Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Matt Johnston a remporté l’édition 2016-2017 du Vendée Globe (...)

#VOILE Jeux

Matt Johnston a remporté l’édition 2016-2017 du Vendée Globe Virtuel

D 17 janvier 2017     H 18:02     A Redaction SSS [Source RP]     > 1254 visites     C 1

#jeu | #Australie | #VG2016 |

agrandir
Sur son bateau noir et jaune aux couleurs de l’IMOCA Hugo Boss, Matt Johnston, Mangina-PYR, remporte l’édition 2016-2017 du Vendée Globe Virtuel. Au terme d’une course très serrée et après plus de 49 000 kilomètres autour du monde, ce marin virtuel devance 451 000 joueurs. Le néo-zélandais, Derek Watt (NZ-Eligo ‘’IST’’) et le français Didier Flament (Didflam) complètent le podium.

Il aura fallu 72 jours 2 heures 23 minutes et 10 secondes pour faire le tour du monde virtuel au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne. 72 jours de présence sur le jeu phare de Virtual Regatta à peaufiner les réglages, choisir la meilleure route et surtout analyser constamment la météo pour en tirer la quintessence. A ce jeu, c’est un jeune australien, habitant dans la ville d’Adélaïde dans le comté d’Australie méridionale, qui remporte ce tour du monde virtuel. Une victoire qui s’est construite au fil des océans, des caps et des milles. Pointé à la 540e place au cap de Bonne Espérance, le premier des trois grands caps de cette circumnavigation, Mangina-PYR, le nom de son bateau, n’a ensuite cessé de remonter au classement. 288e au Cap Leeuwin dans le sud ouest de l’Australie puis 142e au Cap Horn, le point le plus sud du continent américain, le skipper franchi l’équateur et fait son entrée dans l’hémisphère nord à la 12e place. La suite on la connaît et c’est en grand vainqueur qu’il se présente devant les Sables d’Olonne mardi 17 janvier à 15h37. En réalisant son tour du monde en 72 jours 2 heures 23 minutes et 10 secondes, Matt Johnston bat le précédent temps de référence de la course de Lilian Launay de 2 jours et 13 heures. Interviewé trois heures après son arrivée et surtout après un peu de sommeil, décalage oblige, Matt Johnston revient pour nous sur sa course :

« Peu avant le début du Vendée Globe j’ai eu la chance de faire un championnat de voile avec Michael Coxon de la voilerie North Sails Australie (ndr, Coxon est un marin de renom en Australie qui a participé à 29 Sydney Hobart et de nombreuses autres grandes courses, il est également Managing Director de la voilerie North Sails). Son expérience de la voile et son bon sens m’ont été utiles. Il m’a surtout conseillé d’aller le plus vite possible dans les différentes phases de transitions, mais aussi de descendre et de remonter le plus vite possible dans l’Atlantique. C’est ce que j’ai essayé de faire et ça a plutôt bien fonctionné. Je suis vraiment très heureux de cette victoire dans le Vendée Globe Virtuel. C’est incroyable. »

Sur ce tour du monde Matt Johnston aura parcouru 26 592,2 milles (49 248 kilomètres) en 72 jours 2 heures 23 minutes et 10 secondes, soit une moyenne de 15,4 nœuds.


Voir en ligne : Info presse www.virtualregatta.com


La Nouvelle Zélande et le France sur le podium

Quelques minutes après Mangina-PYR, Derek Watt, skipper de NZ-Eligo « IST » a également bouclé la boucle et s’empare de la deuxième place.

Interviewé juste après son arrivée par la légende néo-zélandaise Chris Dickson (triple champion du monde en dériveur, triple champion du monde en Match Racing et finaliste de la Louis Vuiton Cup en 2003, …), également joueur sur le Vendée Globe Virtuel, Derek Watt nous livre ses premières impressions.

« J’ai débuté la course comme ça mais je me suis rapidement lancé à fond dans le jeu. Je trouve l’application vraiment exceptionnelle. C’est ce qui m’a donné envie de continuer. J’ai ensuite laissé un peu ma vie de côté pendant ces 72 jours. J’étais dessus vraiment quotidiennement en me levant régulièrement la nuit. Je mettais mon réveil toutes les 3 à 4 heures pour ajuster ma trajectoire et ma stratégie. Le jeu était vraiment très prenant. Je pense que ma femme doit être très contente que cette aventure se termine. C’était une aventure unique. »

Didier Flament, Didflam, un chercheur en microbiologie marine, est le premier marin français de cette édition. Sa stratégie très conservatrice et son intuition lui permettent de boucler ce tour du monde sur la troisième marche du podium. Une très belle prestation sur laquelle il revient pour nous :

« Ce n’était pas du tout mon objectif du départ. A aucun moment je n’ai mis mon travail de côté et pour être sincère je me connectais le soir environ une heure pour analyser un peu la météo et caler ma route, puis environ 30 minutes le matin. Il m’arrivait aussi dans la journée de faire un passage sur l’application pour vérifier si tout allait bien. En revanche la nuit dernière a été la seule nuit ou je me suis réveillé pour manœuvrer mon bateau. Il y avait un virement à effectuer et je ne voulais pas le louper. En étant à un moment premier j’ai bien fait rire mes amis et c’est là ma grande victoire dans le Vendée Globe Virtuel. Je suis vraiment très heureux de cette place. C’était une belle aventure. »

En ouvrant la ligne d’arrivée c’est désormais un flot continu de joueurs qui va boucler ce tour. Avec plus de 451 000 skippers sur les océans, il y aura beaucoup de passage sur cette ligne virtuelle, placée devant le port des Sables d’Olonne.



Dans la même rubrique

Vendée Globe

Record des 24 heures : 536,81 milles (994 km) pour Alex Thomson

Alex Thomson vient de battre le record Record #sailingrecord de distance parcourue par un solitaire en 24 heures sur un monocoque : 536,81 milles nautiques, soit plus de 994 kilomètres terriens.
Lire la suite →

Remontée de l’Atlantique

Vendée Globe : Armel Le Cléac’h a changé d’hémisphère à 1h23 après 61 jours 12 heures 21 minutes de mer

Armel Le Cléac’h a franchi la ligne de changement d’hémisphère samedi à 1h23 (heure française) après 61 jours 12 heures 21 minutes de mer : le leader possède encore 145 milles d’avance sur son poursuivant direct et rentre au cœur du Pot au Noir. Ce week-end est stratégiquement essentiel pour déterminer l’issue de ce huitième Vendée Globe…
Lire la suite →

Vendée Globe 2020

Boris Herrmann : "Le Vendée Globe constitue un rêve"

Le navigateur allemand Boris Herrmann vient de se rendre acquéreur du Mono60 Edmond de Rothschild, actuellement aux mains de Sébastien Josse et de l’équipe Gitana Team. Le rêve du jeune Allemand (35 ans) de participer à la prochaine édition du Vendée Globe en 2020 entre dans sa phase concrète. C’est la raison pour laquelle il a décidé, à regret, de laisser sa place à Sébastien Audigane au sein de l’équipage du maxi-trimaran IDEC-SPORT actuellement en mer contre le Trophée Jules Verne. Boris bénéficie du soutien d’un investisseur privé, l’Allemand Gerhard Senft, et de l’appui de Pierre Casiraghi, sociétaire du Yacht Club de Monaco avec qui il naviguera en course lors des grands rendez-vous de l’année 2017.
Lire la suite →

SMA Voile

Vendée Globe : Paul Meilhat est arrivé mercredi soir à Tahiti

Paul Meilhat est arrivé hier soir à Tahiti et a accosté au ponton du port de Papeete à 20h30 (heure française). Le skipper SMA a été accueilli par une cohorte de bateaux depuis Punaauia jusqu’au port de Papeete.
Lire la suite →
JPEG

#VG2016 Pacifique

Vendée Globe : Armel Le Cléac’h améliore de 5j 5h le temps de référence au Cap Horn

Sous un ciel bleu ourlé de nuages blancs, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) a doublé le cap Horn en tête du 8e Vendée Globe à 13 h 34 mn, ce vendredi 23 décembre 2016. Il aura mis 47 jours et 32 mn depuis les Sables d’Olonne. Il pulvérise ainsi le temps de référence de François Gabart établi le 1er janvier 2013… de 5 jours 5 heures et 38 mn ! Aujourd’hui, Banque Populaire VIII affiche plus d’un demi tour du monde d’avance sur le 19e de la flotte Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) à 1000 milles du cap Leeuwin… La flotte très étalée poursuit son chemin vers l’Est tandis que le chef de file vient de mettre le clignotant à gauche pour rentrer à la maison.
Lire la suite →

A la une

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Thomas Ruyant et Boris Herrmann heureux de leur 4e place en Imoca

Thomas Ruyant et Boris Herrmann sont arrivés ce matin à 7h (heure brésilienne) à Salvador de Bahia à bord de leur Malizia II heureux de leur 4e place en Imoca mais assoiffés ! Leur dessalinisateur ne produisait plus d’eau buvable depuis la nuit dernière. Bientôt ce sera au tour de Kito de Pavant et de Yannick Bestaven (Bastide Otio) de poser pied à terre, suivis, une poignée d’heures plus tard, du tandem mixte Tanguy de Lamotte et Samantha Davies à bord d’Initiatives-Cœur. En ce début de semaine, une chose est sûre : les 21 équipages encore en mer cravachent plus que jamais pour sauver leur place au classement, voire en grappiller une de plus. On est compétiteur où on ne l’est pas !
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St Barth Cata-Cup : Victoire des Grecs Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis

Cette quatrième et dernière journée de la St. Barth Cata-Cup qui devait départager les leaders et définir le podium a, en effet, offert un scénario improbable avec, à la clé, une foule de rebondissements. Ainsi, alors que la victoire semblait tendre les bras à Franck Cammas et Matthieu Vandame (ODP 1) qui occupaient la tête au classement à l’aube des deux dernières manches, celle-ci est finalement revenue à Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis (Relwen), les premiers ayant commis une erreur de parcours. Les Grecs sont toutefois loin d’avoir volé leur victoire. Les deux hommes ont, effet, constamment joué aux avant-postes et fait preuve d’une remarquable régularité malgré les conditions très changeantes. Au final, ils s’imposent avec une belle avance et devancent, dans l’ordre, les Argentins Cruz Gonzales Smith – Mariano Heuser (Eden Rock Villa Rental) et les Belges Patrick Demesmaeker – Olivier Gagliani (Les Perles de Saint-Barth).
Lire la suite →

StMichel-Virbac

Jean-Pierre Dick : "Cette 4e victoire, ce n’est que du bonheur !"

Jean-Pierre Dick tourne une page de sa vie de marin du large de la plus belle manière : par une victoire. En franchissant la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 en vainqueur ce samedi 18 novembre 2017 après 13 jours 7h et 36min, JP et son compère Yann Elies signent ainsi le 4e titre du skipper niçois sur cette course et la seconde pour le briochin. Pour parachever cette journée incroyable, Jean-Pierre bat son propre record Record #sailingrecord sur cette épreuve.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

lundi 20 novembre
  Visiteurs connectés : 50

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison
T-shirt ML Dronautic
T-shirt Manches longues blanc Dronautic®

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.