Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Vendée Globe : Le Hongrois Nandor Fa a franchi la ligne d’arrivée à (...)

mercredi 22 février
  Visiteurs connectés : 47

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Francis Joyon

Site officiel | Cartographie | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.
T-shirt manches courtes
Choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE Spirit of Hungary

Vendée Globe : Le Hongrois Nandor Fa a franchi la ligne d’arrivée à la 8e place

D 8 février 2017     H 13:37     A Information Vendée Globe     > 441 visites     C 1

#LesSablesdOlonne | #IMOCA | #VG2016 |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Le Hongrois Nandor Fa (Spirit of Hungary) a franchi la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne le 8 février à 11 heures 54 minutes 09 secondes (heure française). II s’empare d’une très belle 8e place pour sa troisième participation au Vendée Globe. Son temps de course est de 93jrs 22h 52mn 09s. Il a parcouru 27 850 milles à 12,35 noeuds de moyenne.

Superbe performance pour ce Hongrois de 63 ans qui était en 1993, le premier étranger à terminer un Vendée Globe, en 128 jours. Vingt-quatre ans plus tard, il boucle à nouveau le tour du monde en solo. Aux Sables-d’Olonne, il retrouve sa femme Irène et ses deux filles, Lilli et Anna, ses plus fervents soutiens. Nandor Fa, qui a débuté sa carrière sur les lacs en Hongrie, avait fait un premier tour du monde en 1985-1987 à bord d’un bateau de croisière de 31 pieds. Alors qu’au large du cap Horn, il écoutait les conversations des solitaires du BOC Challenge 1986-1987, il prenait la décision de devenir lui-même coureur au large, en solitaire et à bord d‘un bateau qu’il a conçu et construit lui-même.

Le 6 novembre, c’est une fois de plus avec un bateau construit de ses mains en 2013, dans un chantier en Hongrie, que Nandor Fa s’alignait au départ du huitième Vendée Globe. Cependant, c’est un peu frustré au large du cap Finisterre que le skipper de Spirit of Hungary se maintient en 21e position. Pendant sa première semaine de mer il rencontre des soucis avec son système informatique et fait face à des problèmes d’énergie. Heureusement son passage à l’est de Madère lui permet de remonter à la 18e place et en profitant des alizés, il poursuit sa progression jusqu’au seizième rang au large des Canaries.

Nandor Fa livre une belle bataille dans l’océan Indien avec Stéphane Le Diraison, alors qu’au 26e jour de course son gennaker est déchiré, cette voile d’avant va lui manquer pour rattraper le skipper de Compagnie du Lit. Sous l’Australie, perdant son compagnon de route quand le bateau de Stéphane Le Diraison démâte, le navigateur Hongrois se retrouve isolé. En effet, Louis Burton (Bureau Vallée) est positionné 600 milles devant son étrave, tandis que Conrad Colman (Foresight- Natural Energy) se tient 650 milles dans son sillage. Suite aux abandons de Stéphane Le Diraison, de Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine) et de Paul Meilhat (SMA), Spirit of Hungary continue sa course en huitième position, une place qu’il occupera du 25 décembre jusqu’au finish des Sables-d’Olonne.

Malgré une collision avec un OFNI, ayant endommagé son voile de quille, un empannage involontaire occasionnant la perte d’une autre voile, un moteur grillé et enfin les dommages irréversibles de son antenne GPS, le navigateur poursuit sa belle course derrière Louis Burton. Le 9 janvier 2017, Nandor Fa double le cap Horn pour la cinquième fois et subit une grosse tempête dans l’Atlantique sud, quelques jours après le passage du mythique rocher. Il essuie des violentes rafales de vent, supérieures à 60nds. Un dernier écueil se dresse sur sa route dans la traversée du golfe de Gascogne, dans une mer formée avec des vagues de 4 à 6 mètres, dans un vent maniable mais néanmoins soutenu.

Nandor Fa, qui avait annoncé avant le départ que ce huitième Vendée Globe mettrait un point final à sa carrière de coureur au large, peut prendre sa retraite en homme heureux, à près de 64 ans.


Dans la même rubrique

Vendée Globe

Louis Burton : "Je me suis fait massacrer au Cap Horn, ça a été ma plus grosse épreuve"

Heureux d’en finir avec son tour du monde en solitaire, qu’il boucle pour la première fois, le skipper de Bureau Vallée arrivé en septième position aux Sables-d’Olonne a répondu aux questions des journalistes, lors de sa conférence de presse.
Lire la suite →

Vendée Globe

Yann Eliès : "la bagarre avec Jean aura véritablement marqué mon Vendée Globe"

A 16h13, ce mercredi 25 janvier, Yann Eliès a franchi la ligne d’arrivée du Vendée Globe, au large des Sables d’Olonne. Le skipper de Quéguiner – Leucémie Espoir s’est ainsi octroyé la cinquième place (premier bateau non équipé de foil Foil #foil ) de l’épreuve au terme de de 80 jours de mer et des poussières, mais aussi et surtout au terme d’une incroyable aventure Aventure marquée par des problèmes de hook de grand-voile, une effroyable tempête au large de la Nouvelle-Zélande, un duel de toute beauté avec Jean Le Cam sur près de la moitié du parcours et un finish haletant à seulement 1h25 du quatrième et 1h43 du le sixième. Ses premières impressions à chaud !
Lire la suite →

Vendée Globe

Jean-Pierre Dick : "finir un tour du monde en solitaire, ce n’est jamais anodin"

Jean-Pierre Dick sur StMichel-Virbac, a franchi ce 25 janvier à 14 heures 47 minutes et 45 seconde la ligne d’arrivée du Vendée Globe en 4e position après 80 jours 1 heure et 45 minutes de course, devenant l’un des cinq solitaires les plus rapides autour de la planète, avec Armel Le Cléac’h, Alex Thomson, François Gabart et Jérémie Beyou. Le Niçois qui a parcouru 27 857 milles à la moyenne de 14,50 nœuds boucle le cinquième de ses six tours du monde classé (Vendée Globe et Barcelona World Race Barcelona World Race #barcelonaworldrace ), et est le seul avec Armel Le Cléac’h à avoir terminé trois Vendée Globe.
Lire la suite →

#VG2016

Jérémie Beyou : "cette troisième place, c’est un très beau résultat"

Après 78 jours 6 heures 38 minutes et 40 secondes, Jérémie Beyou a coupé la ligne du Vendée Globe 2016/2017 lundi à 19h40m40s aux Sables d’Olonne. Le skipper de Maître CoQ signe une magnifique troisième place derrière le vainqueur Armel le Cléac’h et le Britannique Alex Thomson. Sa moyenne réelle est de 14,43 nœuds (27 101 milles parcourus).
Lire la suite →

Hugo Boss

Vendée Globe : Alex Thomson a pris la 2e place aux Sables 15h59’ après Armel Le Cléac’h

Alex Thomson a franchi la ligne d’arrivée du 8e Vendée Globe ce vendredi 20 janvier 2017 à 8 heures 37 minutes et 15 secondes, heure française, 15 h 59 mn et 29s après le vainqueur Armel Le Cléac’h. Pour sa quatrième participation au Vendée Globe (3e en 2013, abandon en 2004 et 2008), le Britannique a imprimé un rythme d’enfer battant le record Record #sailingrecord de distance parcourue sur 24 heures avec 536,81 milles avalés à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 22,4 nœuds ! Privé de son foil Foil #foil depuis le 19 novembre, Alex a su maintenir la pression sur son adversaire Armel Le Cléac’h… jusqu’au bout.
Lire la suite →

A la une

Retours aux Sables

Vendée Globe : Rich Wilson a franchi la ligne d’arrivée

Rich Wilson (Great American IV) a franchi la ligne d’arrivée du 8e Vendée Globe ce 21 février 2017 à 13 heures 50 minutes et 18 secondes (heure française). Il occupe ainsi la treizième place de ce Vendée Globe 2016-17, tour du monde en solitaire qu’il avait déjà terminé en 2008 (9e). Son temps de course est de 107 jours 00 heure 48 minutes 18 secondes et le skipper américain a parcouru 27 480 milles sur l’eau, à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne 10,70 nœuds.
Lire la suite →

Class 40

Jean Galfione : « Le chantier d’hiver suit son cours »

Modifier le gréement pour le passer sur emmagasineur, reprendre les peintures de la carène, revoir légèrement les réservoirs de fioul, effectuer un peu de stratification ici et là : voilà, dans les grandes lignes, ce qui figurait sur la job-list de Jean Galfione pour son chantier d’hiver. Un chantier a pour but de faire gagner son Class40 en performance pour la saison à venir mais aussi et surtout de l’adapter à sa façon de fonctionner. Pour l’heure, celui-ci suit son cours dans les temps impartis, chez PL Yachting, à Port-la-Forêt. Cela devrait donc permettre au skipper de Serenis Consulting de remettre, comme prévu, son bateau à l’eau à la mi-mars, puis de reprendre les entraînements dans la foulée avant de se présenter au départ de sa première course – le Grand Prix Guyader - fin avril.
Lire la suite →

America’s Cup

Photo à la une : Première navigation du 17, le catamaran à foils américain

Le catamaran de 15 mètres de type "America’s Cup America's Cup #AmericasCup Class boat" du Defender a tiré ses premiers bords aux Bemudes, là où il va défendre la Coupe de l’America dans quelques semaines. "Les premières impressions sont bonnes" a déclaré Jimmy Spithill son barreur.
Lire la suite →

YCPR Marseille

Med Cup Windsurf en Provence : Lucie Belbeoch, Luca di Tomassi et Jérôme Pasquette vainqueurs en RS:X

Pari réussi pour cette 13e édition qui, vu le chiffre grandissant de compétiteurs s’est courue pour la 1re fois sur deux ronds distincts. Résultat : 65 courses lancées en trois jours, un record Record #sailingrecord battu grâce aux conditions très clémentes et aux deux comités de course au top.
Lire la suite →

Farr 30

EFG Sailing Arabia – The Tour : EFG Bank Monaco conforte son avance en remportant la 3e étape

Les champions en titre de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, EFG Bank Monaco (MON), menés par leur skipper Thierry Douillard, ont consolidé leur avance au classement général avec une victoire dans la troisième étape de large de la course autour du Golfe Arabique.
Lire la suite →