SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

REGATES ROYALES-TROPHEE PRADA

Trois leaders se détachent dans chacune des classes métriques

Pesa (1911) est leader de la classe des Auriques de plus de 20 mètres

vendredi 27 septembre 2002Redaction SSS [Source RP]

Des journées comme celles que nous venons de vivre depuis le début de ces 23e Régates Royales-Trophée Prada, nous en redemandons tous les jours ! Vent forcissant de 15 nœuds, ciel bleu azur, mer belle et équipages des plus concentrés… Le cocktail est réuni pour avoir une somptueuse édition des Régates Royales-Trophée Prada 2002. Cette journée a été magnifique à tout point de vue ! L’option à terre de Moonbeam (1903) se glissant à quelques encablures de rochers aiguisés comme des couteaux est payante, sans parler du « gybe set » réussi digne de la Coupe de l’America à la bouée au vent ! Que dire de la bagarre avec Tuiga (1909) qui terminera à quelques secondes derrière le plan Fife de six ans son aîné ! Et la lutte acharnée entre Iona et Lulu, deux centenaires que ne sont pas lâchés d’une longueur d’écoute pendant plus de deux heures ! Et les Dragon alors ! Franck Berg (Rat Pack) est bien parti pour gagner une 3e fois les Régates Royales-Trophée Prada tandis qu’en Métriques, kookaburra II (12M JI) a gagné pour la 7e fois consécutive, Bravade VI (8M JI) s’éloigne au classement et Fleur de Lys (6M JI) est quasi assuré de la victoire.

Dragon (4e et 5e manche)

Régates dans la baie de Cannes jeudi

Rat Pack impérial et Dirastac’h, premier bateau français dans les 10 premiers !

Quelle leçon ! Le danois Franck Berg barreur de Rat Pack a été impressionnant aujourd’hui en remportant les deux manches du jour. Incroyable ! De ce fait il s’envole au Général et compte 48,40 points et le deuxième Chrisco est à 16 points derrière. Les régates du jour couronnent également un bateau français, Dirastac’h, skippé par Yann Kersalé et barré par Gildas Philippe, le champion du Monde de 470 et sélectionné olympique au JO de Sydney, qui termine 4e et 2e des deux manches du jour. « C’était encore un peu tordu aujourd’hui. Il y avait des risques à prendre, concède Gildas qui entame une nouvelle préparation olympique à l’issue du rendez-vous cannois, et nous les avons pris ! Mais c’est vrai que nous avons bien navigué même si, en fin de journée, dans les 15 nœuds établis nous étions trop légers ! Il nous manque bien 100 kilos pour faire face à certains équipages… ». Quoiqu’il en soit, le bateau français se glisse à la 9e place du Général et entre dans le top 10 de la série qui réunit, rappelons-le, nombre de meilleurs mondiaux. Rien de très étonnant d’ailleurs lorsque l’on voit les dix premiers de ce classement général avant jury… On retrouve les meilleurs mondiaux de la série avec Dieter Schön (Chrisco actuel 2e), Guus de Groot (Furie actuel 3e), Peter Warrer (Lil, actuel 4e) sans oublier Peter R. Hoj Jensen sur Danish Blue actuel 6e

Classes Métriques

12M JI (6e et 7e manche) : Kookaburra II l’imbattable !

Rien à faire ! « Kookaburra II est un bateau que l’on ne peut pas accrocher lâche Lionel Péan à bord de Sovereign. De toutes les manières, il y a 23 ans de différence entre nous deux. C’est assez normal que l’on ne puisse rien faire ! Au Jubilee de Cowes l’an passé, nous terminions toujours devant lui. Mais beaucoup de travaux ont été fait sur Kookaburra II et l’on voit la différence cette année ! ». Et donc de sept pour le bateau australien qui vient de gagner deux nouvelles fois aujourd’hui. Derrière le combat est plus âpre entre Challenge 12 (1983) et Sovereign pourtant de 20 ans son aîné ! Chacun des bateaux a terminé une fois 2e aujourd’hui. Mais au Général, si Kookaburra II est largement en tête avec 6 petits points, Sovereign est 2e avec 13 points suivi de Challenge 12 avec 17 points.

8M JI : Fleur de Lys a partagé une première place aujourd’hui ! (6e et 7e manche) L’incontournable Fleur de Lys (2002) termine premier à la 1re manche tandis qu’il partage la première place du podium avec Aluette (1986) dans la 2e. Quoiqu’il advienne ces deux bateaux restent les deux seuls protagonistes de cette classe à se disputer la première place puisque Fleur de Lys a 6,5 points au Général, Aluette 10,50 points et France est 3e avec 20 points.

6M JI : Bravade VI leader incontesté ! (5e et 6e manche) En 6M JI, Bravade VI continue son show. Le bateau barré par François Brénac récent Champion du Monde ISAF mais aussi vainqueur du Tour de France à la Voile 2001, remporte les deux manches du jour. Dix Août est deux fois deuxième et s’installe solidement à la 2e place du classement Général. Un moderne et un ancien… Belle représentativité de cette classe !

Yachts de tradition (3e Manche)

A bord de MoonbeamUne fois de plus quelle journée ! Si les yachts de tradition ont quitté le port en fin de matinée dans un vent aux abonnés absents, le Président du Comité de Course, Jean-Pierre Odéro, a eu le nez creux puisque vers 12h45 un zéphyr de quelques 5/6 nœuds permettait de donner les départs. Un doux souffle qui va monter progressivement dans le courant de la journée pour tutoyer en milieu d’après-midi une quinzaine de nœuds d’ouest. Toutes voiles dehors, il fallait tout d’abord virer une bouée mouillée au large des îles de Lérins avant de partir sur un long bord de travers vers Théoule puis revenir au portant vers Cannes. Certains vont se glisser le long des îles de Lérins, un œil rivé au sondeur et un autre sur le réglage des voiles… Moonbeam (1903) fera ce choix et « les locaux de l’étape » n’avaient aucune crainte en venant jouer à rase-cailloux. Une option à terre qui allait le mener à la deuxième place en temps réel juste derrière Thendara (1936) mais 13 secondes devant son rival Tuiga (1909)… Au temps compensé, les pendules sont remises à l’heure et c’est Marilee (1926), ce superbe yacht issu de la jauge des NY40, qui l’emporte. Un bateau américain à 100% qui retournera aux Etats-Unis l’année prochaine. Au Général, Pesa (1911) est en tête suivi de Thendara (1936) suivi de Marilee (1926).

En Classe Epoque Aurique de - de 20 mètres, c’est le petit Jap (1897) qui gagne (lire les Brèves). Il est en tête également au Général. Le magnifique Avel (1896) est second du jour et au Général suivi de Iona (1899). Lulu (1897) est 3e de la manche et superbe est la lutte que se font ces deux derniers sur l’’au, se marquant et essayant de profiter des moindres erreurs des autres. En classe Grand Marconi Epoque, la lutte se joue entre The Blue Peter (1930), Hallowe’en (1926), le 12M JI Seven Seas of Porto (1935) et le beau Agneta (1949), ce yacht ayant appartenu à G. Agnelli. Au Général, Hallowe’en est en tête de 2 points devant Agneta et rien n’est joué ! En Grand Marconi, rien à faire contre Samuraï (1962) barré par Luigi Pavese qui mène la régate du début jusqu’à la fin. 3 points d’avance à ce jour sur War Baby (1972) qui a du récupérer son spi à l’eau à la bouée au vent après une mauvaise manœuvre ! En Petit Marconi Epoque, c’est la bagarre également entre trois bateaux : Sonny (1935) qui gagne la manche du jour et est en tête du Général, Tamara IX (1933) qui appartient à l’architecte naval Doug Peterson qui n’est autre que le père des Class America du team italien Prada à Auckland et le somptueux Stormy Weather (1934). En Petit Marconi, c’est Swala (1969) qui règne de barre de maître sur cette série suivi de Sagittario (1972) et de Ilderim (1956) qui se battent pour la seconde place… En Spirit of Tradition, c’est Wild Horses (1998) qui gagne aujourd’hui et devient leader au Général de sa classe devant Zéphyr of Falmouth (1995)

Programme de vendredi 27 septembre : Régates Dragons, Classes métriques et yachts de tradition.

Pierrick Garenne

Dragon (76 inscrits) : classement général provisoire avant jury après 8 courses :
- 1. Rat Pack (F. Berg-Danemark) ; 2. Chrisco (D. Schön-Allemagne) ; 3. Furie (G. de Groot Hollande) ; 4. Lil (P. Warrer-Danemark) ; 5. Puca (D. O’Donoghue-Irlande)…

Classes Métriques : classements généraux provisoires
- 6MJI ( 8 inscrits) après cinq manches : 1. Bravade VI (F. Brénac-France) 5 pts ; 2. Dix Août (P-P Heckly- France) 10 pts ; 3. Vert Galant (L. Thierry-Mieg-France) 20 pts…
- 8MJI (4 inscrits) après six manches : 1. Fleur de Lys (N. Fauroux-France) 6,5 pts ; 2. Aluette (P. Groh - Suisse) 10,5 pts ; 3. France (France) 20 pts…
- 12M JI (6 inscrits) après six manches : 1. Kookaburra II (Gabrielli-Italie) 6 pts ; 2. Sovereign (L. Péan-France) 13 pts ; 3. Challenge 12 (M. Lubken-France) 17 pts…

Tradition classements généraux provisoires (temps compensé) après manche 3 :
- Tradition Aurique (+ de 20 mètres - 7 inscrits) : 1. Pesa ; 2. Thendara ; 3. Marilee…
- Tradition Aurique (- de 20 mètres - 8 inscrits) : 1. Jap ; 2. Avel ; 3. Iona…
- Grand Marconi Epoque (12 inscrits) : 1. Hallowe’en ; 2. Agneta ; 3. Seven Seas of Porto…
- Grand Marconi Classique (6 inscrits) : 1. Samuraï ; 2. War Baby ; 3. White Dolphin…
- Petit Marconi Epoque (17 inscrits) : 1. Sonny ; 2. Tamara IX ; 3. Stormy Weather …
- Petit Marconi Classique (8 inscrits) : 1. Swala ; 2. Sagittario ; 3. Ilderim…
- Esprit de Tradition (3 inscrits) : 1. Wild Horses ; 2. Zephyr of Falmouth ;3. White Wings…


Dans la même rubrique

REGATES ROYALES-TROPHEE PRADA : Thendara (1936) brille en Tradition

REGATES ROYALES-TROPHEE PRADA : Plus de 150 bateaux et 2 000 marins sur l’eau

Régates Royales Cannes : Franck Berg (Rat Pack) confirme en Dragon

Voiles de Saint-Tropez : Les Voiliers de tradition en lice à partir du 1er octobre


A la une