SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

VOILES DE SAINT-TROPEZ

Les yachts modernes sur de petits airs !

lundi 30 septembre 2002Redaction SSS [Source RP]

« A tous les voiliers modernes des Voiles de Saint-Tropez, affalé de l’aperçu dans trois minutes »…. Et voilà, la 3e édition des Voiles de Saint-Tropez est belle et bien partie ! Eole a bien voulu distiller un petit air de sud-est tournant sud-ouest dans l’après-midi, juste de quoi envoyer swinguer les quelques cent quarante huit bateaux inscrits dans la classe Voiliers Modernes. Un premier rendez-vous, sans la flotte de Tradition qui prendra la mer demain, mélangeant bateaux du troisième millénaire à d’autres aux histoires toutes plus exceptionnelles que les autres. Kauris III, le dernier-né Wally, a croisé Ville de Paris, représentant français à la Coupe de l’America de 1992 tandis que l’immense Rrose Selavy, prototype IMS de 73 pieds doublait l’ex-Kriter V, second de la première édition de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 1978… Magique !

La Baie de Saint-Tropez a été fidèle à elle-même et la première journée de régate a eu lieu dans des conditions extrêmement agréables… Le vent, discret dans la matinée, s’est gentiment levé vers midi et a permis de lancer les départs de la flotte Moderne répartie en sept classes. Départ devant la Tour du Portalet vers la Tourelle La Rabiou puis celle de la Moute avant d’aller virer la Bouée Club 55 devant la plage de Pampelonne. Ensuite, il fallait repartir vers la Tourelle de la Seiche à l’Huile située en face de Sainte-Maxime avant de revenir passer la ligne d’arrivée en face de cette même Tour du Portalet… A ce petit jeu Jeu #jeu de passe-passe entre les marques, les grosses pointures parties en fin de peloton vont rapidement rattraper les autres classes parties avant… Les Wally vont faire leur show et le tout nouveau Kauris III après un départ en milieu de ligne, a fait une spectaculaire remontée à travers la flotte. 107 pieds de long, soit plus de 35 mètres, le géant du chantier italien, quille basculante au vent et voiles carbone/kevlar bordées, va prendre rapidement la tête de la flotte Wally en gagner en temps réel. Magic Carpet appartenant à Owen Jones terminera dans sa jupe et devrait bien se classer en temps compensé.

Si l’on ne connaîtra les résultats en temps compensé que mardi matin, un des moments forts de la journée sera l’explosion littéralement du spi de Ville de Paris barré par Marc Pajot. Une claque à 20 nœuds de vent est venu saluer le demi-finaliste de la Louis Vuitton Cup en 1992 alors qu’il venait d’affaler son génois et le spi ne l’a pas supporté… Un peu trop de pression est venue s’engouffrer dans la grande voile ballon... « Il ne nous restait plus que les bretelles ! » lachaît Louis Heckly, n°1 sur le bateau ayant participé à la fameuse Coupe de l’America qui débute, d’ailleurs, cette nuit pour l’équipage français en place actuellement à Auckland (Nouvelle-Zélande). Mais quoiqu’il en soit et ce, dans l’attente des premiers résultats, les Voiles de Saint-Tropez ont belles et bien débutées !   Pierrick Garenne / http://www.snst.org  


Brèves :  
- Marc Thiercelin (2e du Vendée Globe en 1996/97, 2e d’Around Alone en 1998/99 et 4e du Vendée Globe en 2000/01) barrera dès demain le 8M JI Aile VI… Un bateau qui a appartenu à Virginie Hériot dans les années 20. C ’est à bord de ce bateau que la grande dame du yachting français avait gagné les Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1923… Dernier détail, ce bateau est classé « trésor national » soit monument historique !
- C’est hier, soit dimanche à 17 heures, que l’inauguration du Village des Voiles de Saint-Tropez 2002 a eu lieu en présence de Messieurs le sous-préfet Marcel PERES, le maire de Saint-Tropez Jean-Michel COUVE et André BEAUFILS, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez.
- Combien de personnes drainent les Voiles de Saint-Tropez ? 6 000 personnes environ sachant que la population des tropéziens l’hiver tutoie les 5 000… 
- 3e hier en temps réel de la course de liaison Cannes/Saint-Tropez et 1er de la classe Esprit de Tradition, Antonisa est un yacht de 124 pieds (près de 41 mètres) de long dessiné par Bruce King. « Lorsque vous voyez Antonisa, la première impression est de penser que ce bateau a été construit au début du siècle dernier ! En fait c’est une construction contemporaine, mais en utilisant des techniques traditionnelles » déclare son propriétaire Pasquele Natuzzi. Lancé en 1999, Antonisa a été construit en bois et résine époxy et possède tout de même un mât carbone de… 180 pieds soit près de 60 mètres ! Côté équipage, c’est Lionel Péan qui le barre. Rappelons que Lionel a gagné la solitaire du Figaro en 83 puis la Withbread en 1986 à bord de l’Esprit d’Equipe et a participé à nombre de grandes classiques comme la Route du Rhum, la Transat Anglaise, Sydney/Hobart, Fastnet…
- Ils sont quatorze à être là. Mais qui sont-ils ? Quatorze plans issus de la dynastie Fife : Belle Aventure (1929), Cambria (1928), Demeter VIII (1889), Eva (1906), Hallowe’en (1926), Iona (1899), Jap (1899), Kentra (1923), Madrigal (1938), Merry Dancer (1938), Moonbeam (1903), Nan of Fife (1896), Tuiga (1909) et Vanity V (1936). Certainement, une des plus importantes réunions de bateaux venant de la célèbre famille écossaise !


A la une