing moyenne d’environ 20 noeuds de moyenne avec des pointes à 28. "C’est génial de sentir KINGFISHER2 bouger à nouveau. Ce vent redonne de l’énergie à tout l’équipage et au bateau. Les gars ont la pêche !"

Le routeur météo, Meeno Schrader : "ce soir le vent va rester autour de 25 noeuds et se renforcer demain autour de 37-40 noeuds avec des rafales à 46 noeuds en milieu de journée. KINGFISHER2 devra continuer à descendre vers le sud où il devrait attraper la première dépression. Cette dépression est assez petite mais elle se déplace assez rapidement et n’est pas trop loin du catamaran. KINGFISHER2 aura ensuite la possibilité d’empanner pour descendre plus au sud ou de rester sur une latitude comprise entre 35 et 36 degrés sud. Il se pourrait que l’empannage soit plus favorable, mais on va continuer d’étudier ces options jusque demain".

EMAIL D’ÉQUIPIERS DE KINGFISHER2

- KEVIN MCMEEL : "On espère attraper la dépression qui se forme au large des côtes de l’Argentine dans les prochaines 36 heures. C’est le premier d’une série de "wagons" qui nous permettra de quitter la gare... L’idée c’est de passer les prochains 30 jours à surfer devant ces dépressions, comme un surfer qui descend le creu d’une vague. Si la vague nous dépasse, il faudra attendre la suivante. L’idéal serait une pente de 30-35 noeuds..."

LES CHIFFRES : à 15h00 GMT le 13.02.03
- Position : 33 47’S 32 28’W
- VITESSE moy / maxi BATEAU (sur la dernière heure) : 21.96 / 28.7 nds / Cap : 165
- VITESSE moy / maxi VENT (sur la dernière heure) : 19.63 / 29.2 nds / Direction : 039
- Distance du WayPoint4 35 00’S / 24 00’W entrée des mers du sud : 507 milles (distance théorique la plus courte)
- Distance du WP5 42 00’S / 18 28’W au sud de Cape Town : 2520 milles (distance théorique la plus courte)



A la une