SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

REGATES ROYALES-TROPHEE PRADA

Kookaburra, Pesa, Jap s’imposent à Cannes parmis les Traditions et Classiques

samedi 28 septembre 2002Redaction SSS [Source RP]

Pour cette dernière journée des Régates Royales-Trophée Prada, Eole a salué la flotte des plus belles manières et a daigné distiller 8 nœuds de vent cet après-midi sur la Baie de Cannes. Une bouée à virer au large de l’Ile St-Honorat, une bouée sous le vent à quelques encablures de la côte puis un retour vers Cannes plein vent de travers et la cinquième manche pour les yachts de Tradition inscrits au Prada Challenge for Classic Yachts était achevée ! Et si aujourd’hui, les rôles étaient inversés entre Moonbeam (1903) et Tuiga (1909) qui réalise une belle manche, il faut surtout saluer les victoires de quatre nouveaux venus sur le circuit Prada Challenge for Classic Yachts au Classement Général Final. Quels sont-ils ? Pesa (1911), Jap (1897), Sonny (1935) et Al Na’Ir III (1964) qui créent la surprise tandis qu’en Classes Métriques, les favoris ont bien tenu leurs engagements et gagnent dans chacune de leurs classes respectives. Kookaburra II gagne en 12M JI, Fleur de Lys en 8M JI et Bravade VI en 6M JJI. Au total, ce seront près de 2 000 marins qui auront courus sur près de cent-cinquante bateaux réunis… Une semaine qui restera incontestablement dans les annales !

Classes Métriques : Les favoris confirment !

12M JI : Kookaburra II ou l’intouchable !

C’est Kookaburra II, le 12M JI de Patrizio Bertelli barré par Gabrielli, qui emporte haut la main cette 24e édition. Il faut savoir que trois Kookaburra ont été construits, tous defender du défi australien pour la coupe de l’America de 1987. Pour l’histoire Histoire #histoire , ce sera son grand frère Kookaburra III qui perdra la fameuse " Cup " devant le Stars & Stripes de Denis Conner ! Mais cette semaine c’est bien le numéro II australien qui aura fait la loi sur le plan d’eau cannois en gagnant neuf manches sur neuf. Rien à dire, le bateau à la coque bleu clair était le plus fort... Sovereign (1963), finaliste perdant en 1964 de la célèbre course à l’aiguière d’argent, ne pourra rien faire mais sauvera tout de même la deuxième place devant Challenge 12 (1983), le sister-ship d’Australia II (ndlr : mais sans la fameuse quille à ailettes !) de vingt ans pourtant son cadet ! Le premier 12M JI Ancien est Sovereign (1963).

8M JI : Fleur de Lys, le petit nouveau à battre !

Beau sacre pour Fleur de Lys mis à l’eau en 2002 ! Le plan Jacques Fauroux barré par son fils Nicolas aura incontestablement survolé cette 24e édition et termine en tête devant le suisse Aluette. Gaulois (1984) est troisième et termine à un petit point devant France (1937), deux unités des plus fidèles au rendez-vous cannois. Le premier 8M JI ancien est France (1937) barré par Jacques Flori, président du Yacht Club de Cannes.

6M JI : Bravade VI comme un seul homme !

Le bateau barré par François Brénac gagne haut la main sur cette classe comptant huit inscrits ! Le champion du monde ISAF il y a quelques mois et le vainqueur du Tour de France à la Voile 2001 a mené Bravade VI (1988) à la victoire en remportant sept victoires sur huit manches courues et le bateau à la coque mauve a survolé cette 24e édition ne laissant aucune chance à ses frères de jauge. Premier ancien et deuxième au Général, Dix Août (1950) appartenant au Président du Yacht Club de France, Pierre-Paul Heckly, signe ici une superbe performance en terminant devant Gitana, une unité de 1985… Le 3e est Eole II, un plan Camatte de 1936 qui termine à… 23 points du premier !

Classements généraux Classes Métriques Régates Royales-Trophée Prada
- 6MJI ( 8 inscrits) après huit manches : 1. Bravade VI (F. Brénac-France) 7 pts ; 2. Dix Août (P-P Heckly- France) 15 pts ; 3. Eole II (J.-P. Vernet-France) 30 pts…
- 8MJI (4 inscrits) après neuf manches : 1. Fleur de Lys (N. Fauroux-France) 8,5 pts ; 2. Aluette (P. Groh - Suisse) 14,5 pts ; 3. Gaulois (J.-P. Gourio-France) 27 pts ; France (J. Flory-France) 28 pts
- 12M JI (6 inscrits) après neuf manches : 1. Kookaburra II (Gabrielli-Italie) 8 pts ; 2. Sovereign (L. Péan-France) 18 pts ; 3. Challenge 12 (M. Lubken-France) 24 pts…

Yachts de tradition : Les petits nouveaux créent une fois de plus la surprise !

Contrat rempli pour les Régates Royales-Trophée Prada puisque sur les cinq jours de régate, cinq manches ont été courues dans un vent oscillant entre 5 et 15 nœuds établis. Soleil haut dans le ciel, mer calme à très peu agitée : les Régates Royales-Trophée Prada 2002 auront été incontestablement un grand cru du circuit Prada Challenge for Classic Yachts !

Une réussite d’autant plus totale que les nouveaux venus ont une nouvelle fois brillé. Et si l’an passé, les victoires souriaient à Tummler, Gaudéamus ou encore Seabird qui étaient des nouveaux venus sur le circuit, cette année ce sont Pesa (1911), Sonny (1935), Jap (1897) et Al Na’Ir III (1964) qui ont gagné dans quatre des sept classes inscrites. Quatre victoires qui font preuve de l’excellente santé de ce circuit de yachts classiques fidélisant et accueillant année après année de nouvelles restaurations et de nouvelles mises à l’eau.

C’est ainsi que cette année, il faut célébrer la superbe victoire en Aurique de plus de 20 mètres de Pesa, un plan de Max Oertz de 1911 qui nous vient de l’Atlantique, originaire du Bono (Golfe du Morbihan) précisément, et qui participe pour la première fois au Prada Challenge for Classic Yachts. Une première qui se solde par une belle victoire au Général avec deux places de 1er sur les cinq manches courues. Marilee (1926), cette unité appartenant à la célèbre jauge des NY40 dessiné par Nathanael Herreshoff au début du 20e siècle, termine 2e. Rappelons que ce yacht était arrivée l’an passé pour la célébration du Jubilee de Cowes pour la Coupe de l’America. Après deux étés passés en Europe, cette superbe unité a prévu de retourner à New York cet hiver. Thendara (1937) est 3e et Nan (1896), qui était apparu l’an dernier sur le circuit, est 4e.

En Aurique de moins de 20 mètres, c’est le petit nouveau venu Jap (1897) qui se glisse devant Avel (1896), Iona (1899) et Lulu (1897). Et si Jap signe sa première participation cette année au Prada Challenge for Classic Yachts, il s’agit en fait d’un Cork Harbor One-Design (CHOD) construit à onze exemplaires seulement pour les membres du Royal Munster YC. Dessiné par William Fife III, Jap a été construit en 1897. Il en reste actuellement quatre en état de naviguer ! Un bateau d’autant plus rapide qu’il s’est permis de gagner trois manches sur cinq et de pointer deux fois à la 2e place… Impressionnant !

En Grand Marconi Epoque, C’est Agneta (1949) qui l’emporte confirmant comme depuis toujours son excellente forme et ses excellentes capacités de croqueurs de milles. Il termine 4 points devant le bel Hallowe’en (1926) et le 12M JI Seven Seas of Porto (1935). Agneta pour l’anecdote a gagné trois manches sur cinq !

La bataille en Grand Marconi Classique aura tourné à l’avantage de Samuraï (1962). Luigi Pavese, son barreur, aura eu à contrôler les assauts de War Baby (1972). Trois manches de 1er pour l’un, deux pour ce dernier… Les jeux sont faits et la lutte aura été somptueuse tout au long des cinq manches ! White Dolphin (1967) de Francis Mons est 3e.

Coup de chapeau à Sonny (1935) qui gagne la plus importante classe en terme de nombre d’inscrits. Ils étaient dix-sept et Sonny, nouveau venu, gagne deux manches sur cinq et termine quatre fois sur cinq sur le podium ! Rappelons que Sonny est sorti de restauration le 20 juin dernier. Une restauration en tout point identique à l’original de 1935… Beau et rapide à la fois ! Le deuxième est le connu et reconnu Tamara IX (1933) qui n’est autre que le bateau de l’architecte Doug Peterson actuellement à Auckland pour la Coupe de l’America et le 3e est le rapide Havsörnen (1937). Une lutte qui s’est tout de même jouée entre les deux premiers puisque le plan Holm termine à 20 points du second !

En Petit Marconi Classique, c’est Al Na’Ir III (1964) qui l’emporte devant Swala (1969) et Sagittario (1972)… Les trois n’ont pas arrêté de se passer les victoires de manches et ils se tiennent tous à 1 point. Superbe !

Enfin en Esprit de Tradition, Wild Horse (1998) devant Zephir of Falmouth et White Wings. Wild Horse a gagné quatre manches sur cinq… Impérial !

Pierrick Garenne

Classements généraux Régates Royales-Trophée Prada (temps compensé) après manche 5 :
- Tradition Aurique (+ de 20 mètres - 7 inscrits) : 1. Pesa ; 2. Marilee ; 3. Thendara …
- Tradition Aurique (- de 20 mètres - 8 inscrits) : 1. Jap ; 2. Avel ; 3. Iona…
- Grand Marconi Epoque (12 inscrits) : 1. Agneta ; 2. Hallowe’en  ; 3. Seven Seas of Porto…
- Grand Marconi Classique (6 inscrits) : 1. Samuraï ; 2. War Baby ; 3. White Dolphin…
- Petit Marconi Epoque (17 inscrits) : 1. Sonny ; 2. Tamara IX ; 3. Havsörnen…
- Petit Marconi Classique (8 inscrits) : 1. Al Na’Ir III ; 2. Swala ; 3. Sagittario…
- Esprit de Tradition (3 inscrits) : 1. Wild Horses ; 2. Zephir of Falmouth ;3. White Wings…



A la une