SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Newport-Bermuda

Départ de Newport de la grande classique américaine

635 milles plein sud contre le record de Boomerang

vendredi 14 juin 2002Hervé Favre

C’est aujourd’hui à 13 heures heure locale que les skippers et leur équipage partiront de Newport pour les Bermudes. Un parcours de 635 milles réputé difficile en raison du fameux Golf Stream à traverser.

Il s’agit de la 43e édition de cette classique des courses océaniques qui se courre tous les deux ans. Cette année voit une participation record Record #sailingrecord de 184 bateaux. Il faut dire que cette course est la plus importante régate océanique sur la côte est des Etats-Unis.

La course part de Newport, Rhode Island, pour se terminer à St-David’s head, pointe nord-est de l’archipel des Bermudes. Le parcours de cette régate est tactiquement très intéressant et selon les conditions, chaque bateau, du plus petit au plus grand, peut prétendre gagner sa classe.

image 300 x 393On peut partager le parcours en trois parties distinctes qui requièrent chacune une stratégie propre :

De Newport au Gulf Stream, les bateaux naviguent dans une eau plutôt froide et le brouillard est souvent de la partie. Chacun essaie alors de se positionner au mieux pour négocier leur point d’entrée dans le Gulf Stream. Au nord du courant se trouvent les remous chauds qui tournent dans le sens des aiguilles de la montre. Il faut dès lors se positionner afin de profiter du côté avantageux pour bénéficier du flot allant vers l’est. La vitesse Vitesse #speedsailing dans les remous peut atteindre 3 nœuds, et peut donc créer des écarts considérables. Les prétendants à la victoire n’auront pas manqué d’aller vérifier depuis de nombreuses semaines les sites internet spécialisés afin d’étudier la position et l’évolution du Golf Stream et de ses remous.

La traversée du Golf Stream se fait généralement vers l’est en essayant de prendre au plus court mais aucune configuration n’est vraiment typique. Du fait de la grande différence de température entre le courant et les eaux plus au nord, des phénomènes météos particuliers tels que des orages se produisent souvent. Et c’est à ce moment là que l’on se rend compte que la fonction du profondimètre indiquant la température de l’eau ne sert pas seulement en croisière pour savoir si l’eau est assez chaude pour pouvoir se baigner !

La mer dans le Gulf Stream est souvent grosse et hâchée du fait de l’interaction entre le flot (environ 4 nœuds) et le vent.

Avant d’entamer le sprint final jusqu’aux Bermudes, il faut tout d’abord mériter son ticket de sortie du Gulf Stream en négociant les remous (froids cette fois-ci et qui tournent dans le sens contraire des aiguilles de la montre). Cela fait, la navigation est plus aisée et les bateaux naviguent dans des eaux nettement plus chaudes (la température de l’eau aux Bermudes est actuellement de 26°C).

Le record Record #sailingrecord de l’épreuve est détenu depuis 1996 par Georges Coumentaros sur son maxi de 24 mètres Boomerang avec une moyenne supérieure à 11noeuds (57 heures 31 minutes et 50 secondes). Il a amélioré le précédent record vieux de 14 ans de preque 5 heures.

La flotte est répartie en 5 classes : 136 dans la classe IMS Cruiser/Racer, 10 dans la classe IMS Racing Division, 26 dans la classe Americap Cruising (sans spinnaker), 2 dans la classe Americap Classic (sans spinnaker) et 10 dans la classe Americap en double (avec spinnaker). Le départ aura lieu à 12h55 heures locales soit 18h55 heure française.

Les favoris de la course en temps réel sont les maxis Boomerang, qui vient défendre son record mais il lui faudra compter avec Morning Glory ou encore Pyewacket, le maxi de 75 pieds de Roy Disney qui disputera là sa première Newport-Bermuda.

La météo annoncée pour cette année est bonne avec un départ qui devrait se faire sous spinnaker dans un vent de Nord-Est de 15-16 nœuds. Sera-ce assez pour pousser les concurrents vers un nouveau record ? Les plus optimistes ne le pensent pas et voient plutôt les premiers arriver lundi dans l’après-midi.

Site de la course : http://www.bermudarace.com



A la une