Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Mini » Clarisse Crémer : " je pourrais presque repartir dès maintenant pour la (...)

#VOILE Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : " je pourrais presque repartir dès maintenant pour la deuxième étape !"

D 12 octobre 2017     H 08:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 3914 visites     C 1

#Sportféminin | #mini650 | #MiniTransat |

agrandir
Au terme d’une étape de 10 jours entre La Rochelle et Gran Canaria, compliquée et fatigante en raison notamment des vents faibles à négocier lors des derniers jours de course, Clarisse Crémer s’impose sur la 3e marche du classement Série, après une belle bagarre pour la deuxième place avec Rémi Aubrun. Constamment aux avant-postes depuis le départ le 1er octobre dernier, Clarisse Crémer a prouvé une nouvelle fois qu’il faut compter avec elle sur cette Mini Transat La Boulangère.

Clarisse, tu boucles cette première étape à la 3e place, c’est une satisfaction pour toi ?

« C’est une grande satisfaction ! Surtout que je n’ai pas écouté les classements pendant toute l’étape… Etant donné que ça ne sert pas à grand-chose stratégiquement, j’écoutais uniquement la météo et après je coupais. Comme ça je faisais ma course sans me préoccuper du reste. Ce matin j’ai écouté le classement pour la première fois depuis le départ et j’ai entendu que j’étais quatrième ; je me suis dit qu’il y avait peut-être une place à gagner donc j’ai barré toute la journée. J’étais déjà trop contente d’être quatrième ce matin, alors avoir récupéré une place c’est vraiment chouette. Je suis vraiment très heureuse. Cette première étape était un gros kiff, je n’ai jamais été autant heureuse d’être en mer. J’avais vraiment l’impression d’enfin profiter, sans me demander si je serai prête pour la Mini Transat puisque de fait j’y étais ! »

Comment s’est passée cette première étape ? Comment t’es-tu sentie ?

« Je ne m’étais jamais sentie aussi bien en bateau, c’était vraiment super ! Même quand on était empétolé, je m’en fichais, ça pouvait durer plus longtemps, j’étais vraiment très contente d’être en mer. En fait je me suis rendu compte que sur toutes les courses précédentes j’avais toujours au fond de moi l’objectif de la Mini Transat. Sur cette étape je n’avais plus cette petite musique, j’y étais, donc j’ai profité de chaque moment. J’ai adoré du début à la fin, c’était génial. D’ailleurs si on me donne quelques vêtements propres et de la nourriture, je pourrais presque repartir dès maintenant pour la deuxième étape ! »

Tu as pris la tête de la flotte à la faveur de ton option ouest au large du Portugal, comment as-tu fait ce choix ?

« Je ne me rends pas compte de ce que j’ai pu prendre comme option par rapport aux autres. Notre météo est assez basique, j’ai vraiment essayé de naviguer au plus logique à chaque fois, de faire les bords les plus rapprochants possibles, d’essayer de jouer les bascules. Je faisais des choses hyper claires dans ma tête. J’ai hâte de regarder la cartographie pour voir ma trace, voir ce que j’ai compris ou non sur le plan d’eau, de me faire mon debrief. »

Ensuite tu es tombée dans une bulle sans vent et tu as vu tes concurrents revenir sur toi, tu es même passée de la première à la dixième place, comment gère-t-on sur l’eau ? Comment rebondit-on ? Comment trouve-t-on la niaque ?

« C’est le genre de conditions dans lesquelles je suis tout à fait capable de devenir folle. Et là j’étais contente de moi parce que j’étais hyper sereine, j’ai fait marcher mon bateau autant que je pouvais dans la pétole. Et je pense que de ne pas écouter les classements m’a sauvée parce que si j’avais su que je perdais beaucoup de terrain, ça m’aurait mis un gros coup au moral. De toute façon tu ne peux rien faire, tu dois faire avec le vent que tu as, donc ça ne sert à rien de se préoccuper des autres. »

Place maintenant à quelques jours de repos. As-tu beaucoup de travaux à effectuer sur le bateau ? Quel est ton programme des prochains jours ?

« J’ai quelques bricoles à gérer sur le bateau mais dans l’ensemble il est en pleine forme. En revanche on vient de me jeter à l’eau avec mes derniers vêtements secs… Donc ma priorité va être d’en trouver d’autres car mon sac n’arrive que dans trois ou quatre jours ! »

La seconde étape de la Mini Transat La Boulangère entre Gran Canaria et Le Marin (Martinique) s’élancera le mercredi 1er novembre.

- Info presse Julie Cornille


Voir en ligne : Info presse Julie Cornille / www.clarissecremer.com

Portfolio



Dans la même rubrique

Griffon Solo

Ian Lipinski : "Quand j’ai appris ce matin que j’avais repris la tête, je n’y croyais pas"

Sur le fil, le skipper francilien, lorientais d’adoption, remporte ce jour la première étape de la Mini Transat La Boulangère. Ian Lipinski aura mis 9 jours 23 heures et 22 minutes pour parcourir la distance La Rochelle – Gran Canaria à la moyenne de 5,64 nœuds. Griffon.fr devance de 113 secondes « Antal – XPO » mené par Arthur Leopold – Léger qui lui aura mené la vie dure ces derniers jours dans le petit temps. Ian enchaîne avec une 16e victoire d’affilée dans la catégorie des prototypes de 6 mètres 50. Il va désormais se concentrer sur la deuxième étape de la Mini Transat La Boulangère qui débutera le 1er novembre en direction de La Martinique.
Lire la suite →

Mini 650

Transgascogne : Clarisse Crémer et Ian Lipinski l’emportent au temps cumulé en solo

Comme attendu, la deuxième étape de la 16e Transgascogne (247 milles entre Avilés et les Sables d’Olonne) s’est jouée quasiment intégralement au près. Elle a donc été relativement tactique, avec des bords à tirer et des options à choisir, mais elle a surtout été usante, aussi bien pour les marins que pour les bateaux. A l’arrivée, pas tellement de surprises cependant. Pas de très gros écarts non plus. Ian Lipinski (865 - Griffon.fr) en Proto Solo, Clément Machetel et Jay Thomson (850 - April Marine Marine Marine nationale ) en Proto Double, et Chris Lükermann et Nicolas d’Estais (921 - Orafol) en Série Double, déjà vainqueurs de la première manche, ont enfoncé le clou dans leur catégorie respectives, s’imposant avec un sans-faute à l’aller comme au retour, et donc assez largement au général. La bagarre finale a toutefois été un peu plus ardue chez les Série Solo. Victorieuse en Espagne, Clarisse Cremer (902 – TBS) a cette fois laissé la première place à Erwan Le Draoulec (895 – Emile Henry) mais elle est toutefois parvenue à conserver une avance de 38 minutes au classement, remportant ainsi sa première course sur le circuit des Mini.
Lire la suite →

Mini 650

Mini en Mai : Ian Lipinski s’impose pour la deuxième fois consécutive

C’est à 4h08’50’’ ce matin que Ian Lipinski a coupé la ligne d’arrivée de la Mini en Mai 2017. Après 64h40’50’’ de course, le skipper de Griffon #865 remporte pour la deuxième fois consécutive cette épreuve et instaure un temps de référence sur ce parcours de 500 milles. Accueilli en grande pompe par Yves Le Blevec, directeur de course et Antoine Croyère, président de la SNT, Ian est arrivé le sourire aux lèvres, fatigué mais ravi de cette victoire. Vincent Busnel (#621Dephemerid Trois), qui avait malheureusement du abandonner après la Teignouse suite à un démâtage, était lui aussi présent pour accueillir son victorieux copain.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →

Mini 650

Lorient Bretagne Sud Mini : Ian Lipinski & Sebastien Picault et Erwan le Draoulec & Tanguy Leglatin vainqueurs en proto et série

Pour leur première course de la saison en Atlantique, les 60 équipages de la Lorient Bretagne Sud Mini ont été gâtés. Si les conditions estivales ont largement été appréciées des coureurs, le petit temps aura joué les troubles fêtes, bouleversant les classements et obligeant les coureurs à une attention de chaque instant.
Lire la suite →

A la une

Mini 650

Mini-Transat La Boulangère : 78 coureurs à bon port à Las Palmas de Gran Canaria

Avec l’arrivée de Julien Mizrachi (UNAPEI), ils sont maintenant 78 coureurs à être arrivés à bon port à Las Palmas de Gran Canaria. Sur les 81 concurrents au départ, seuls trois solitaires ont été mis hors course : Matteo Rusticali sur démâtage, Luca Sabiu qui a déclenché sa balise de détresse au large de La Corogne et Frédéric Guérin qui suite à son démâtage, n’a pas pu réparer dans les 72 heures imparties, mais compte bien rallier les Canaries, malgré tout.
Lire la suite →

FFVoile

Sofian Bouvet sanctionné d’une année d’interdiction de participer aux compétitions et manifestations sportives voile

Sofian Bouvet, athlète licencié à la FFVoile, membre du club de la Société des Régates d’Antibes et inscrit sur les listes de haut-niveau, a été sanctionné d’une année d’interdiction de participer aux compétitions et manifestations sportives voile. Ceci intervient suite à une négligence liée à un défaut de localisation signalé par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD). Sofian Bouvet n’ayant pas mis à jour son planning, une infraction a été constatée.
Lire la suite →

Catamaran à foils

GC32 Racing Tour : L’équipe Suisse de Realteam skippée par Jérôme Clerc, remporte le circuit 2017

L’équipe Suisse de Realteam d’Esteban Garcia, skippée par Jérôme Clerc, est le grand vainqueur du GC32 GC32 #GC32 Racing Tour 2017. Après ses victoires sur les étapes de Riva et de Calvi, la troisième place de Realteam sur le Marseille One Design a permis à l’équipe Suisse de remporter le trophée 2017 du GC32 GC32 #GC32 Racing Tour. L’équipe Américaine d’Argo, de Jason Carroll, a terminé deuxième à six points derrière, et tout juste un point devant le troisième, Mamma Aiuto !, l’équipe Japonaise de Naofumi Kamei.
Lire la suite →

Port de plaisance

Nettoyage du Vieux-Port de Marseille : "les 19 bennes de 7m3 ont été largement remplies"

Pour la 2e année consécutive, la FSN 13 - Fédération des Sociétés Nautiques des Bouches-du-Rhône –, avec le soutien de l’ensemble des collectivités locales et de des associations liées à l’environnement Environnement et au nautisme a tenu son pari : rassembler et fédérer pour une grande action de nettoyage du Vieux-Port de Marseille.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Xabi Fernandez a remporté le prologue à Alicante devant Charles Caudrelier

La Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2017-2018 a officiellement débuté samedi à Alicante avec la MAPFRE In-Port Race. La victoire est revenue aux Espagnols de MAPFRE (Xabi Fernandez), auteurs d’une véritable démonstration sur leurs eaux. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier) et Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright) complètent le podium.
Lire la suite →

mardi 17 octobre
  Visiteurs connectés : 38

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Tshirt MC Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.