Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Figaro » Douarnenez - Fastnet Solo : Charlie Dalin s’impose de 101 secondes (...)

#VOILE Figaro-Bénéteau

Douarnenez - Fastnet Solo : Charlie Dalin s’impose de 101 secondes devant Nicolas Lunven

D 21 septembre 2017     H 20:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 1255 visites     C 1

#Douarnenez | #FigaroBeneteau | #Irlande |

agrandir
On ne pouvait rêver dénuement plus symbolique. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) Champion de France en titre, vainqueur de la Douarnenez Fastnet Solo qui cède son fauteuil à son dauphin sur la course Nicolas Lunven (Generali), l’image a de la gueule. D’autant que moins de deux minutes séparent les deux compères sur la ligne d’arrivée.

Il fallait que ça se termine en apothéose. Après avoir bouffé du près pendant les trois-quarts du parcours, les solitaires de la Douarnenez Fastnet Solo ont fini par un déboulé sauvage sous spi dans la nuit de mercredi à jeudi. Cueillis par le front au large du DST d’Ouessant, il leur a fallu hisser le spinnaker dans une mer particulièrement chaotique dans une nuit noire comme un four. Tous avouent avoir serré les fesses tant les mouvements de leurs bateaux étaient incontrôlables transperçant les vagues ou rebondissant sur les crêtes au risque de tout casser. Nicolas Lunven connu pour son tempérament calme s’est trouvé à ramper à quatre pattes pour aller récupérer le sac à spi accroché dans le balcon avant pendant que le pont était noyé en permanence. A ce petit jeu, les durs au mal ont vite repris le dessus. Charlie Dalin connu pour son aisance dans la brise s’emparait de la tête de course au détriment de Nicolas Lunven et Alexis Loison (Custo Pol). Derrière eux les habitués du circuit pointaient le bout de leur étrave à l’instar de Xavier Macaire (Groupe SNEF), Anthony Marchand (Ovimpex Secours Populaire) ou Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance).

Les nouveaux paient la note

A rebours, certains avaient plus de difficulté à négocier cette transition. Tanguy Le Turquais (Nibelis), impeccable jusque-là, reculait jusqu’en neuvième position après avoir réussi à se maintenir toute la course dans le top 5. Damien Cloarec (Saferail) aux prises avec des soucis d’énergie depuis le Fastnet payait aussi la débauche d’énergie dépensée pour se maintenir au contact des meilleurs. Il avait suffi d’une nuit de course dans des conditions scabreuses pour que les costauds reprennent le pouvoir.

La finale redistribue les cartes

Le classement de la Douarnenez Fastnet Solo opérait du même coup des bouleversements dans la hiérarchie du Championnat de France Elite de Course au Large. Si Nicolas Lunven, nanti d’une confortable avance avant l’épreuve, accédait pour la première fois au titre de Champion de France, Charlie Dalin faisait la bonne opération en détrônant Sébastien Simon de sa place de Vice-champion. Adrien Hardy (Agir Recouvrement) était par la même occasion éjecté du podium. Chez les bizuths, Julien Pulvé (Team Vendée Formation) a eu chaud puisqu’il finit à égalité de points avec Pierre Le Boucher (Ardian). Dans ce cas de figure, c’est le classement de la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire qui sert à départager les ex-aequo. Julien conserve donc son titre, mais la tension a dû être à son comble pour le jeune navigateur rochelais jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivée.

Pour Nicolas Lunven, ce titre a une saveur particulière puisque c’était sa dernière saison sous les couleurs de son partenaire, ainsi que sur le circuit Figaro Bénéteau. Il renoue aussi avec une bonne habitude puisque 2005 et le titre de Jérémie Beyou, aucun coureur n’avait réussi à gagner dans la même année la fameuse Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire et s’emparer du titre de champion. C’est ce qu’on appelle une saison pleine.

Ils ont dit :

Nicolas Lunven (Generali) :

« La remontée jusqu’au Fastnet était géniale : belles conditions, un peu de soleil, du vent pas trop faible, c’était très tactique, vraiment intéressant. Le retour était moins drôle. La nuit était vraiment noire et on n’arrivait à rien distinguer au-delà de l’étrave du bateau. En revanche, les vagues qu’on prenait dans la figure étaient bien réelles. Des deux nuits qu’on a eues pour descendre du Fastnet, la première n’était pas si difficile : le vent s’est révélé un peu moins fort que prévu, j’ai pu dormir un peu, me restaurer. En revanche, la deuxième était vraiment costaude.

Une fois que le vent a tourné, qu’on a envoyé le spi, c’était infernal. Le bateau bondissait de vague en vague dans tous les sens. Pour aller chercher le sac à spi, j’ai dû crapahuter à quatre pattes sur le pont, c’est la première fois que ça m’arrive. »

Xavier Macaire (Groupe SNEF)

« Je suis vraiment content parce que j’ai progressé constamment durant la course. J’étais plutôt mal parti et petit à petit j’ai réussi à revenir pour finir dans le top 5. En tous cas, c’était une course superbe, un peu longue avec beaucoup de près, mais c’était intéressant avec beaucoup de petits coups à jouer. »

Charlie Dalin (Skipper Macif 2017)

« Après le Fastnet, on a eu 24 heures mouvementées. Il fallait rester collé à la barre et ce n’était pas très drôle. Ensuite quand le front est arrivé, on s’est retrouvé sous spi à 12 nœuds face à la mer en pleine nuit. Avec la mer chaotique qui restait on avait le choix entre transpercer les vagues ou bien monter au-dessus d’elle et retomber lourdement derrière. On barre avec la peur de tout casser, ce n’est pas forcément très agréable. Ensuite, il a fallu négocier l’arrivée dans la baie de Douarnenez. Je voyais derrière moi Nicol (Lunven) et Alexis (Loison) qui revenaient, j’ai préféré faire un empannage pour aller les contrôler. En tous cas, Douarnenez me réussit bien. C’est bien de finir la saison sur une bonne note comme celle-là. »

- Info presse www.douarnenez-fastnet.com
- Classement : www.douarnenez-fastnet.com//sites/douarnenez-fastnet.com/files/classement/21091701.pdf

Portfolio



Dans la même rubrique

Technologie

Figaro Bénéteau 3 : Multiplast-Groupe Carboman produit les foils

Le GROUPE BENETEAU, leader mondial de la commercialisation de bateaux de plaisance Plaisance #Plaisance a fait confiance à MULTIPLAST GROUPE CARBOMAN pour construire les foils du nouveau monotype Monotype #sportboats de la Classe Figaro.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Tour de Bretagne à la Voile : Nicolas Lunven et Gildas Mahé remportent l’édition 2017

Ils ont largement dominé la première partie de ce Tour de Bretagne à la Voile. Forts de leurs 12 points d’avance (et non 8 comme mentionné hier) avant de s’élancer sur la dernière course de ce Tour de Bretagne à la Voile, Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) 10e à Piriac-sur-Mer sont les grands vainqueurs de cette édition 2017. Sébastien Simon et Vincent Riou (Bretagne CMB Performance) très réguliers dans le top 5 et avec une victoire d’étape hier terminent deuxièmes à 7 points. Thierry Chabagny et Frédéric Duthil (Gedimat) grands animateurs de la course depuis Saint-Malo, avec de bonnes (deux fois 2e) et de moins bonnes manches, complètent ce podium de tr&egrav e ;s haut vol à 3 points des deuxièmes !

Le duo Dutreux/Lagravière (Sateco) s’offre une victoire d’étape à couper le souffle à Piriac-sur-Mer, talonnés par les carantécois Cloarec/Jourdren (Saferail) et Justine et Bryan Mettraux (TeamWork).

Lire la suite →

#Imoca

Nicolas Lunven : "C’est probablement ma plus belle victoire"

8 ans après sa victoire sur la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , Nicolas Lunven, 34 ans, récidive et gagne avec brio la 48e édition de la Solitaire Urgo Le Figaro avec 34 minutes et 32 secondes d’avance sur Adrien Hardy. Le skipper Generali rejoint dans la légende de cette épreuve Jean-Marie Vidal, Gilles Le Baud, Guy Cornou, Gilles Gahinet, Armel Le Cleac’h et Nicolas Troussel, tous doubles vainqueurs.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Solitaire URGO Le Figaro : Nicolas Lunven remporte la 48e édition

En franchissant la ligne d’arrivée de la 4e étape Concarneau-Dieppe en 4e position, Nicolas Lunven, 34 ans, conforte sa première place au classement général et remporte cette 48e Solitaire URGO Le Figaro devant Adrien Hardy (Agir Recouvrement) avec 34 minutes 32s d’avance, et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 57minutes 01s.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

La Solitaire URGO Le Figaro • étape 4 : Charlie Dalin remporte la dernière manche à Dieppe

Ce vendredi 23 juin à 08h 11min 56s, Charlie Dalin a franchi la ligne d’arrivée de la 4e et dernière étape (Concarneau-Dieppe) de La Solitaire URGO Le Figaro. Le skipper Macif 2015 a mis 3 jours 17 heures, 04 minutes et 56 secondes pour boucler le parcours de 505 milles via le phare de Wolf Rock et les côtes anglaises à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 5,67 nœuds.
Lire la suite →

A la une

Tour du monde en équipage

Volvo Ocean Race : Cap sur Melbourne pour une 3e étape où les points comptent double

Le départ de la troisième étape de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace a été donné dimanche à 12:00 UTC du Cap. Dans 25 nœuds de vent, Dongfeng Race Team a bouclé en tête le parcours préliminaire de cette longue étape de 6500 milles à destination de Melbourne, une étape capitale, puisque les points comptent double !
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart a passé l’équateur avec 5 jours 13 heures et 23 minutes d’avance sur le temps de référence

Une semaine après avoir passé la longitude du Cap Horn, François Gabart a signé un nouveau chrono exceptionnel à l’équateur, franchi ce dimanche 10 décembre à 11h35, soit 36 jours 01 heure et 30 minutes après son départ d’Ouessant. Le skipper du trimaran MACIF compte donc désormais 5 jours 13 heures et 23 minutes d’avance sur le temps de passage de l’actuel détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, Thomas Coville, qui avait basculé dans l’hémisphère Nord après 41 jours 14 heures et 53 minutes. Il signe en outre le deuxième temps absolu, équipage et solitaire confondus, sur le parcours Ouessant-équateur dans le sens de la montée, seuls Francis Joyon et ses cinq hommes d’équipage sur IDEC Sport ayant fait mieux à ce jour (35 jours 4 heures et 09 minutes).
Lire la suite →

Ultim Actual

Tour du monde à l’envers : Yves Le Blevec se prépare à attaquer le Horn en milieu de semaine prochaine

« Yves est entré dans le vif du sujet » , résume son routeur Christian Dumard. Le long des côtes sud-américaines, le skipper Actual, engagé depuis près de deux semaines sur sa tentative de tour du monde à l’envers en Ultim Ultim #Ultim #multicoque , négocie, depuis deux jours, système dépressionnaire après système dépressionnaire. Une situation tendue qu’Yves commence à bien maîtriser, avant d’attaquer le Horn en milieu de semaine prochaine.
Lire la suite →

Golden Globe Race

Golden Globe Race 2018 : 23 participants à un stade avancé pour partir des Sables le dimanche 1er juillet

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018 partira des Sables d’Olonne le dimanche 1er juillet 2018. L’événement marque le 50e anniversaire de la course du Golden Globe du Sunday Times en 1968/9, date à laquelle les concurrents pouvaient partir des ports du nord de la France ou du Royaume-Uni entre le 1er juin et le 31 octobre. Neuf aventuriers avaient pris le départ incluant les Français Bernard Moitessier et Loïc Fourgeron. Mais un seul d’entre eux est parvenu à bon port - Robin Knox-Johnston et son yacht Suhaili. Moitessier, naviguant sur le bateau le plus grand et le plus rapide, Joshua, aurait pu gagner (il a passé le Cap Horn 17 jours derrière le Suhaili) mais au lieu de chasser Knox-Johnston dans l’Atlantique, Moitessier a tourné vers l’est pour commencer une deuxième circumnavigation - " pour sauver mon âme" a-t-il dit.
Lire la suite →

Nautic 2017

Grand Prix de l’Ecole Navale : 17e édition du 8 au 12 mai 2018

Comme à l’accoutumée, le lancement officiel du Grand Prix de l’Ecole Navale – Championnat de France Monotypes Habitables, s’est déroulé pendant le Salon Salon #Salonnautique Nautic de Paris, ce mercredi 6 décembre. Le vice-amiral (2S) Benoît Lugan, Président de l’association du Grand Prix de l’Ecole Navale et monsieur Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile ont présenté la nouvelle édition de l’épreuve incontournable du week-end de l’Ascension. Après 17 années, le GPEN propose encore son lot de nouveautés pour cette édition 2018.
Lire la suite →

lundi 11 décembre
  Visiteurs connectés : 26

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

SweatShirt capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
Sweat bleu
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.