Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Transquadra - Martinique : Le Picto-Charentais Alexandre Ozon remporte en (...)

#VOILE Transatlantique

Transquadra - Martinique : Le Picto-Charentais Alexandre Ozon remporte en solo la 1re étape Lorient - Madère

D 22 juillet 2017     H 11:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 1615 visites     C 1

#lorient #bzh | #Antilles | #Espagne | #Transquadra |

agrandir
Alexandre Ozon (Team 2 Choc) a coupé la ligne d’arrivée de l’étape Lorient - Madère à 5h 57’ 52’’ ce samedi 22 juillet, en grand vainqueur de la flotte des solitaires, 3 heures devant Jean-Pierre Kelbert (3DDI), devant les doubles, et quelques 70 à 80 milles devant le 3e solo. Chapeau bas. Le Larmorien (56), Jean-Pierre Kelbert est arrivé en 2e position à 9h 08’ 40’’ à Madère.

En tête dès les premières 24h de course, le picto-charentais (Le Chay) a, pendant 6 jours et 6 nuits, contrôlé son adversaire direct Jean-Pierre Kelbert.

« Je l’ai marqué tout le temps, surtout au passage du DST du cap Finisterre. On a hésité, jusqu’au dernier moment... Heureusement qu’il ne m’a pas emmené à l’extérieur, je n’y croyais pas. Ensuite j’ai contrôlé, je n’ai quasiment pas lâché la barre. Je ne sais pas trop si j’ai dormi... »

Malheureusement, sa balise défectueuse n’a pas permis de suivre sa course... Mais lorsqu’on l’écoute raconter ses 6 jours de régate au contact avec Jean-Pierre Kelbert, on capte vite l’intensité que ce jeune quadra a mis dans cette première étape :

« J’aime bien que le bateau aille toujours vite, il n’y avait que 6 jours de course, je savais qu’il fallait se faire mal pendant 6 jours. Dès que je pouvais attaquer, j’ai attaqué. Mon défaut c’est que je ne veux rien lâcher. La prochaine étape, je ne ferai pas pareil. J’ai toujours dit que je visais un podium, c’était clair et net, je ne l’ai jamais caché. J’ai le bateau pour, j’ai le niveau, j’ai tout ce qu’il faut pour. »

En tête dès les premières heures de course

« Ce qui m’intéressait, c’était de garder Jean-Pierre (Jean-Pierre Kelbert) sur ma gauche. Tant que je l’avais là, c’était bon pour moi. Avant le DST (zone de trafic maritime interdite aux voiliers au large du Cap Finisterre), on s’est décidé au dernier moment de passer à la côte. Je le surveillais, il a empanné, j’ai empanné tout de suite pour lui montrer que j’étais là pour jouer ! Et là, grâce à mon décalage à droite, j’ai pris 10 milles d’avance. »

Match race au large du Portugal

« Dans, et après, le DST, on s’est contrôlé. Il y a eu des zones de pétole, il est parti très à la côte, à un moment. Je restais sur sa gauche, mais tout en contrôlant ce qu’il faisait parce que je me méfie du bonhomme, il sait faire ! Après, j’ai fait ma route, il est parti plus au large, j’étais un peu ennuyé parce que je ne pouvais plus le contrôler. »

Je n’ai plus lâché la barre !

« Comme je sais qu’il va vite, je n’ai plus lâché la barre ! Sous pilote je perds 10% de vitesse Vitesse #speedsailing avec mon bateau. Il faut tout le temps le relancer. Donc j’ai fait une journée complète pour vraiment attaquer et je pensais me reposer la nuit... mais le vent est monté à 23 - 27 nœuds j’étais à 130° du vent, sous spi. Je ne pouvais pas lâcher la barre pour changer de voile. J’ai donc barré toute la nuit ! J’ai bourriné, bourriné... Je n’avais pas le choix, mais je n’ai pas recommencé, ce n’était pas très malin, même si j’ai gagné quelques milles. »

Tant qu’il y avait de la brise...

« Tant qu’il y avait de la brise, les conditions météo m’étaient favorables. Quand ça a molli, je ne savais pas si Jean-Pierre allait revenir, il était sur ma droite, il avait moins d’angle. Donc je savais que cela m’était favorable. »

Personne ne savait où j’étais

« C’était vraiment rigolo ce match-race avec Jean-Pierre parce qu’on a à peu près les mêmes vitesses, mais a priori il ne savait pas trop où j’étais ! J’ai été très embêté par cette balise, personne ne savait où j’étais. »

J’ai peu dormi et je ne savais pas comment j’allais réagir sur l’eau. Je n’ai jamais mis de réveil, j’ai laissé faire... En revanche j’ai mis des alarmes de vitesse Vitesse #speedsailing . Si je ne suis pas bon, ça sonne !

Tu es prêt pour faire un Figaro maintenant ?

« J’avoue que ça me travaille un peu... On verra, un projet après l’autre ! Pour l’instant c’est la Transquadra Transquadra #Transquadra . Mais c’est un truc qui m’attire, en plus les bateaux se ressemblent un peu... »

Des enseignements pour la 2e étape

« C’est un peu trop tôt, il faudra un peu de recul, mais ce qui est sûr c’est que je ne ferai pas du tout la même chose. Là, sur 6 jours, je pouvais mettre de l’intensité. Hors de question de faire la même chose sur 15 jours parce que tu risques de rater des trucs, de faire des bêtises et ça peut aller loin les bêtises tout seul dans la brise... »

Fatigué ?

« J’ai eu un petit coup de pompe sur l’arrivée parce que j’ai fait une petite bêtise j’ai perdu 2 milles. Mais non ça va je ne me sens pas fatigué. En revanche, quand je vais me mettre dans mon lit je ne sais pas trop ce qu’il va se passer... Cette nuit j’ai dit « arrête de barrer ! » à un copain. Là je me suis dit que ce n’était pas bon signe ! Mais je n’ai pas eu d’hallucinations. J’étais parti dans un rêve... »

« Papa t’as gagné ! »

« Je suis bien sûr content, mais ce qui va me donner le plus de fierté c’est quand je vais voir mes enfants et qu’ils vont me dire « Papa t’as gagné ! » Mais ce n’est pas fini, il y a la 2e étape. Je ne vais pas bouder mon plaisir sur celle-ci, j’ai peut-être 2h d’avance c’est tant mieux, mais ce n’est pas fini ! »


Voir en ligne : Info presse transquadra.com


- Cartographie : http://transquadra.com/positions.php


L’édition 2017 de la Transquadra - Martinique en chiffres

  • 94 bateaux - 162 marins dont 6 femmes
  • 26 solitaires - 68 doubles (presque 1/3 de solitaires)
  • 14 marins étrangers : 7 duos (3 Suisses, 2 Allemands, 1 Espagnol et 1 Belge)
  • 80 au départ de Lorient - 14 de Barcelone
  • Lorient : 23 solitaires - 57 doubles (137 marins)
  • Barcelone : 3 solitaires - 11 doubles (25 marins)

La Transquadra Martinique

  • Transat dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans
  • 9e édition (créée en 1993)
  • 3800 milles de course
  • 2 étapes : Lorient ou Barcelone / Madère - Madère / Martinique
  • 2 départs : juillet 2017 et février 2018
  • 1 arrivée en mars 2018, au Marin

Les grandes dates de la Transquadra Martinique

  • 12 juillet 2017 - Barcelone > Départ étape 1 de la flotte méditerranéenne
  • 15 juillet 2017 - Lorient > Prologue
  • 16 juillet 2017 - Lorient > Départ étape 1 de la flotte atlantique
  • 27 juillet 2017 - Madère > Soirée des équipages
  • 10 février 2018 - Madère > Départ étape 2
  • 2 mars 2018 - Le Marin > Remise des prix

Portfolio



Dans la même rubrique

Course - croisière

33e Tour des Ports de la Manche : la famille Auguin réalise un sans-faute dans le groupe 1

Le 33e Tour des Ports de la Manche s’est achevé vendredi après une dernière étape entre Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Vaast-la-Hougue bouclée en moins de trois heures. Cette édition 2017 aura bénéficié de conditions météo idéales permettant aux 81 concurrents engagés de valider l’ensemble des courses prévues au programme. Le Tour des Ports de la Manche connaît désormais le nom de ses héros...
Lire la suite →

Imoca

Kaïros (Roland Jourdain et Sophie Vercelletto) achète l’Imoca60 Safran

Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, co-gérants de la SARL Kaïros, sont les nouveaux armateurs de l’Imoca60 Safran. Cette reprise s’inscrit dans la continuité d’une belle histoire construite entre Safran, Kaïros et Morgan Lagravière depuis plus d’un an.
Lire la suite →
JPEG

Golden Globe Race

Golden Globe Race 2018 : départ confirmé depuis Plymouth • 5 places disponibles

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018, qui marque le 50e anniversaire de la victoire de Sir Robin Knox-Johnston lors la course du Sunday Times en 1968/69, débutera le samedi 30 juin 2018, au départ du port de Plymouth.
Lire la suite →

Team Gregal

Philippe Péché : ""Ce qui me plaît dans la Golden Globe Race, c’est le retour aux sources"

Philippe Péché, breton de naissance et australien d’adoption, a plusieurs centaines de milliers de milles d’expérience en course sur toutes les mers du monde à son actif. Après avoir été équipier de marins célèbres tels qu’Eric Tabarly ou Bruno Peyron avec lequel il est deux fois détenteur du Trophée Jules Verne, Philippe Péché souhaite se lancer un nouveau défi : parcourir le globe en solitaire.
Lire la suite →

Farr 30

EFG Sailing Arabia – The Tour : Thierry Douillard a mené son équipe EFG Bank Monaco à la victoire

Thierry Douillard a mené son équipe EFG Bank Monaco (MON) à la victoire, avec un quatrième titre consécutif sur l’EFG Sailing Arabia - The Tour, alors que la classique autour du Golfe Arabique a atteint son apogée.
Lire la suite →

A la une

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Thomas Ruyant et Boris Herrmann heureux de leur 4e place en Imoca

Thomas Ruyant et Boris Herrmann sont arrivés ce matin à 7h (heure brésilienne) à Salvador de Bahia à bord de leur Malizia II heureux de leur 4e place en Imoca mais assoiffés ! Leur dessalinisateur ne produisait plus d’eau buvable depuis la nuit dernière. Bientôt ce sera au tour de Kito de Pavant et de Yannick Bestaven (Bastide Otio) de poser pied à terre, suivis, une poignée d’heures plus tard, du tandem mixte Tanguy de Lamotte et Samantha Davies à bord d’Initiatives-Cœur. En ce début de semaine, une chose est sûre : les 21 équipages encore en mer cravachent plus que jamais pour sauver leur place au classement, voire en grappiller une de plus. On est compétiteur où on ne l’est pas !
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St Barth Cata-Cup : Victoire des Grecs Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis

Cette quatrième et dernière journée de la St. Barth Cata-Cup qui devait départager les leaders et définir le podium a, en effet, offert un scénario improbable avec, à la clé, une foule de rebondissements. Ainsi, alors que la victoire semblait tendre les bras à Franck Cammas et Matthieu Vandame (ODP 1) qui occupaient la tête au classement à l’aube des deux dernières manches, celle-ci est finalement revenue à Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis (Relwen), les premiers ayant commis une erreur de parcours. Les Grecs sont toutefois loin d’avoir volé leur victoire. Les deux hommes ont, effet, constamment joué aux avant-postes et fait preuve d’une remarquable régularité malgré les conditions très changeantes. Au final, ils s’imposent avec une belle avance et devancent, dans l’ordre, les Argentins Cruz Gonzales Smith – Mariano Heuser (Eden Rock Villa Rental) et les Belges Patrick Demesmaeker – Olivier Gagliani (Les Perles de Saint-Barth).
Lire la suite →

StMichel-Virbac

Jean-Pierre Dick : "Cette 4e victoire, ce n’est que du bonheur !"

Jean-Pierre Dick tourne une page de sa vie de marin du large de la plus belle manière : par une victoire. En franchissant la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 en vainqueur ce samedi 18 novembre 2017 après 13 jours 7h et 36min, JP et son compère Yann Elies signent ainsi le 4e titre du skipper niçois sur cette course et la seconde pour le briochin. Pour parachever cette journée incroyable, Jean-Pierre bat son propre record Record #sailingrecord sur cette épreuve.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

lundi 20 novembre
  Visiteurs connectés : 63

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Veste à capuche mixte SSS
Veste à capuche multicolor (choisissez celle que vous préférez) avec zip central.
Sweat Capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.