Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Transquadra - Martinique : Le Picto-Charentais Alexandre Ozon remporte en (...)

#VOILE Transatlantique

Transquadra - Martinique : Le Picto-Charentais Alexandre Ozon remporte en solo la 1re étape Lorient - Madère

D 22 juillet 2017     H 11:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 1597 visites     C 1

#lorient #bzh | #Antilles | #Espagne | #Transquadra |

agrandir
Alexandre Ozon (Team 2 Choc) a coupé la ligne d’arrivée de l’étape Lorient - Madère à 5h 57’ 52’’ ce samedi 22 juillet, en grand vainqueur de la flotte des solitaires, 3 heures devant Jean-Pierre Kelbert (3DDI), devant les doubles, et quelques 70 à 80 milles devant le 3e solo. Chapeau bas. Le Larmorien (56), Jean-Pierre Kelbert est arrivé en 2e position à 9h 08’ 40’’ à Madère.

En tête dès les premières 24h de course, le picto-charentais (Le Chay) a, pendant 6 jours et 6 nuits, contrôlé son adversaire direct Jean-Pierre Kelbert.

« Je l’ai marqué tout le temps, surtout au passage du DST du cap Finisterre. On a hésité, jusqu’au dernier moment... Heureusement qu’il ne m’a pas emmené à l’extérieur, je n’y croyais pas. Ensuite j’ai contrôlé, je n’ai quasiment pas lâché la barre. Je ne sais pas trop si j’ai dormi... »

Malheureusement, sa balise défectueuse n’a pas permis de suivre sa course... Mais lorsqu’on l’écoute raconter ses 6 jours de régate au contact avec Jean-Pierre Kelbert, on capte vite l’intensité que ce jeune quadra a mis dans cette première étape :

« J’aime bien que le bateau aille toujours vite, il n’y avait que 6 jours de course, je savais qu’il fallait se faire mal pendant 6 jours. Dès que je pouvais attaquer, j’ai attaqué. Mon défaut c’est que je ne veux rien lâcher. La prochaine étape, je ne ferai pas pareil. J’ai toujours dit que je visais un podium, c’était clair et net, je ne l’ai jamais caché. J’ai le bateau pour, j’ai le niveau, j’ai tout ce qu’il faut pour. »

En tête dès les premières heures de course

« Ce qui m’intéressait, c’était de garder Jean-Pierre (Jean-Pierre Kelbert) sur ma gauche. Tant que je l’avais là, c’était bon pour moi. Avant le DST (zone de trafic maritime interdite aux voiliers au large du Cap Finisterre), on s’est décidé au dernier moment de passer à la côte. Je le surveillais, il a empanné, j’ai empanné tout de suite pour lui montrer que j’étais là pour jouer ! Et là, grâce à mon décalage à droite, j’ai pris 10 milles d’avance. »

Match race au large du Portugal

« Dans, et après, le DST, on s’est contrôlé. Il y a eu des zones de pétole, il est parti très à la côte, à un moment. Je restais sur sa gauche, mais tout en contrôlant ce qu’il faisait parce que je me méfie du bonhomme, il sait faire ! Après, j’ai fait ma route, il est parti plus au large, j’étais un peu ennuyé parce que je ne pouvais plus le contrôler. »

Je n’ai plus lâché la barre !

« Comme je sais qu’il va vite, je n’ai plus lâché la barre ! Sous pilote je perds 10% de vitesse Vitesse #speedsailing avec mon bateau. Il faut tout le temps le relancer. Donc j’ai fait une journée complète pour vraiment attaquer et je pensais me reposer la nuit... mais le vent est monté à 23 - 27 nœuds j’étais à 130° du vent, sous spi. Je ne pouvais pas lâcher la barre pour changer de voile. J’ai donc barré toute la nuit ! J’ai bourriné, bourriné... Je n’avais pas le choix, mais je n’ai pas recommencé, ce n’était pas très malin, même si j’ai gagné quelques milles. »

Tant qu’il y avait de la brise...

« Tant qu’il y avait de la brise, les conditions météo m’étaient favorables. Quand ça a molli, je ne savais pas si Jean-Pierre allait revenir, il était sur ma droite, il avait moins d’angle. Donc je savais que cela m’était favorable. »

Personne ne savait où j’étais

« C’était vraiment rigolo ce match-race avec Jean-Pierre parce qu’on a à peu près les mêmes vitesses, mais a priori il ne savait pas trop où j’étais ! J’ai été très embêté par cette balise, personne ne savait où j’étais. »

J’ai peu dormi et je ne savais pas comment j’allais réagir sur l’eau. Je n’ai jamais mis de réveil, j’ai laissé faire... En revanche j’ai mis des alarmes de vitesse Vitesse #speedsailing . Si je ne suis pas bon, ça sonne !

Tu es prêt pour faire un Figaro maintenant ?

« J’avoue que ça me travaille un peu... On verra, un projet après l’autre ! Pour l’instant c’est la Transquadra Transquadra #Transquadra . Mais c’est un truc qui m’attire, en plus les bateaux se ressemblent un peu... »

Des enseignements pour la 2e étape

« C’est un peu trop tôt, il faudra un peu de recul, mais ce qui est sûr c’est que je ne ferai pas du tout la même chose. Là, sur 6 jours, je pouvais mettre de l’intensité. Hors de question de faire la même chose sur 15 jours parce que tu risques de rater des trucs, de faire des bêtises et ça peut aller loin les bêtises tout seul dans la brise... »

Fatigué ?

« J’ai eu un petit coup de pompe sur l’arrivée parce que j’ai fait une petite bêtise j’ai perdu 2 milles. Mais non ça va je ne me sens pas fatigué. En revanche, quand je vais me mettre dans mon lit je ne sais pas trop ce qu’il va se passer... Cette nuit j’ai dit « arrête de barrer ! » à un copain. Là je me suis dit que ce n’était pas bon signe ! Mais je n’ai pas eu d’hallucinations. J’étais parti dans un rêve... »

« Papa t’as gagné ! »

« Je suis bien sûr content, mais ce qui va me donner le plus de fierté c’est quand je vais voir mes enfants et qu’ils vont me dire « Papa t’as gagné ! » Mais ce n’est pas fini, il y a la 2e étape. Je ne vais pas bouder mon plaisir sur celle-ci, j’ai peut-être 2h d’avance c’est tant mieux, mais ce n’est pas fini ! »


Voir en ligne : Info presse transquadra.com


- Cartographie : http://transquadra.com/positions.php


L’édition 2017 de la Transquadra - Martinique en chiffres

  • 94 bateaux - 162 marins dont 6 femmes
  • 26 solitaires - 68 doubles (presque 1/3 de solitaires)
  • 14 marins étrangers : 7 duos (3 Suisses, 2 Allemands, 1 Espagnol et 1 Belge)
  • 80 au départ de Lorient - 14 de Barcelone
  • Lorient : 23 solitaires - 57 doubles (137 marins)
  • Barcelone : 3 solitaires - 11 doubles (25 marins)

La Transquadra Martinique

  • Transat dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans
  • 9e édition (créée en 1993)
  • 3800 milles de course
  • 2 étapes : Lorient ou Barcelone / Madère - Madère / Martinique
  • 2 départs : juillet 2017 et février 2018
  • 1 arrivée en mars 2018, au Marin

Les grandes dates de la Transquadra Martinique

  • 12 juillet 2017 - Barcelone > Départ étape 1 de la flotte méditerranéenne
  • 15 juillet 2017 - Lorient > Prologue
  • 16 juillet 2017 - Lorient > Départ étape 1 de la flotte atlantique
  • 27 juillet 2017 - Madère > Soirée des équipages
  • 10 février 2018 - Madère > Départ étape 2
  • 2 mars 2018 - Le Marin > Remise des prix

Portfolio



Dans la même rubrique

Course - croisière

33e Tour des Ports de la Manche : la famille Auguin réalise un sans-faute dans le groupe 1

Le 33e Tour des Ports de la Manche s’est achevé vendredi après une dernière étape entre Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Vaast-la-Hougue bouclée en moins de trois heures. Cette édition 2017 aura bénéficié de conditions météo idéales permettant aux 81 concurrents engagés de valider l’ensemble des courses prévues au programme. Le Tour des Ports de la Manche connaît désormais le nom de ses héros...
Lire la suite →

Imoca

Kaïros (Roland Jourdain et Sophie Vercelletto) achète l’Imoca60 Safran

Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, co-gérants de la SARL Kaïros, sont les nouveaux armateurs de l’Imoca60 Safran. Cette reprise s’inscrit dans la continuité d’une belle histoire construite entre Safran, Kaïros et Morgan Lagravière depuis plus d’un an.
Lire la suite →
JPEG

Golden Globe Race

Golden Globe Race 2018 : départ confirmé depuis Plymouth • 5 places disponibles

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018, qui marque le 50e anniversaire de la victoire de Sir Robin Knox-Johnston lors la course du Sunday Times en 1968/69, débutera le samedi 30 juin 2018, au départ du port de Plymouth.
Lire la suite →

Team Gregal

Philippe Péché : ""Ce qui me plaît dans la Golden Globe Race, c’est le retour aux sources"

Philippe Péché, breton de naissance et australien d’adoption, a plusieurs centaines de milliers de milles d’expérience en course sur toutes les mers du monde à son actif. Après avoir été équipier de marins célèbres tels qu’Eric Tabarly ou Bruno Peyron avec lequel il est deux fois détenteur du Trophée Jules Verne, Philippe Péché souhaite se lancer un nouveau défi : parcourir le globe en solitaire.
Lire la suite →

Farr 30

EFG Sailing Arabia – The Tour : Thierry Douillard a mené son équipe EFG Bank Monaco à la victoire

Thierry Douillard a mené son équipe EFG Bank Monaco (MON) à la victoire, avec un quatrième titre consécutif sur l’EFG Sailing Arabia - The Tour, alors que la classique autour du Golfe Arabique a atteint son apogée.
Lire la suite →

A la une

Défi Bemedia

Yvan Bourgnon : "Ce Défi a été à coup sûr le plus difficile de tous ceux que j’ai accompli depuis 7 ans"

Deux mois et six jours : c’est le temps qu’il aura fallu à Yvan Bourgnon pour boucler son défi Bimedia. Parti le 13 juillet dernier de Nome en Alaska, Yvan a rejoint Nuuk, capitale du Groenland, point final de son extraordinaire périple : le passage du Nord-Ouest, qui relie l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique, en passant par les îles arctiques du grand Nord Canadien, sur un catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran en solitaire, sans habitacle, ni assistance !Un exploit sportif hors-norme, qui avait également pour but de sensibiliser le grand public aux effets du réchauffement climatique.
Lire la suite →

Team Banque Populaire

Maxi Solo Banque Populaire IX : Mise à l’eau fixée au 16 octobre à Lorient

Après deux années et plus de 135 000 heures de chantier depuis fin 2015, le nouvel Ultim Ultim #Ultim #multicoque , le Maxi Banque Populaire IX sera mis à l’eau le 16 octobre* à Lorient, où s’achève actuellement sa construction. Concentré de haute technologie et d’innovations, le trimaran de 32 mètres a été conçu pour voler en toute sécurité à des vitesses désormais proches de 50 nœuds.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Nicolas Lunven : "Je suis maintenant pour la première fois Champion de France Elite de course au large"

Nicolas Lunven clôture sa saison 2017 sur le circuit des Figaro Bénéteau 2 par une deuxième place sur la Douarnenez Fastnet Solo. Le navigateur, originaire de Vannes, remporte de ce fait le titre de Champion de France Elite de Course au Large décerné par la Fédération Française de Voile. Le skipper Generali a réalisé une année quasi sans-faute à bord de son monotype Monotype #sportboats rouge en remportant la Solo Maître Coq aux Sables d’Olonne, La Solitaire Urgo Le Figaro pour la deuxième fois et le Tour de Bretagne à la voile avec Gildas Mahé. Ces victoires et cette régularité aux avant-postes sont une sacrée récompense pour le membre du pôle Finistère de course au large qui n’a pas cessé depuis 10 ans d’améliorer son niveau de jeu sur ce circuit si difficile. C’est la fin d’un cycle pour Nicolas qui va dès octobre et jusque juin 2018 embarquer à bord du voilier « Turn Tide on Plastic » de la Britannique Dee Cafari à l’occasion de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , tour du Monde en équipage et avec escale.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Douarnenez - Fastnet Solo : Charlie Dalin s’impose de 101 secondes devant Nicolas Lunven

On ne pouvait rêver dénuement plus symbolique. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) Champion de France en titre, vainqueur de la Douarnenez Fastnet Solo qui cède son fauteuil à son dauphin sur la course Nicolas Lunven (Generali), l’image a de la gueule. D’autant que moins de deux minutes séparent les deux compères sur la ligne d’arrivée.
Lire la suite →

#Dériveur

Mondial Laser : Jean-Baptiste Bernaz termine 7e à Split (Croatie)

Le Français Jean-Baptiste Bernaz était à Split, en Croatie, depuis une semaine pour y disputer le Championnat du Monde de Laser. Après six jours de compétition, le Varois termine finalement à la 7e place de ce Championnat du Monde. Longtemps devant au classement général provisoire, le Français a rétrogradé de 6 places, à la suite d’une mauvaise journée, et n’a pas pu refaire son retard aujourd’hui, où aucune course n’a été lancée à cause d’un vent trop léger.
Lire la suite →

vendredi 22 septembre
  Visiteurs connectés : 160

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt Dronautic
T-shirt blanc Dronautic®
Sweat Capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.