Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Mini » Mini-Transat La Boulangère : 78 coureurs à bon port à Las Palmas de Gran (...)

#VOILE Mini 650

Mini-Transat La Boulangère : 78 coureurs à bon port à Las Palmas de Gran Canaria

D 17 octobre 2017     H 13:30     A Redaction SSS [Source RP]     > 9036 visites     C 1

#LaRochelle | #Antilles | #mini650 | #MiniTransat |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Avec l’arrivée de Julien Mizrachi (UNAPEI), ils sont maintenant 78 coureurs à être arrivés à bon port à Las Palmas de Gran Canaria. Sur les 81 concurrents au départ, seuls trois solitaires ont été mis hors course : Matteo Rusticali sur démâtage, Luca Sabiu qui a déclenché sa balise de détresse au large de La Corogne et Frédéric Guérin qui suite à son démâtage, n’a pas pu réparer dans les 72 heures imparties, mais compte bien rallier les Canaries, malgré tout.

Rarement, la première étape de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat aura connu aussi peu d’abandons lors de la première étape. Deux raisons majeures à ce taux de réussite exceptionnel : d’une part, le niveau de préparation des coureurs s’améliore au fil des éditions, mais surtout les conditions météorologiques rencontrées ont été particulièrement clémentes. A l’exception de quarante-huit heures un peu musclées lors du passage du cap Finisterre, les solitaires ont plus subi du petit temps que de la brise.

C’est d’ailleurs ce qui fait que cette étape aura été l’une des plus longues de l’histoire de l’épreuve, même si dans les années soixante-dix et quatre-vingt, les performances des bateaux n’avaient rien à voir avec celles des meilleurs prototypes ou des bateaux de série dernier cri.

Protos : victoire sur le fil

Sur le plan sportif, Ian Lipinski (Griffon.fr) a rencontré pour la première fois depuis deux ans, une véritable concurrence. C’est tout d’abord Erwan Le Mené (Rousseau Clôtures) qui a mené la vie dure au favori de l’épreuve jusqu’à ce qu’il brise son bout dehors à la sortie du DST du cap Finisterre. Pour autant, Ian n’en avait pas fini avec ses adversaires puisque c’est un outsider inattendu, en la personne d’Arthur Léopold-Léger (Antal XPO), qui venait titiller le leader. Arthur, malgré une préparation écourtée et un engagement professionnel particulièrement prenant a su profiter des conditions météorologiques pour revenir sur la tête de course et même envisager de remporter cette première étape. Mais comme une certaine équipe de Nouvelle-Zélande en rugby, au final c’est Ian Lipinski qui gagne… pour 113 secondes. « Le coup passa si près que le chapeau tomba… »

Derrière le podium, Romain Bolzinger (Spicee.com) garde toutes ses chances à moins d’une heure d’Erwan Le Mené. Il est suivi par une cohorte de protos, d’Aurélien Poisson (TeamWork), cinquième à Charlotte Méry (Optigestion – Femmes de Bretagne) dixième, en passant par Simon Koster (Eight Cube – Sersa), Jorg Riechers (Lilienthal), Keni Piperol (Région Guadeloupe) et Patrick Jaffré (Projet Pioneer). Tout juste trois heures séparent tous ces prétendants au podium, ce qui promet une belle bagarre pour la deuxième étape.

Séries : la valse des leaders

Sept leaders différents, 13 changements en tête de classement, ces quelques chiffres démontrent à quel point la bagarre fut acharnée en tête de flotte des bateaux de série. L’écart maximal entre le leader et son premier poursuivant a été atteint le 5 octobre quand Clarisse Crémer (TBS) a possédé 32 milles d’avance sur le reste de la flotte. Deux jours plus tard, elle accusait un retard de 35 milles sur Rémi Aubrun (Alternative Sailing – Constructions du Belon), qui finira deuxième de l’étape. Au final, c’est Valentin Gautier (Shaman - Banque du Léman) qui empochera la mise grâce à une option est très marquée dans les derniers jours de course. Valentin Gautier dispose d’un tout petit matelas d’avance sur le reste du podium, un peu plus de deux heures. Sept heures, c’est l’écart entre le deuxième et le vingt-et-unième, David Alonso (Blue Oscar), une paille à l’échelle d’une traversée de l’Atlantique. A noter les très jolies performances d’Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambecco) et Frédéric Moreau (Petit Auguste et Cie) qui prennent les sixième et septième places à bord de leurs Pogo 2. Comme quoi, un bateau de série d’ancienne génération bien mené peut encore mener la vie dure aux derniers-nés, Pogo 3 et autres Ofcet.

A l’eau, boulot, dodo

Il est d’habitude une tradition à l’arrivée de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat qui fait que chaque nouvel arrivant passe à l’eau, à peine débarqué sur le ponton. La promotion 2017 a placé la barre très haut, puisque dès l’escale de Las Palmas, le rite des bains forcés s’est institué, ce qui promet quant à l’arrivée au Marin à la mi-novembre. En attendant le départ le 1er novembre, la petite communauté des Ministes s’organise. Certains sont rentrés dans leurs pénates, d’autres ont préféré rester sur place, investissant dans une location de maison dans des zones moins urbanisées de Gran Canaria, souvent à proximité des spots de surf Surf #Surf et autres sports de glisse… On est Ministe ou on ne l’est pas. Quelques-uns ont rejoint Marta Güemes originaire de l’île voisine de Lanzarote, pendant que ceux qui avaient des travaux de bricolage à effectuer sont restés sur place pour remettre leur bateau à neuf. Tout le monde se retrouvera à partir du 25 octobre, pour les contrôles de sécurité en vue de la deuxième étape. Le 28 octobre, ce sera le prologue et la remise des prix de l’étape La Rochelle – Gran Canaria. Il restera trois jours avant le grand saut. Cette fois-ci, pas d’échappatoire, une fois lancés sur l’Atlantique, les solitaires n’auront plus de terre en ligne de mire avant les Antilles. Mais c’est aussi ce frisson qu’ils sont venus chercher.

Classement

Prototypes

  • 1- Ian Lipinski - Griffon.fr – arrivé le 11 octobre à 15h 22mn 12s (TU+ 2)
  • 2- Arthur Léopold-Léger - Antal XPO - arrivé le 11 octobre à 15h 24mn 05s (TU+ 2)
  • 3- Erwan Le Mené - Rousseau Clôtures - à 39,8 milles de l’arrivée
  • 4- Romain Bolzinger - Spicee.com - à ,3 milles
  • 5- Aurélien Poisson – TeamWork – à 12,7 milles
  • Séries
  • 1- Valentin Gautier - Shaman - Banque du Léman à 20 milles de l’arrivée
  • 2- Rémi Aubrun - Alternative Sailing - Constructions Du Belon - à 16,9 milles du premier
  • 3- Clarisse Crémer (TBS) à 17 milles du premier
  • 4- Erwan Le Draoulec - Emile Henry - à 19,9 milles du premier
  • 5- Benoit Sineau - Cachaca II - à 27,1 milles du premier

- Cartographie : www.minitransat.fr/suivi-de-la-course/cartographie


Voir en ligne : Info presse Effets Mer / www.minitransat.fr

Portfolio



Dans la même rubrique

Mini 650

Transgascogne : Clarisse Crémer et Ian Lipinski l’emportent au temps cumulé en solo

Comme attendu, la deuxième étape de la 16e Transgascogne (247 milles entre Avilés et les Sables d’Olonne) s’est jouée quasiment intégralement au près. Elle a donc été relativement tactique, avec des bords à tirer et des options à choisir, mais elle a surtout été usante, aussi bien pour les marins que pour les bateaux. A l’arrivée, pas tellement de surprises cependant. Pas de très gros écarts non plus. Ian Lipinski (865 - Griffon.fr) en Proto Solo, Clément Machetel et Jay Thomson (850 - April Marine Marine Marine nationale ) en Proto Double, et Chris Lükermann et Nicolas d’Estais (921 - Orafol) en Série Double, déjà vainqueurs de la première manche, ont enfoncé le clou dans leur catégorie respectives, s’imposant avec un sans-faute à l’aller comme au retour, et donc assez largement au général. La bagarre finale a toutefois été un peu plus ardue chez les Série Solo. Victorieuse en Espagne, Clarisse Cremer (902 – TBS) a cette fois laissé la première place à Erwan Le Draoulec (895 – Emile Henry) mais elle est toutefois parvenue à conserver une avance de 38 minutes au classement, remportant ainsi sa première course sur le circuit des Mini.
Lire la suite →

Mini 650

Mini en Mai : Ian Lipinski s’impose pour la deuxième fois consécutive

C’est à 4h08’50’’ ce matin que Ian Lipinski a coupé la ligne d’arrivée de la Mini en Mai 2017. Après 64h40’50’’ de course, le skipper de Griffon #865 remporte pour la deuxième fois consécutive cette épreuve et instaure un temps de référence sur ce parcours de 500 milles. Accueilli en grande pompe par Yves Le Blevec, directeur de course et Antoine Croyère, président de la SNT, Ian est arrivé le sourire aux lèvres, fatigué mais ravi de cette victoire. Vincent Busnel (#621Dephemerid Trois), qui avait malheureusement du abandonner après la Teignouse suite à un démâtage, était lui aussi présent pour accueillir son victorieux copain.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →

Mini 650

Lorient Bretagne Sud Mini : Ian Lipinski & Sebastien Picault et Erwan le Draoulec & Tanguy Leglatin vainqueurs en proto et série

Pour leur première course de la saison en Atlantique, les 60 équipages de la Lorient Bretagne Sud Mini ont été gâtés. Si les conditions estivales ont largement été appréciées des coureurs, le petit temps aura joué les troubles fêtes, bouleversant les classements et obligeant les coureurs à une attention de chaque instant.
Lire la suite →

Mini 650

Mini-Transat 2019 : Un sponsor pour le Pogo 3 de Pierre Le Roy

Le jeune skipper nordiste, Pierre Le Roy, a trouvé son sponsor officiel ! Une agence conseil en communication Communication #Communication /Marketing, Bradford & Condrieu située dans le Nord de la France. Un partenariat 100% nordiste !
Lire la suite →

A la une

Tour du monde en équipage

Volvo Ocean Race : Cap sur Melbourne pour une 3e étape où les points comptent double

Le départ de la troisième étape de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace a été donné dimanche à 12:00 UTC du Cap. Dans 25 nœuds de vent, Dongfeng Race Team a bouclé en tête le parcours préliminaire de cette longue étape de 6500 milles à destination de Melbourne, une étape capitale, puisque les points comptent double !
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart a passé l’équateur avec 5 jours 13 heures et 23 minutes d’avance sur le temps de référence

Une semaine après avoir passé la longitude du Cap Horn, François Gabart a signé un nouveau chrono exceptionnel à l’équateur, franchi ce dimanche 10 décembre à 11h35, soit 36 jours 01 heure et 30 minutes après son départ d’Ouessant. Le skipper du trimaran MACIF compte donc désormais 5 jours 13 heures et 23 minutes d’avance sur le temps de passage de l’actuel détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, Thomas Coville, qui avait basculé dans l’hémisphère Nord après 41 jours 14 heures et 53 minutes. Il signe en outre le deuxième temps absolu, équipage et solitaire confondus, sur le parcours Ouessant-équateur dans le sens de la montée, seuls Francis Joyon et ses cinq hommes d’équipage sur IDEC Sport ayant fait mieux à ce jour (35 jours 4 heures et 09 minutes).
Lire la suite →

Ultim Actual

Tour du monde à l’envers : Yves Le Blevec se prépare à attaquer le Horn en milieu de semaine prochaine

« Yves est entré dans le vif du sujet » , résume son routeur Christian Dumard. Le long des côtes sud-américaines, le skipper Actual, engagé depuis près de deux semaines sur sa tentative de tour du monde à l’envers en Ultim Ultim #Ultim #multicoque , négocie, depuis deux jours, système dépressionnaire après système dépressionnaire. Une situation tendue qu’Yves commence à bien maîtriser, avant d’attaquer le Horn en milieu de semaine prochaine.
Lire la suite →

Golden Globe Race

Golden Globe Race 2018 : 23 participants à un stade avancé pour partir des Sables le dimanche 1er juillet

La Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe 2018 partira des Sables d’Olonne le dimanche 1er juillet 2018. L’événement marque le 50e anniversaire de la course du Golden Globe du Sunday Times en 1968/9, date à laquelle les concurrents pouvaient partir des ports du nord de la France ou du Royaume-Uni entre le 1er juin et le 31 octobre. Neuf aventuriers avaient pris le départ incluant les Français Bernard Moitessier et Loïc Fourgeron. Mais un seul d’entre eux est parvenu à bon port - Robin Knox-Johnston et son yacht Suhaili. Moitessier, naviguant sur le bateau le plus grand et le plus rapide, Joshua, aurait pu gagner (il a passé le Cap Horn 17 jours derrière le Suhaili) mais au lieu de chasser Knox-Johnston dans l’Atlantique, Moitessier a tourné vers l’est pour commencer une deuxième circumnavigation - " pour sauver mon âme" a-t-il dit.
Lire la suite →

Nautic 2017

Grand Prix de l’Ecole Navale : 17e édition du 8 au 12 mai 2018

Comme à l’accoutumée, le lancement officiel du Grand Prix de l’Ecole Navale – Championnat de France Monotypes Habitables, s’est déroulé pendant le Salon Salon #Salonnautique Nautic de Paris, ce mercredi 6 décembre. Le vice-amiral (2S) Benoît Lugan, Président de l’association du Grand Prix de l’Ecole Navale et monsieur Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile ont présenté la nouvelle édition de l’épreuve incontournable du week-end de l’Ascension. Après 17 années, le GPEN propose encore son lot de nouveautés pour cette édition 2018.
Lire la suite →

lundi 11 décembre
  Visiteurs connectés : 26

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

SweatShirt Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
TShirt Bio Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.