Sea, Sail & Surf news

Du grand large à la plage : L’actualité des sports de glisse depuis 2000

Grand Prix de l’Ecole Navale

GPEN 2023 : Sans faute d’Hippolyte Gruet en Waszp

samedi 20 mai 2023Redaction SSS [Source RP]

Le Grand Prix de l’Ecole Navale vient de s’achever sur une superbe journée, marquée par un vent fort, du soleil, et des régates très disputées dans toutes les séries. Cette édition est fidèle à l’esprit du Grand Prix qui sait innover – avec de nouveaux supports comme le Figaro 3 ou les Birdy Fish, tout en offrant des courses et un spectacle de grande qualité. Entre Camaret, Brest Brest #brest , Lanvéoc ou Roscanvel, les marins repartent avec des souvenirs pleins les yeux. Cinq d’entre eux sont par ailleurs auréolés du prestigieux titre de champion de France.

Waszp : Le sans faute d’Hippolyte Gruet

Sept points en six courses, c’est l’équation parfaite signées par le jeune Hippolyte Gruet. A seulement 21 ans, le sudiste domine son premier Grand Prix et remporte cinq courses consécutives. Il est donc le deuxième champion de France de cette jeune discipline.

« Je gagne car j’ai une bonne maîtrise du bateau plus que du plan d’eau. Je n’avais jamais navigué ici mais je m’entraîne maintenant trois fois par semaine, ça commence à payer. Le plan d’eau est super agréable, avec un vent très régulier. J’ai enfin un titre de champion de France ! Cela fait trois ans que je fais du bateau volant, ça fait plaisir ! Le vol, c’est le futur de la voile. Il y a beaucoup de technique au début mais une fois que c’est acquis, c’est fabuleux. Ça ouvre beaucoup de portes » explique Hippolythe.

Il est suivi par le Suisse Mikhail de Weck. A 16 ans seulement, il est vice-champion de France.

J80 : Moriceau, l’as de la brise

Cette dernière journée a été décisive au sein de la très disputée classe des J80. Le duel annoncé entre Luc Nadal et Simon Moriceau a tourné à l’avantage de ce dernier. Avec son équipage 100 % APCC Nantes, Simon a réalisé un parcours impeccable qui lui permet de renouer avec la victoire sur le Grand Prix. Le skipper se réjouit de ce nouveau titre :

« Ca a été disputé jusqu’au bout avec Luc Nadal. On était à égalité ce matin mais on a su profiter de belles opportunités aujourd’hui. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné ici ! C’est sympa car nous sommes tous du même club, l’APCC Nantes. »

Un classement des clubs de la défense a également été attribué dans cette série, il est attribué à Patrick Bot, enseignant à l’Ecole Navale.

J70 : Transition réussie pour Laouenan et son équipage

Après une carrière brillante en J80, Pierre Laouenan et son équipage ont choisi de s’essayer au J70. « On a voulu passer sur ce support pour se challenger, se mettre en difficulté et continuer à apprendre des choses » résume Pierre. Cette arrivée sur le circuit J70 a été remarquée puisque l’équipage remporte son premier titre de champion de France – d’un tout petit point - après une bataille homérique face à Damian Michelier.

« Ça a été un gros championnat. Nous avions deux points d’avance ce matin, autant dire rien et nos concurrents gagnent les deux premières courses du jour. Il fallait donc s’imposer, on n’avait pas le choix, et ça s’est joué sur le bord de près de la dernière course. On est super content car c’est notre deuxième régate en J70 » se réjouit Pierre.

Open 5.70 : Victoire à domcile pour Adrien Carn

Adrien Carn et son équipage ont fait parler la poudre aujourd’hui sur le plan d’eau Brestois puisqu’ils gagnent la quasi-totalité des courses. Licenciés de Brest Brest #brest Bretagne Nautique, club organisateur, ils ont le plaisir de gagner devant leur public. Adrien Carn dresse un bilan positif de ce championnat :

« Quand il y a du vent, on fait de bonnes courses. On est Brestois et on aime quand c’est fort. On est habitués au terrain et ça nous réussit. Ça fait plaisir de gagner à domicile, en plus c’est notre club qui organise donc on est très heureux de gagner devant eux. »

Corsaire : Jacques Levy, Corsaire en chef

Le Malouin Jacques Levy, habitué du Grand Prix, gagne un nouveau titre de champion de France. Il se réjouit de voir toujours plus de Corsaire sur le Grand Prix et de pouvoir découvrir de nouveaux sites chaque année :

« Je suis président de la classe Corsaire et nous sommes très content de venir au Grand Prix depuis plus de 10 ans. Le plan d’eau est très beau. Je découvre le plan d’eau de Roscanvel qui est magnifique et le club s’est débrouillé pour nous faire un très bel accueil. »

Birdy Fish : Envol réussi pour le Birdy

Le Grand Prix de l’Ecole Navale est toujours fidèle à son esprit d’innovation et, cette année, la principale nouveauté est l’arrivée du Birdy Fish. Ce petit monocoque, reconnaissable à ses grandes moustaches roses, a tout de suite trouvé son public. Pierre Rhimbault, créateur du voilier se félicite de cette entrée dans le monde de la régate :

« C’est un super premier événement. Le niveau est encore un peu hétérogène. Avoir onze bateaux qui se déplacent pour ce premier Grand Prix, c’est génial. Ça va donner envie aux autres. Nous avons eu toutes les conditions et même aujourd’hui, dans le vent fort, il n’y a pas eu de casse. Tout le monde y trouve son compte. Les Birdy Fish seront bientôt sur la Foiling Week, c’est le début de la route de ce bateau en régate. »

Mini J : Hervé Tourneux à nouveau sacré

Déjà vainqueur du Grand Prix de l’Ecole Navale l’année dernière, le Vannetais s’impose après un match serré face à Laurent Gourves. Le podium est complété par un autre Vannetais : Patrick Dubs.

« C’était vraiment sympa. On a eu tout type de conditions et c’est monté jusqu’à 20 nœuds aujourd’hui ce qui est dur avec nos petits bateaux qui sont très bas sur l’eau. Les manches ont été très disputées avec beaucoup de bascules qui peuvent changer la donne. »

Gibsea Plus : « Gavroche » gagnant pour François Mouchel

Deux victoires et puis s’en va, c’est le parcours de François Mouchel qui remporte son second Grand Prix de l’Ecole Navale avec un score sans appel de huit victoires. Le Fouesnantais se sépare de son « Gavroche » gagnant, mais - promis, - il reviendra sur le Grand Prix :

« C’est la deuxième fois que l’on participe avec le même équipage. Nos adversaires nous ont mis la pression pour revenir cette année et ça s’est super bien passé avec une super ambiance dans la classe GibSea. On a découvert Roscanvel et ce côté de la Presqu’île. C’est le plan d’eau parfait pour le bateau. C’est joli, abrité et on a eu de très belles conditions. »

Figaro 3 : Hartz renoue avec la victoire

La victoire de Philippe Hartz a un gout particulier. Ce militaire, devenu skipper est en effet soutenu par la Marine Marine Marine nationale Nationale, il est donc particulièrement heureux de cette victoire en plein cœur de la rade de Brest Brest #brest . A bord de son « Marine Marine Marine nationale Nationale », Philippe était accompagné par un habitué du Grand Prix : Mathieu Richard.

Philippe Hartz : « Cela faisait longtemps que je n’avais pas gagné et ça fait du bien de renouer avec la victoire. Ça tombe à point nommé de gagner ici avec un bateau sponsorisé par la Marine Nationale. On ne va pas gâcher sa joie. C’est sympa de naviguer en équipage car le solitaire peut rendre un peu ours. Cela apporte d’autres regards, du partage et ça tire vers le haut. »

- Les classements


Communiqué Sillages Communication



A la une