Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Multicoques » Transat Jacques Vabre 2017 : Karine Fauconnier blessée, Lalou Roucayrol (...)

#VOILE Multi 50 Arkema

Transat Jacques Vabre 2017 : Karine Fauconnier blessée, Lalou Roucayrol recrute Alex Pella pour la remplacer

D 21 août 2017     H 20:33     A Redaction SSS [Source RP]     > 723 visites     C 1

#TeamsSportifs | #multi50 | #TJV2015 |

agrandir
Karine Fauconnier s’est blessée lors d’une navigation d’entraînement sur le Multi 50 Multi 50 #multi50 Arkema en juillet dernier. Elle ne sera pas en mesure de participer à la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 aux côtés de Lalou Roucayrol qui a donc dû trouver un nouveau co-skipper pour la remplacer au pied levé. Et c’est le très expérimenté espagnol Alex Pella qui a été sélectionné. Lalou et Alex ont désormais 80 jours pour apprendre à mieux se connaître et former un duo performant au départ du Havre, le 5 novembre prochain. A terre, Karine Fauconnier garde un rôle actif dans le projet, en charge du routage et de la stratégie météo. Comme le dit la navigatrice, « c’est désormais un trio qu’il faudra affronter » !

Changer de co-skipper à moins de trois mois d’une échéance majeure n’est assurément pas une situation confortable. Mais le Team Arkema Lalou Multi a parfaitement réagi suite à la blessure de Karine Fauconnier lors d’une navigation d’entraînement sur le Multi 50 Multi 50 #multi50 . Partie malgré les douleurs sur le parcours de qualification, la navigatrice a réalisé qu’elle ne pourrait pas prendre part à la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans ces conditions. « Nous déplorons cette situation car le duo formé par Lalou et Karine s’est beaucoup investi, il fonctionnait très bien et le travail est à refaire. Mais c’est le choix le plus sage et raisonnable par rapport à la santé d’une navigatrice et à la performance d’un bateau », souligne Fabienne Baron-Roucayrol, team manager.

Le retrait de Karine Fauconnier acté, il a fallu trouver d’urgence un remplaçant capable de s’adapter au plus vite pour former un nouveau tandem de choc et permettre au Multi 50 Multi 50 #multi50 Arkema de performer sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . À la hauteur de ce grand défi, l’Espagnol Alex Pella a été choisi. Touche-à-tout, très expérimenté, Alex affiche un CV nautique impressionnant et un superbe palmarès : trois tours du monde bouclés (un en monocoque, deux en multicoque), co-détenteur du Trophée Jules Verne avec l’équipage d’IDEC Sport mené par Francis Joyon, vainqueur de la mythique Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2014 en Class40…« Alex est une très bonne recrue, le meilleurs des candidats compte tenu du calendrier très serré », explique Fabienne Baron-Roucayrol. « Il est affûté, c’est un personnage accessible et agréable. Nous n’avons pas beaucoup d’inquiétudes sur le fait que la ’mayonnaise prenne’ avec Lalou. » Malgré sa blessure, Karine Fauconnier reste intégrée au team avec un rôle essentiel puisqu’elle s’occupera, avec Eric Mas, du routage et de la stratégie météo depuis la terre.

Voici les réactions des différents protagonistes suite à ce changement de co-skipper sur le Multi 50 Arkema.

Karine Fauconnier, routeuse à terre : « Mon but est que notre équipe gagne, avec ou sans moi à bord… »

« La veille du départ de notre parcours de qualification, je me suis blessée. Nous sommes tout de même partis trois jours, effectués dans la souffrance malgré les antidouleurs. En rentrant et après consultation, j’ai décidé en accord avec mon médecin et avec Lalou, de renoncer à participer à la Jacques Vabre. C’est une décision lourde de conséquence. Pour moi, qui met ma carrière de navigatrice en jeu. Pour Lalou et pour Arkema qui ont placé en moi leur confiance et ont dû trouver un remplaçant alors que notre binôme fonctionnait à merveille.

Alors, je pourrais partir quand même, en étant shootée d’anti-inflammatoires, en abîmant encore un peu plus mon corps et ma santé, mais j’ai trop de respect pour la mer pour me dire que ça peut marcher comme ça et mon éthique me l’interdit. On ne peut pas gagner dans la souffrance. On a tendance à oublier que ce sont des courses engagées et des bateaux extrêmes, où la mer peut parfois être hostile et c’est aux marins de rester humbles. J’ai également du respect pour nos concurrents et si je ne suis pas à 100% de mes capacités physiques, eux le seront.

Mon but avec ce choix est aussi et surtout que notre équipe gagne, avec ou sans moi à bord. Je suis ravi du choix du nouveau co-skipper : Alex Pella est un gars super, très positif. De mon côté, je vais faire mon maximum, autrement, c’est-à-dire aider le nouveau duo à performer en les routant et les conseillant depuis la terre. C’est une belle manière de continuer l’histoire. J’ai la chance d’avoir expérimenté le bateau, d’avoir déjà gagné avec lui, de bien connaitre Lalou et ce parcours n’a pas de secret pour moi. Ce sera donc désormais un trio qu’il faudra affronter. »

Lalou Roucayrol, skipper du Multi50 Arkema : « Alex se mettra vite dans le rythme ! »

« C’était bien parti, on formait un duo complémentaire avec Karine. Nous étions bien entraînés et rôdés. Après la blessure de Karine, il a fallu trouver une solution alternative. Nous avons sélectionné différents profils, en souhaitant rester dans une optique d’excellence. Mais il n’y avait plus beaucoup de marins disponibles car la plupart étaient déjà engagés dans la Transat Jacques Vabre ou la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace (le tour du monde en équipage avec escales, [ndr]).

Le nom d’Alex Pella est très vite ressorti. Je l’avais rencontré lors de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2014 et j’avais tout de suite bien accroché avec le personnage. Depuis, j’ai suivi son parcours et il était déjà dans ma short list des possibles co-skippers avant que je sélectionne Karine l’hiver dernier. On l’a appelé rapidement et il était disponible ! J’aime le personnage, son caractère jovial et agréable. Alex Pella est un marin international au profil éclectique. En mer, il est teigneux, dur à la tâche, il ne compte pas les coups et mène très bien les bateaux. C’est un touche-à-tout qui navigue énormément, en monocoque, en multicoque, sur des bateaux classiques... Il ne connaît pas encore les Multi 50 mais je suis convaincu qu’il se mettra vite dans le rythme. Nous avons 80 jours pour naviguer ensemble, mieux nous connaître, nous qualifier, prendre des repères ensemble et mener le Multi 50 Arkema de manière performante. Je suis heureux que Karine reste malgré tout à nos côtés. Nous collaborons avec elle depuis deux ans et sommes contents de son travail. La garder dans le team permet d’atténuer ce mauvais coup du sort. »

Alex Pella, nouveau co-skipper du Multi50 Arkema : « Je vais tout donner ! »

« Quand Lalou m’a appelé pour me proposer de participer à la Transat Jacques Vabre à ses côtés, j’ai été surpris et très honoré. Ce n’est pas tous les jours qu’on te fait une telle proposition à quelques mois du départ d’une course. J’ai pris le temps de la réflexion car mon calendrier était déjà très chargé. Mais je me suis libéré et j’ai accepté le challenge. Je suis heureux sur l’eau et j’aime rencontrer les gens. Partir sur un nouveau bateau et avec une nouvelle équipe, c’est excitant.

Karine était très liée au projet, et je suis tout nouveau. Je ne connais pas encore les Multi 50 mais cette série m’a toujours fait envie. Je suis le parcours de Lalou et du Multi 50 Arkema depuis des années. Les Multi 50 sont des bateaux de taille raisonnable, relativement simples et sûrement très amusants, surtout avec les foils ! J’ai énormément navigué sur des multicoques plus grands ces dernières années : sur le maxi trimaran IDEC Sport, en MOD 70, sur le trimaran Prince de Bretagne… Je ne serai donc pas perdu. D’autant que je navigue beaucoup. Je suis tout le temps sur l’eau. Je me sens en forme et capable de prendre en main le bateau rapidement. Le défi c’est de me mettre le plus rapidement possible au niveau pour aider Lalou à faire une belle Transat Jacques Vabre voire la gagner. Je suis certain qu’on peut y parvenir. C’est un gros challenge pour moi aux niveaux personnel et sportif. La concurrence va être rude et cela me motive encore davantage. Je vais tout donner ! »

- Info presse TeamArkema



Dans la même rubrique

Multi 50

Record SNSM : Victoire de Erwan Le Roux, Clément Bouyssou, Mathieu Renault et Mayeul Riffet en 50’

Samedi, à 17h36, FenêtréA – Mix Buffet a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la 13e édition du Record Record #sailingrecord SNSM. Auteurs d’un très bon départ, Erwan Le Roux, Clément Bouyssou, Mathieu Renault et Mayeul Riffet se sont d’emblée installés aux commandes de la flotte, creusant régulièrement l’écart sur leurs concurrents avant une avarie de gennaker au large des Sables d’Olonne qui les a contraints à naviguer sous Code 0 jusqu’à l’arrivée, leur faisant, de fait, perdre un peu de leur avance.
Lire la suite →

Solidaires En Peloton

Thibaut Vauchel-Camus : "la coque centrale, les flotteurs, les bras de liaison et la barre d’écoute ont été réalisés"

Thibaut Vauchel-Camus et son équipe sont entrés depuis quelques semaines dans une phase très concrète concernant la construction du futur Multi50 aux couleurs de la lutte contre la sclérose en plaques. Accompagné des architectes Quentin Lucet et Antoine Lauriot-Prévost du Cabinet VPLP, le navigateur, vainqueur de la dernière The Transat The Transat #thetransat #ostar bakerly en Class40, revient d’une visite du chantier ENATA, à Dubaï, qui conçoit ce nouveau multicoque à foils. Les impressions de Thibaut à son retour…
Lire la suite →

Multi 50

Armel Tripon : "Je mets à l’eau le premier multicoque océanique de ma carrière"

C’est le grand jour pour Armel Tripon : ce vendredi 7 avril à la Trinité-sur-mer, le Multi50 RÉAUTÉ CHOCOLAT est mis à l’eau, après cinq mois de chantier. Le trimaran du skipper nantais sera baptisé officiellement le 20 avril prochain à Nantes. Sa première compétition sera le Tour de Belle-Ile, mais le grand objectif de la saison est la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 , l’automne prochain. Explications avec Armel Tripon, qui fait aujourd’hui son entrée dans le monde passionnant du multicoque océanique.
Lire la suite →

Multi 50

La construction du nouveau Ciela Village de Thierry Bouchard a débuté

Il sera le premier conçu avec foils. Un bateau puissant et réactif dont l’ergonomie du plan de pont privilégie la performance au large en équipage réduit.
Lire la suite →

Solidaires En Peloton - ARSEP

Un Multi50 à foils signé Van Peteghem/Lauriost-Prévost pour Thibaut Vauchel-Camus

Le skipper guadeloupéo-malouin Thibaut Vauchel-Camus, après s’être brillamment illustré ces dernières saisons en Class40, franchit un nouveau pas dans sa carrière en lançant, grâce à des partenaires investisseurs motivés, la construction d’un trimaran de la classe Multi50. Ce multicoque nouvelle génération signé VPLP & ENATA sera doté de foils. Il affichera, dans la continuité des projets sportifs du Défi Voile Solidaires En Peloton, les couleurs de la Fondation ARSEP et l’appellation "Solidaires En Peloton - ARSEP". Ce projet sociétal et sportif porte le message d’espoir "vaincre ensemble la sclérose en plaques". Thibaut Vauchel-Camus poursuit avec toujours plus d’enthousiasme sa double carrière de sportif de haut niveau et de porte-étendard d’une cause devenue au fil du temps et des rencontres de plus en plus essentielle à sa vie.
Lire la suite →

A la une

Imoca

Défi Azimut : Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet s’adjugent une victoire construite tout au long des 221 milles des 24H

Toujours aux avant-postes de la course des 24H AZIMUT-IMOCA 60, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet décrochent la victoire au terme d’une navigation exemplaire, ne laissant, au fil des milles, aucune chance à leurs plus proches concurrents de leur voler la vedette à l’arrivée du parcours au large des côtes bretonnes. Après un ultime virement de bord dans les courreaux de Groix, Paul Mailhat et Gwénolé Gahinet ont coupé la ligne à 14h02, ce samedi 23 septembre, après 20h et 29 mn de course rondement menée, où ils n’ont cessé de démontrer que la paire parfaitement entraînée qu’ils forment fonctionne et performe.
Lire la suite →

Course au large

Lorient-Les Bermudes-Lorient : Revival en 2019 avec les multicoques géants

La transatlantique à la voile Lorient-Les Bermudes-Lorient partira de Lorient La Base au printemps 2019, 40 ans après sa première édition. Cette nouvelle édition, proposée au territoire par Lorient Grand Large, l’association en charge de l’animation du seul port entièrement dédié à la course au large dans le monde, le site de Lorient La Base, partira au printemps 2019, et se courra en équipage sur un sprint équivalent à deux transatlantiques. Elle sera ouverte aux multicoques Ultim Ultim #Ultim #multicoque , qui l’ont inscrite à leur calendrier, et les autres classes sont les bienvenues.
Lire la suite →

Défi Bemedia

Yvan Bourgnon : "Ce Défi a été à coup sûr le plus difficile de tous ceux que j’ai accompli depuis 7 ans"

Deux mois et six jours : c’est le temps qu’il aura fallu à Yvan Bourgnon pour boucler son défi Bimedia. Parti le 13 juillet dernier de Nome en Alaska, Yvan a rejoint Nuuk, capitale du Groenland, point final de son extraordinaire périple : le passage du Nord-Ouest, qui relie l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique, en passant par les îles arctiques du grand Nord Canadien, sur un catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran en solitaire, sans habitacle, ni assistance !Un exploit sportif hors-norme, qui avait également pour but de sensibiliser le grand public aux effets du réchauffement climatique.
Lire la suite →

Team Banque Populaire

Maxi Solo Banque Populaire IX : Mise à l’eau fixée au 16 octobre à Lorient

Après deux années et plus de 135 000 heures de chantier depuis fin 2015, le nouvel Ultim Ultim #Ultim #multicoque , le Maxi Banque Populaire IX sera mis à l’eau le 16 octobre* à Lorient, où s’achève actuellement sa construction. Concentré de haute technologie et d’innovations, le trimaran de 32 mètres a été conçu pour voler en toute sécurité à des vitesses désormais proches de 50 nœuds.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Nicolas Lunven : "Je suis maintenant pour la première fois Champion de France Elite de course au large"

Nicolas Lunven clôture sa saison 2017 sur le circuit des Figaro Bénéteau 2 par une deuxième place sur la Douarnenez Fastnet Solo. Le navigateur, originaire de Vannes, remporte de ce fait le titre de Champion de France Elite de Course au Large décerné par la Fédération Française de Voile. Le skipper Generali a réalisé une année quasi sans-faute à bord de son monotype Monotype #sportboats rouge en remportant la Solo Maître Coq aux Sables d’Olonne, La Solitaire Urgo Le Figaro pour la deuxième fois et le Tour de Bretagne à la voile avec Gildas Mahé. Ces victoires et cette régularité aux avant-postes sont une sacrée récompense pour le membre du pôle Finistère de course au large qui n’a pas cessé depuis 10 ans d’améliorer son niveau de jeu sur ce circuit si difficile. C’est la fin d’un cycle pour Nicolas qui va dès octobre et jusque juin 2018 embarquer à bord du voilier « Turn Tide on Plastic » de la Britannique Dee Cafari à l’occasion de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , tour du Monde en équipage et avec escale.
Lire la suite →

dimanche 24 septembre
  Visiteurs connectés : 43

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Polo Dronautic
Polo blanc Dronautic®
Sweat Capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.