Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course | Wingfoil, Kitesurf & Kitefoil

Engie Kite Tour 2022 : Paul Labordère et Alexia Fancelli vainqueurs en Kitefoil

dimanche 20 novembre 2022Information FF Voile

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Si les conditions n’auront permis de ne valider que quatre courses en Kitefoil et une en winfoil à Cannes ce week-end, l’édition 2022 de l’ENGIE Kite Tour aura une nouvelle fois sacré de beaux vainqueurs : Paul Labordère et Alexia Fancelli en Kitefoil, Sylvain Morin en planche directionnelle, Samuel Michaille en Twin-Tip et enfin Noé Cantaloube et Farrah Hall en wingfoil Wingfoil .

Après quatre étapes, le rideau est tombé ce dimanche sur l’édition 2022 de l’ENGIE Kite Tour. Une édition une nouvelle fois couronnée de succès, qui aura permis à tous, ambassadeurs du circuit et kiteboarders éclairés, de partager de beaux moments sur l’eau. Mais aussi d’échanger autour de leur passion commune : la glisse.

Pour la Fédération Française de Voile (FFVoile), l’ENGIE Kite Tour est intéressant à plusieurs titres. « C’est une chance pour la FFVoile d’avoir un évènement ayant un partenaire fidèle comme ENGIE et jouissant d’une belle notoriété. Ce qui me plaît dans le concept de l’ENGIE Kite Tour, c’est l’opportunité donnée aux jeunes et moins jeunes de courir au contact des meilleurs de la discipline au niveau mondial », rappelle Olivier Bovyn, vice-président de la FFVoile. « A chaque fois, cela permet d’associer des clubs traditionnels comme ici Cannes Jeunesse à des structures de kite beaucoup plus jeunes. C’est une formule dont nous devons nous inspirer un petit peu pour accueillir et attirer chez nous des pratiquants libres ».

Paul Labordère et Alexia Fancelli vainqueurs en Kitefoil

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un ambassadeur de l’ENGIE Kite Tour qui s’impose au classement général de la saison sur cette édition 2022 mais Paul Labordère, un jeune rider basque de 19 ans. « C’est un grand exploit ! C’est super ! En plus, gagner devant les champions, ça montre que la régularité était là. J’ai fait toutes les étapes. C’est un vrai bonheur, et une grande fierté d’être à chaque édition de l’ENGIE Kite Tour, d’être avec les copains, de partager de bons moments avec tout le monde. Je reviendrai en 2023 », se réjouit le licencié à l’Euskal Kite. Axel Mazella et Charles Haineville complètent le podium de la saison. Chez les femmes, Alexia Fancelli l’emporte pour la 2e fois consécutive : « Je crois que c’est la 5e fois que gagne l’ENGIE Kite Tour. On a pu naviguer sur toutes les étapes avec plus ou moins de vent. On a eu de la chance de pouvoir courir quatre courses le dernier jour. Je suis super contente d’avoir pu se tirer la bourre sur l’eau avec tout le monde. A l’année prochaine », lance-t-elle.

Une première pour Sylvain Morin en planche directionnelle

Vainqueur de l’étape de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. -Gâvres, 3e au Cap d’Agde et à Saint-Jean-de-Monts, Sylvain Morin s’adjuge lui aussi son premier ENGIE Kite Tour cette année devant Frédéric Alcazar et Patrice Imart. « On a beau se dire chaque année que c’est la dernière, que l’on a tout vu… Là, j’ai profité de quelques absences de mes amis Alex (Caizergues) et Chris (Ballois). Et puis c’est la régularité qui paie. Mes résultats sur les trois premières étapes m’ont permis d’engranger assez de points pour être relativement serein ici. Ça fait du bien parce que c’est gratifiant pour le type que je suis. J’ai un long parcours, mais j’ai un certain âge. En toute modestie, je suis un peu fier de représenter les sexagénaires un peu toniques. Et puis le Tiki avec lequel je fais l’ENGIE Kite Tour, est un engin qui n’a pas fini de surprendre la petite communauté. Je serai de retour l’an prochain », commente-t-il.

Samuel Michaille s’impose en Twin-Tip

En Twin-Tip, la victoire de l’édition 2022 du circuit revient à Samuel Michaille, qui a dominé Julien Ducatel et Clément Fouet. « Je suis forcément hyper content. Les batailles sur l’eau sont toujours assez serrées. Il y a Simon, Thibault, Faodren et d’autres. Après, ce qui n’a pas été facile pour moi, c’est que je n’ai pas passé énormément de temps sur l’eau parce que j’ai ouvert mon école de kitesurf Kitesurf #Kitesurf en Normandie. Ça se passe très bien d’ailleurs donc c’est cool. Mais il y a toujours cette envie de vouloir revenir voir les copains et de découvrir nouvelles régions », se félicite l’heureux vainqueur. « Je n’étais jamais venu ici, aussi loin. Physiquement, je savais que j’étais en forme. Je n’ai pas trop navigué mais je fais trois entraînements de course à pied par semaine, pas mal d’entraînements à la salle. Le travail a payé. Et Simon, qui est mon concurrent le plus proche, n’a pas eu trop de chance sur les courses cette année. Mais ça fait partie du jeu Jeu #jeu et je suis super content quand même », poursuit-il. Avant d’ajouter : « Je ne devais quasiment pas être là cette année. C’est vraiment un plaisir d’être là. Je tiens à remercier les associations qui aident à faire avancer les compétions et qui nous accueillent, et la FFVoile qui fait un énorme travail derrière pour garder cet esprit grand public sur l’ENGIE Kite Tour. Je reviendrai l’année prochaine sur certaines étapes ».

Noé Cantaloube et Farrah Hall premiers en wingfoil Wingfoil

De leur côté, Noé Cantaloube et l’Américaine Farrah Hall s’imposent en wingfoil Wingfoil . Noé Leroy et Luc Crestey complètent le podium chez les hommes, Hélène Andreata et Clémence Derrien chez les femmes.


- Toutes les résultats : www.engiekitetour.fr


A la une