SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Imoca #VendéeGlobe #SailingTeamLOccitane

Armel Tripon : "Jamais je n’avais jusqu’alors imaginé sérieusement mettre un Imoca neuf à l’eau"

vendredi 31 janvier 2020Redaction SSS [Source RP]

Vendredi 31 Janvier, à Nantes, l’Imoca Imoca #IMOCA flambant neuf d’Armel Tripon sous les couleurs de l’enseigne de cosmétique naturel, L’Occitane en Provence, a été mis à l’eau aux alentours de 11h. L’Occitane Sailing Team donne rendez-vous aux nantais samedi 1er février à 9h30, ponton du Belem, pour une présentation officielle du bateau en présence d’Armel Tripon.

"Emotion et fierté en voyant ce magnifique bateau quitter le quai du chantier ; résultat d’un immense travail accompli au cours de ces deux dernières années par l’équipe du chantier Black Pepper et le design team.

Déjà projeté vers le futur proche pour la mise au point et la performance de ce bolide avec en ligne de mire l’Everest des mer, Le Vendée Globe." nous raconte Michel de Franssu, Black Pepper Yachts.


Armel, ça y est c’est le grand jour, ton bateau est à l’eau après tous ces mois de chantier dans quel état d’esprit es-tu ?

"Comment dire ! cela fait tellement longtemps que j’attends ce moment, c’est fabuleux de voir le rêve se réaliser , même au delà du rêve ; Jamais je n’avais jusqu’alors imaginé sérieusement mettre un Imoca Imoca #IMOCA neuf à l’eau. Et quel Imoca Imoca #IMOCA  ! Avec l’ouverture de la jauge, on change d’ère et avec L’Occitane en Provence, on prend de l’avance !...donc c’est super excitant. Le bateau est magnifique. Toutes les équipes ont fait un énorme travail et je tiens à les remercier. C’était beau de les voir se donner autant pour respecter le timing de mise à l’eau."

Une mise à l’eau chez toi, dans ta ville c’est une belle concrétisation ?

" C’est inouï, que la ville décide au même moment de s’ouvrir sur le large, sur la course, sur l’océan. Que ces quais redeviennent vivants et que j’en sois un acteur parmi d’autres me fait forcement plaisir. J’ai le souvenir qu’enfant je parcourais ces quais à vélo avec mon grand père qui me comptait l’activité du port au début du 20e siècle. Si demain la Loire revit au rythme des marées, et des vents, Nantes s’ouvrira à de nouveaux horizons. Il y a plein de choses à inventer."

Ce nouveau foiler vient d’être mis à l’eau mais sans ses foils, tu peux nous en parler ?

"Les foils du bateau seront mis en place à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. ou à La Trinité sur Mer, une fois que le test de jauge sera effectué (redressement du bateau à 90 degrés). Il est plus simple de tester le bateau sans foils, puis de les réintégrer (poids et centre de gravité) numériquement dans le calcul de stabilité ; cela évite de biaiser les résultats, en particulier s’il y a du courant ou du vent au moment où le bateau se trouve couché. Ce test sera effectué aussitôt que la météo le permettra."

Maintenant que l’Imoca est à l’eau, peux-tu nous en dire un peu plus du programme des prochains mois :

"Nous avons comme objectif, The Transat The Transat #thetransat #ostar CIC au départ de Brest Brest #brest le 10 mai, donc 3 mois pour prendre en main, préparer, comprendre, optimiser un bateau neuf à la fois complexe avec ses foils et très simple dans son architecture générale. Dans ces trois mois, nous devons passer le bateau à la jauge, je dois aussi me qualifier pour la transat et petit à petit être en phase avec mon bateau."

- Info presse www.blackpepper.fr


Le constructeur : Black Pepper® Yachts

dont le chantier est situé à Orvault, dans la région Nantaise, s’est illustré depuis quelques années par sa capacité à mener à bien d’importantes réalisations de voiliers « One Off ». Par ailleurs considéré comme le spécialiste des voiliers de course-croisière « high-tech », il se lance avec ce projet dans la compétition, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de construire un IMOCA à foils qui sera au départ du prochain Vendée Globe. Créateur et patron du chantier Black Pepper® Yachts, Michel de Franssu est aux commandes de ce projet. Il connaît bien les contraintes liées à la construction de voiliers en carbone, puisque c’est précisément le credo du chantier, créateur des magnifiques « Codes » : Code #, Code 0, Code 1, Code 2, qu’il développe, construit et met au point avec la collaboration d’Armel Tripon, associé au chantier depuis 2012.

L’architecte : Sam Manuard

entouré de son Design Team constitué des meilleurs talents dans le domaine [KND Sailing Performance | Gsea Design | North Sails | Awentech], est tout sauf un inconnu dans le milieu de la course au large. A la fois architecte et coureur, Sam Manuard a conçu et dessiné des bateaux aux palmarès éloquents, notamment en mini 6.50 et Class 40, catégories où ses bateaux trustent les podiums.

Le skipper : Armel Tripon

Vainqueur de la Transat 6,50 en 2003, Armel Tripon affute ses armes sur le circuit Figaro puis en Class 40 pour se révéler sur la route du Rhum 2012 en se plaçant 4e des 60 pieds IMOCA pour sa première participation. En novembre 2016, il fait l’acquisition d’un trimaran Multi50 avec lequel il participe à toutes les courses du circuit et finit récemment sur le podium de la dernière Transat Jacques Vabre, en attendant La Route du Rhum 2018, son prochain grand défi. Ce travail d’apprentissage conduit pas à pas Armel vers son rêve : le Vendée Globe, Graal de la course au large. C’est donc tout naturellement qu’il saisit à bras le corps cette aventure ultime du marin solitaire. « Solitaire », Armel ne l’est que sur l’eau. Il s’entoure pour ce nouveau défi d’une équipe solide, audacieuse et innovante avec ce duo inédit Black Pepper / Manuard. Par ailleurs il confie à Damien Grimont la communication et le rayonnement de son aventure.

Portfolio



A la une